La Suisse impose des mesures pour endiguer une hausse "exponentielle" des cas de Covid-19

Publié le 19/10/2020 - 08:10
Mis à jour le 19/10/2020 - 08:10

Le port du masque est obligatoire dès ce lundi 19 octobre 2020 dans les lieux publics fermés dans toute la Suisse, a annoncé dimanche le gouvernement fédéral, parmi d’autres mesures pour tenter d’endiguer la croissance « exponentielle » des cas de Covid-19.

Simonetta Sommaruga, présidente de la confédération suisse © YouTube
Simonetta Sommaruga, présidente de la confédération suisse © YouTube

La Suisse est le pays d’Europe où la maladie a progressé le plus vite la semaine passée (+146 %) selon un décompte de l’AFP. Vendredi encore, l’Office fédéral de la santé a annoncé 3.087 nouveaux cas pour ce pays de 8,6 millions d’habitants. Les chiffres sont en augmentation constante depuis la fin de l’été et le taux d’infection lors des deux dernières semaines était de 230 personnes pour 100.000 habitants.

Pour référence, la Suisse place la cote d’alerte pour mettre un pays sur la liste rouge et forcer les visiteurs qui en viennent à se confiner pendant 10 jours, à 60 pour 100.000.

  • Au total, le Covid-19 a tué 1.822 personnes en Suisse à la date de vendredi, soit un taux de 21,3 pour 100.000 habitants.

"Cette dernière semaine, les infections ont doublé", la croissance des cas est maintenant "exponentielle", a déclaré la présidente de la confédération, Simonetta Sommaruga, au cours d'une conférence de presse, justifiant du sérieux de la situation pour que la Confédération impose des mesures nationales, quand la gestion de la pandémie était depuis l'été de la seule responsabilité des cantons.

Ils peuvent continuer à s'adapter à la situation locale, certains ayant imposé ces derniers jours des mesures plus drastiques que les annonces de la Confédération.

La Suisse avait été relativement épargnée par la pandémie au printemps et avait imposé des restrictions limitées comparée à ses voisins. Mais durant l'été, les autorités et les citoyens avaient clairement baissé la garde.

"La deuxième vague est là, plus tôt et plus forte que nous ne le pensions, mais nous y sommes préparés", a dit le ministre fédéral de la Santé, Alain Berset, au cours du même point de presse. Il a souligné que le taux de positivité des tests était actuellement très élevé, autour "de 15, 16 %".

Pourtant, "nous savons comment agir et c'est le moment maintenant où nous devons tous utiliser ce que nous avons appris au printemps", a-t-il ajouté, appelant à la responsabilité de tous.

Plusieurs centaines de manifestants s'opposant à ces nouvelles restrictions ont manifesté dimanche à Berne devant le palais fédéral, a constaté un photographe de l'AFP.  L'ambiance était tendue sur la place et la police a procédé à plusieurs interpellations sous les sifflets.

Les mesures en Suisse

À partir de lundi, les rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l'espace public seront interdits. Le port du masque sera obligatoire dans les espaces clos accessibles au public et cette obligation s'appliquera aussi dans les gares et les aéroports ainsi qu'aux arrêts de bus et de tram.

Les manifestations privées - qui s'avèrent un foyer important de contamination - de plus de 15 personnes seront également réglementées. Par ailleurs, dans les restaurants, les bars ou les boîtes de nuit, il ne sera permis de consommer qu'en étant assis.

Le gouvernement recommande aussi de recourir au télétravail.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les laits végétaux passés au crible par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

Le CHU veut convaincre futurs internes de choisir Besançon pour étudier

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.07
légère pluie
le 26/05 à 15h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
64 %