La métamorphose des Passagers du Zinc...

Publié le 16/09/2015 - 15:14
Mis à jour le 18/09/2015 - 09:51

Le café-concert Les Passagers du Zinc de la rue de Vignier à Besançon a changé de gérants et par la même occasion, a fait peau neuve ! Depuis le 3 septembre 2015, les PDZ (pour les intimes) a subi un véritable relooking et propose toujours des concerts. Nous avons rencontré Méghane, l’un des nouveaux gérants…

Diaporama

Pendant 18 ans, ce sont Duche et Claire, les deux patronnes emblématiques des PDZ qui ont assuré les soirées et les concerts. Elles ont décidé de passer le flambeau aux plus jeunes avec le départ de Duche. Méghane et Lucien, tous les deux âgés de 25 ans, ont donc repris les parts du café-concert avec Claire. "Claire reste avec nous, car on ne redonne pas un bébé de 18 ans sans un minimum d'accompagnement", nous confie Méghane, qui y a travaillé en tant que bénévole puis comme chargée de communication pendant plus de 2 ans.

Le capot de la DS toujours présent ?

Lorsque nous avons rencontré Méghane le mardi 15 septembre, le capot de la DS, symbole des PDZ, n'y était plus. Curieux ! Mais Méghane garantit une surprise à cet emplacement pour bientôt dont elle garde précieusement le secret… 

Le fameux bar central décoré d'horloges vintages a disparu ! Lucien, Méghane et Claire ont décidé d'emblée de changer l'emplacement du comptoir. Aujourd'hui, il se trouve au fond à gauche, en longueur et adopte un nouveau style plus chic, sombre et lumineux à la fois. "On dirait presque la coque d'un bateau !" plaisante Méghane. 

L'équipe des PDZ a travaillé avec Thomas Naulin, artisan soudeur bisontin qui est l'un des fondateurs de l'Entrepôt à Besançon. "On pensait tout faire nous-mêmes. Finalement, c'est lui qui a tout fait", indique la jeune gérante. Les seules contraintes demandées : pas de couleur aux murs et un bar noir. Demandes exaucées, puisque plusieurs nuances de gris (pas cinquante non plus…) ornent les murs des lieux. 

Le canapé en velours rouge baroque a été conservé, malgré les marques du passé qui lui ont fait perdre un accoudoir et quelques ressorts. Auparavant situé au fond du bar, il est aujourd'hui mis en valeur vers l'entrée.

On note également un côté plus convivial avec davantage de canapés autour de tables basses. La suppression du comptoir central permet de créer des places assises, contrairement aux années précédentes où les clients restaient de longues heures debout, accoudés. 

Côté boissons… Des nouveautés et de "bons produits"

La nouvelle équipe des PDZ souhaite développer sa gamme d'alcools forts. "L'objectif n'est pas que les clients prennent une cuite, mais qu'ils boivent de meilleurs produits", insiste Méghane. 

Côté raisins, deux cavistes travaillent en collaboration avec le bar : Arnaud Guey de La boutique du vin, pour les vins de petits producteurs et La cave se rebiffe (Marnay) pour des vins issus de l'agriculture biodynamique.

Les PDZ proposent également du crémant et des vins du Jura, rouges et blancs. 

Côté malte, le bar travaille en collaboration avec la Franche du Jura. Des bières plus "basiques" sont également à la carte. 

Enfin, pour les "Sam", les enfants et les non-buveurs d'alcool, une large gamme de boissons sans alcool est proposée notamment de la limonade Mortuacienne, un choix parmi 15 sirops, des jus de fruits en bouteille, des jus d'orange pressés, des sodas ainsi que du café servi à toute heure.

Un juke-box sans en être un… 

L'une des principales nouveautés est la possibilité pour les clients de diffuser la musique de leur choix. Une chaîne hi-fi et une platine vinyle est mise à disposition entourée d'une centaine de CD et de vinyles. Et contrairement à un véritable juke-box, celui-ci est gratuit ! Toutefois, il pourra être utilisé uniquement les après-midi et soirs pendant lesquels il n'y aura pas de concert. 

Et la cave-salle de concert ?

Peu de changements apriori. Le bar a été légèrement décalé. Les principaux changements ont été effectués au niveau des éclairages de la scène et un déshumidificateur d'air a été installé en attendant une ventilation plus performante.

La jauge, estimée à 90 personnes reste la même.

De nouveaux horaires d'ouverture 

Le café-concert ouvrait à 19 heures, mais depuis le 3 septembre, il ouvre ses portes à 16 heures du mardi au samedi. Pour adopter une nouvelle clientèle ? "Pourquoi pas" nous répond Méghane, "jusqu'à maintenant, c'est vrai qu'on reçoit plus de parents accompagnés de leurs enfants à la sortie de l'école par exemple". Toutefois, la gérante tient à garder les clients habituels du soir. "Personne n'est pas le bienvenu" précise-t-elle, "à condition que les clients soient polis !" sourit-elle.

Infos pratiques

  • Les passagers du zinc – 5, rue de Vignier, 25000 Besançon
  • WiFi gratuit
  • Ouvert le mardi et le mercredi de 16 heures à 1 heure
  • Et du jeudi au samedi de 16 heures à 2 heures
  • Fermé le dimanche et le lundi
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les musiciennes appelées à se faire connaître jusqu’au 9 février 2023

Musiciennes à Besançon (MAB) est un temps fort autour de la création féminine à Besançon mais aussi en Bourgogne Franche-Comté. À travers ce projet, Le Bastion, la Rodia et Mazette ! ont pour objectif de participer à l’accès en égalité à la pratique musicale, mettre en valeur la création féminine et dynamiser le territoire autour de ces préoccupations. L’appel à candidature est ouvert jusqu’au 9 février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

J-1 avant l’ouverture du festival Drôlement… avec le fondateur Hamid Asseila

À partir de jeudi 19 janvier 2023, un tout nouveau festival arrive dans le paysage bisontin pour le plus grand bonheur des zygomatiques des habitants. Créé par la société NG Productions, le festival Drôlement Bien, qui affiche avant même de commencer sa première édition, "complet" pour tous ses spectacles, propose d’autres évènements à mourir de rire… Sans oublier une fibre sociale très importante pour Hamid Asseila, fondateur du festival.

58e Concours de jeunes chefs d’orchestre de Besançon : les inscriptions sont ouvertes

Depuis mercredi 18 janvier, les candidat(e)s peuvent s’inscrire en ligne pour participer aux épreuves de présélection du 58e Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon. Il est le seul concours de direction au monde ne faisant pas de sélection sur dossier (papier ou vidéo), mais lors d’auditions live, qui se dérouleront cette année à Besançon, Paris, Berlin, Montréal et Tokyo.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.13
partiellement nuageux
le 27/01 à 12h00
Vent
5.13 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
80 %