La Sophrologie comme rempart à l'ambiance anxiogène actuelle

Publié le 30/11/2022 - 17:30
Mis à jour le 01/12/2022 - 17:12

Cette semaine, Maud Huot-Marchand, sophrologue bisontine et nouvelle contributrice pour maCommune.info, fait un tour d'horizon des bienfaits de la sophrologie en cette période qui peut être difficile pour certain(e)s dans un climat de guerre, d'inflation, avec le Covid, mais aussi les fêtes de fin d'année. Elle livre ses conseils pour bien respirer... et surtout y penser !

Maud Huot-Marchand, sophrologue à Besançon. © Alexane Alfaro
Maud Huot-Marchand, sophrologue à Besançon. © Alexane Alfaro

Il existe aujourd'hui des méthodes, des outils fiables qui ont fait leur preuve : la Sophrologie en fait partie. Alfonso Caycedo a oeuvré toute sa vie pour développer des outils pertinents, étudier leur efficacité et mettre en place leur accessibilité au plus grand nombre. Ce médecin neuro-psychiatre a ainsi rendu possible que la Sophrologie, longtemps réservée au corps médical, soit adaptée à nos vies quotidiennes et travaillée dans divers champs d'application.

Il n'est pas nécessaire de faire la liste de tout ce qui peut nous effrayer en ce moment, ce que nous traversons depuis maintenant plusieurs mois, les répercussions sur nos interactions avec le monde, avec les autres, sur les enfants, les parents, peut être vous. Stress, solitude, crises d'angoisse, perte de sommeil, addictions, se sentir à fleur de peau, dans une fatigue intense, ou en perte de motivation... Les conséquences sont nombreuses.

Alors je vous propose de mettre en place sur plusieurs semaines des exercices simples qui pourraient déjà vous soulager de quelques maux et pourquoi pas vous accompagner dans votre quotidien. D'ailleurs qu'est-ce qui vous accompagne chaque jour et qui ne s'arrête jamais ?

La respiration !

En effet, c'est LE premier outil qui va nous aider à gérer une émotion difficile ou un moment peut être compliqué.

Que faisions-nous de façon instinctive quand nous en avons marre, quand le trop-plein est là ? Nous soupirons ! Quand un enfant se blesse, les parents ont souvent le réflexe de souffler sur le bobo comme un souffle magique, et souvent MIRACLE !! ça fonctionne... Le souffle nous habite, nous trahis, il peut aussi nous réchauffer. Mais présenter la Sophrologie comme une simple gestion de la respiration serait très réducteur ! C'est plutôt LA porte d'entrée pour aller plus loin après, car si vous respirez mal, les exercices qui suivront n'auront pas l'effet escompté.

Donc oui, la respiration est un levier incroyable au stress quand elle est consciente !

23 000, c’est le nombre de respirations que nous effectuons chaque jour — une action que l'on répète environ 16 fois par minute. Une personne absorbe ainsi quotidiennement près de 12 000 litres d'air. Au total, un humain âgé de 80 ans aura respiré plus de 350 millions de litres d'air en moyenne au cours de sa vie (soit l'équivalent de 140 ballons de montgolfières) .

Exercice - Mettons en place VOTRE bonne respiration : la respiration abdominale !

Installé confortablement, isolé au calme le temps de l'exercice, vous êtes assis ou couché. Si vous le pouvez, fermez les yeux. Les mains sur le ventre.

À l'inspiration , au moment où l'air entre dans vos narines le ventre se gonfle légèrement (sans faire remonter l'air dans la poitrine, juste dans le ventre)

Et à l'expiration, au moment où l'air quitte votre bouche, le ventre se relâche.

Imaginez un ballon. À l'inspire le ballon qui est sous vos mains se gonfle légèrement, tranquillement et sans effort

Et à l'expiration (par votre bouche, comme si vous souffliez doucement sur une bougie) le ballon se dégonfle. RELAX.

Et vous recommencez, doucement comme une danse, comme une vague.

L'objectif est de réinstaller votre respiration abdominale de façon constante, que vous aviez bébé de façon naturelle dans votre ventre et que vous retrouvez la nuit quand vous dormez. Douce et tranquille, c'est une respiration qui calme, qui régule et qui détend.

Ce va-et-vient nous est si naturel que l’on n’y prête pas attention. Le potentiel de cette fonction vitale est pourtant considérable quand on le fait bien : elle nourrit notre énergie, véhicule nos émotions, assure l’oxygénation de tous nos organes, nous aide à nous débarrasser de nos toxines comme de nos idées parasites. Et même de nos kilos en trop. Autant de raisons de chercher, et trouver, notre second souffle.

Le souffle, c'est la vie ! Si tel est le cas, alors considérons le comme un réel trésor, une merveille rare…Et s’il y a un secret dans la Sophrologie : c'est la répétition ! Alors exerçons-nous a encore mieux respirer.

Infos +

  • Maud Huot-Marchand
  • Sophrologue et Directrice de l'école de Sophrologie de Besançon et sa Région
  • 21 quai de Strasbourg - 25000 Besançon
  • Tél. : 06 95 73 45 82
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Médecins libéraux : la grève continue en cette " semaine du burn out "

La grève des médecins portée par le collectif Médecins pour Demain continue, selon un communiqué du 9 janvier 2023, sous la forme d'une grève de la PDSA (permanence des soins ou grève des gardes), dont on a moins parlé que la fermeture des cabinets. Elle dure depuis le début du mois de décembre 2022 et sollicite les services de l'Etat dans des processus de réquisition quotidiens.

Les arrêts maladie Covid sans jour de carence prolongés jusqu’à fin 2023

Les salariés positifs à la Covid-19 et qui ne peuvent pas télétravailler peuvent bénéficier d'arrêts maladie indemnisés sans vérification des conditions d'ouverture de droits et sans délai de carence. Les indemnités journalières pour ces salariés ainsi que pour les agents publics malades de la Covid-19 sont versées dès le premier jour d'arrêt et jusqu'au 31 décembre 2023 au plus tard.

Bourgogne Franche-Comté : le Covid se replie, la grippe et la bronchiolite restent en phase épidémique

Si le Covid, la grippe et les bronchiolites amorcent un ralentissement dans la région en cette première semaine de l'année 2023, le niveau de circulation de ces virus reste élevé. Dans un communiqué du 6 janvier, l'ARS Bourgogne Franche-Comté appelle la population à contribuer à réduire la pression sur le système de santé, "avec les gestes simples de la vie quotidienne et la vaccination".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.4
nuageux
le 27/01 à 21h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
79 %