La disparition d'une étudiante japonaise à Besançon fait la Une de la presse nippone

Publié le 27/12/2016 - 06:30
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Le 4 décembre 2016, une étudiante japonaise de 21 ans était portée disparue à Besançon. Selon les derniers éléments de l'enquête, la police est convaincue qu'il s'agit d'une affaire criminelle. Au Japon, cette disparition fait la Une de la presse. Des journalistes ont d'ailleurs été envoyés à Besançon… 

Même si le corps de l’étudiante japonaise n’a pas été retrouvé, la police a annoncé le 23 décembre dernier qu’il s’agissait à "100% d’une affaire criminelle". Le suspect, identifié, est actuellement en fuite. "Un mandat d’arrêt a été délivré et de nombreuses demandes ont été réalisées auprès d’Interpol afin de localiser l’individu", nous avait expliqué Régis Millet de la police judiciaire de Besançon. 

Les enquêteurs tentent toujours de retrouver le corps de Narumi Kurosaki, cette jeune étudiante de 21 ans, venue à Besançon pour réaliser un stage intensif de français au CLA. L’opération est complexe, car la police possède uniquement des coordonnées GSM et non GPS. Le secteur à balayer est très vaste.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : l’instruction sur le point d’être clôturée

Le dossier d'instruction de l'assassinat de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon, dont l'ancien petit ami chilien Nicolas Zepeda est l'unique suspect, a été transmis au procureur de Besançon en vue de la clôture de l'information judiciaire, a-t-on appris jeudi 7 janvier 2021. Le procès devra se tenir dans un délai d'un an.

Faits Divers

Jura : quatre lycéens meurent, prisonniers de leur voiture tombée dans un lac

Quatre lycéens, trois mineurs et une jeune majeure, sont morts mercredi, restés prisonniers de leur voiture tombée dans le lac de Chalain (Jura) alors qu'ils circulaient sur une route verglacée. Un cinquième occupant de la voiture est parvenu à s'en extraire et à donner l'alerte, a précisé Lionel Pascal, procureur de la République de Lons-le-Saunier.

Féminicide rue Battant : la victime a reçu 18 coups de couteau

La vice-procureure de la République de Besançon, Christine de Curraize, a convoqué les journalistes locaux à une conférence de presse ce mercredi 19 janvier à 17h30 pour le point sur l'avancée de l'enquête du meurtre de Céline, 20 ans, morte sous les coups de son compagnon lundi dernier dans un appartement de la rue Battant à Besançon.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.92
peu nuageux
le 21/01 à 18h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
41 %

Sondage