Travailleurs étrangers : la CGPME s'alarme

Publié le 29/11/2013 - 08:51
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:31

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) dénonce le recours à des travailleurs d'Europe de l'Est et du Sud sur le marché du travail français. Un message relayé par l'antenne locale du Doubs.

services-en-esat-electricite-et-mecanique4facd7ce5c431.jpg
Image d'illustration ©http://www.alged-solutions.com

Trop de concurrence ?

PUBLICITÉ

Une main d’oeuvre low-cost qui « coûtent 30 à 40% moins cher que les salariés Français » et des conditions de travail « souvent indignes » pour eux : voilà ce qui fait la grogne de la Confédération. Dans sa ligne de mire : la directive européenne qui permet à ces « travailleurs détachés » d’être employés en France, tout en payant leurs charges salariales dans leur pays d’origine.

« Plus besoin de transporter son entreprise dans un pays étranger où la main d’oeuvre est moins chère. Ce sont les travailleurs à bas coût qui viennent à nous. En toute légalité. Il est urgent de réagir », indique le communiqué. Bâtiment, agroalimentaire et industrie sont les principaux secteurs concernés.

Dénonçant le coût du travail et l’augmentation incessante des charges, la CGPME lance donc un appel au secours : « le gouvernement français doit se mobiliser pour […] sauver nos emplois. Donnez-nous les moyens de redevenir compétitifs. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.23
couvert
le 22/09 à 3h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1012.81 hPa
Humidité
82 %

Sondage