La justice autorise la reprise d'une faïencerie bourguignonne en liquidation judiciaire

Publié le 20/07/2019 - 09:07
Mis à jour le 20/07/2019 - 09:07

Le tribunal de commerce de Mâcon a autorisé ce vendredi 19 juillet 2019 la reprise par un entrepreneur chinois de la faïencerie de Digoin (Saône-et-Loire), placée fin juin en liquidation judiciaire, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture.

PUBLICITÉ

43 emplois seront conservés sur un peu plus de 60 que comptait l’entreprise, précise la préfecture dans un communiqué, en ajoutant que l’Etat et les collectivités territoriales se sont « fortement mobilisés pour appuyer ce projet de reprise ».

Une subvention allant jusqu’à 150.000 euros proviendra des conventions de revitalisation et le conseil régional s’est engagé à verser jusqu’à 329.000 euros sous forme d’avances remboursables. La préfecture souligne également que « quatre » banques « accompagnent financièrement cette reprise en accordant des prêts d’un montant total de 400.000 euros au titre de 2019 » et que la Banque publique d’investissement
apporte des « garanties ».

« Aujourd’hui, c’est un grand +ouf+ de soulagement », a déclaré à l’AFP le représentant CGT Walter Zampa, estimant que les doutes sur le financement du projet de reprise avaient été « levés » et que cette usine de plus de 150 ans devait « perdurer ». « Ce qui compte, c’est qu’on garde l’emploi sur le site de Digoin », a-t-il
poursuivi.

Le maintien de 43 postes

Le tribunal de commerce de Mâcon avait prononcé le 28 juin la liquidation judiciaire de cette entreprise, symbole d’une filière céramique bourguignonne en déclin, tout en permettant la poursuite de l’activité jusqu’à une nouvelle audience.

Le préfet de Saône-et-Loire s’était engagé dans le dossier en organisant, le 9 juillet, une « consultation » réunissant notamment des représentants de l’Etat, des élus locaux, des banques et « l’unique porteur d’une offre de reprise ».

Le repreneur, Ke Wang, un entrepreneur chinois résidant en région parisienne, propose de maintenir 43 postes dans le cadre d’un plan de financement d’un montant total supérieur à un million d’euros, en « travaillant à l’export » notamment.

Les salariés avaient bloqué leur entreprise fin juin, affirmant que l’unique offre de reprise avait été « lâchée par les banques » et dénonçant la gestion du groupe Bowden Services, qui avait repris en 2016 cette faïencerie déjà en grande difficulté, conservant à l’époque un peu plus de la moitié des 123 emplois.

La faïencerie Sarreguemines de Digoin, fondée au XIXe siècle, a employé jusqu’à 1.200 personnes. La suppression à l’été 2017 des trois quarts des emplois dans l’usine voisine du fabricant historique de sanitaires Allia, filiale du suisse Geberit, qui n’a conservé qu’une activité de logistique, avait déjà fortement
ébranlé la filière céramique de Digoin.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.39
ciel dégagé
le 22/08 à 18h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1023.04 hPa
Humidité
72 %

Sondage