La Région Bourgogne Franche-Comté s'engage dans un plan d'investissement dans les compétences

Publié le 16/02/2018 - 07:15
Mis à jour le 15/04/2019 - 17:39

Jeudi 15 février 2015, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a signé la lettre d’engagement au plan d’investissement dans les compétences, au centre AFPI Sud Franche-Comté à Besançon, en présence d’Estelle Sauvat, haut-commissaire à la transformation des compétences.

 ©
©

Estelle Sauvat a été accueillie par Marie-Guite Dufay pour rencontrer des stagiaires en horlogerie, des opérateurs régleurs sur machine, des entrepreneurs et des formateurs aux centres AFPA et AFPI Sud Franche-Comté à Besançon. Au terme de ces rencontres et des visites de plateaux techniques, la présidente de Région a signé en présence d’Estelle Sauvat la lettre d’engagement relative au plan d’investissement dans les compétences pour former davantage de jeunes et de personnes en recherche d’emploi.

 Plan "un million de formations pour les personnes en recherche d’emploi"

Pendant ces deux dernières années, la Région Bourgogne-Franche-Comté a travaillé aux côtés de l’Etat et des partenaires sociaux, dans la mise en œuvre du plan "un million de formations pour les personnes en recherche d’emploi". Par les moyens supplémentaires dégagés dans ce cadre et la collaboration entre les services de la Région et de l’Etat, plus de 70 000 personnes en recherche d’emploi ont pu se former.

La Région a aussi mené, conjointement avec l’Etat, dix rencontres territoriales économie-emploi-formation à l’automne dernier, lors desquelles a été constaté combien la question de la formation et du développement des compétences des personnes en recherche d’emploi est prégnante pour l’ensemble des acteurs économiques de la région.

"Mener efficacement la bataille contre le chômage"

Les objectifs du plan d’investissement dans les compétences (PIC) définis par le gouvernement sont de former en cinq ans un million de jeunes peu qualifiés et un million de demandeurs d’emploi de longue durée faiblement qualifiés, et de transformer en profondeur l’offre de formation grâce à l’expérimentation d’outils et de méthodes innovantes, notamment numériques.

"Ces objectifs répondent à ceux de la Région. C’est pourquoi la Région s’engage aux côtés de l’Etat par la signature de ce pacte régional d’investissement dans les compétences […] Je salue  l’effort financier du gouvernement, qui, en fixant la participation financière de l’Etat à 4 500 euros en moyenne par entrée dans le cadre du PIC, permettra d’organiser davantage de formations certifiantes", a précisé Marie-Guite Dufay. "Cet effort permettra de mener efficacement la bataille contre le chômage, en répondant à deux problématiques : le manque de certification des actifs, et en particulier des demandeurs d’emploi, et une trop faible proportion de demandeurs d’emploi formés." 

Infos +

  • Le plan d’amorçage, en 2018, constitue une année de transition. Les moyens complémentaires seront mobilisés sur les publics jeunes et vers les demandeurs d’emploi non qualifiés. En Bourgogne-Franche-Comté, l’objectif global est la formation de 15 000 personnes. 
  • Pour assurer la continuité de l’effort de formation en Bourgogne-Franche-Comté, ce contrat d’amorçage est appuyé par un budget de 25 millions d’euros, la Région s’engageant à maintenir son effort en matière de formation.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.52
nuageux
le 25/05 à 3h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
99 %