La rage de Trust enflamme le Bœuf sur le Toit

Publié le 03/12/2016 - 14:03
Mis à jour le 04/12/2016 - 09:09

Après leur retour sur scène la veille à Clamecy, le groupe iconique du hard rock français était ce vendredi 2 décembre à Lons-le-Saunier au « Bœuf sur le toit ». Le groupe,  qui s’est reformé pour ses quarante ans, égraine quelques salles intimes durant ce mois de décembre. En Franche-Comté, le concert de deux heures s’est joué à guichet fermé. « Ultra convivial et bon enfant » selon des fans ravis de retrouver un groupe toujours aussi enragé … et engagé !

Antisocial !

La tournée "Au nom de la rage" porte-t-elle bien son nom ? À en croire les fans présents, la réponse ne fait aucun doute. "Impressionnant !  Ils sont toujours aussi forts et occupent toujours le terrain. Ils sont une sacrée présence sur scène avec toujours une super convivialité qui fait la marque des concerts de Trust" explique Romaric,  fan endurci et guitariste du groupe Nitrocaster . Il est venu de Besançon avec six autres amis au Bœuf-sur-le-toit. C'est la sixième fois qu'il assiste à un concert de Trust.  "En tant que "vieux fan",  j'aurais souhaité entendre plus de chansons "anciennes" mais j'admets que le groupe a su  évoluer avec toujours le même esprit (…) Pour leur retour, avec ce deuxième concert, on les sentait encore un peu en rodage.  En tout cas, Je suis super content d'avoir pu faire découvrir Trust en concert à mon gamin de 17 ans…"

Preuve du succès et de l'attente des fans, les 850 places du concert de Lons-le-Saunier sont parties en moins d'une semaine. Après avoir réussi à faire dédicacer son micro, la bande de Romaric a pu profiter du concert avec un Bernie Bonvoisin toujours aussi rageur.  "Des textes engagés et une pêche d'enfer. On sent que leur tournée tombe à point nommé à l'aube des élections" estime Hamid Asseila de NG Productions qui a fait venir le groupe en Franche-Comté. " Pour moi ils sont le modèle que devraient suivre les VRAIS rappeurs. Bravo à eux, je suis devenu fan…"

Vu le succès de ce vendredi en Franche-Comté, le public de Trust adorerait voir jouer son groupe fétiche dans la région pour leur tournée 2017 et la sortie de leur nouvel album au printemps prochain. L'invitation est lancée... 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Une Doubienne retrace son parcours de vie chaotique dans une autobiographie

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Le documentaire d'un réalisateur bisontin primé dans un festival international

Vous vous rappelez peut-être l'avoir vu pour la première fois au cinéma Mégarama-Beaux-Arts le 8 Juillet 2021, eh bien l'aventure continue pour ce film-documentaire signé du réalisateur bisontin Bertrand Vinsu... Danube : en route vers la plus grande cave à vin du monde a été sélectionné en compétition officielle du 7e Festival International du Film Indépendant SMR13, qui s'est déroulé du 17 au 20 novembre 2022 près de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Il y a remporté le prix de la meilleure musique originale !

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Un streamer reproduit la ville de Besançon sur Minecraft avec des enfants

Tristan Mancini, plus connu sous le pseudonyme d'Anaximore sur la plateforme de diffusion Twitch, est un streamer bisontin. Passionné par Minecraft, célèbre jeu-vidéo cubique de survie mais aussi de construction, il a décidé de reproduire la ville de Besançon "in game" avec l'aide d'enfants de la Maison de quartier Grette-Butte. Un projet de (très) grande ampleur.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.87
nuageux
le 01/12 à 15h00
Vent
3.62 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
79 %