Le soleil, vital... mais aussi fatal, la Ville de Besançon met en garde

Publié le 31/05/2023 - 18:03
Mis à jour le 02/06/2023 - 15:35

Ce mercredi 31 mars à la piscine Port Joint de Besançon, les élus de la Ville de Besançon et leurs partenaires ont donné le top départ à la campagne de prévention nommée Solaire Attitude qui vise à sensibiliser les gens sur les bons comportements à adopter en matière de protection solaire.

Pour le dermatologue, Hérvé Van Landuyt, le sujet est d’autant plus sérieux que la Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par le cancer de la peau derrière la Bretagne. "C’est le  cancer le plus fréquent aujourd’hui en Franche-Comté. Il a une incidence qui double tous les 5 à 8 ans et on ne fait rien" s’agace le dermatologue. 

Il reconnait volontiers que le message est contraignant car "il va à l’encontre du culte du bronzage" mais admet qu’aujourd’hui la mode des chapeaux et peaux claires aide un peu.

"On a confié notre santé aux vendeurs de crème solaire"

Présent tout au long de la saison, Solaire Attitude va ainsi multiplier les messages de prévention et distribuer des kits avec une priorité donnée à la jeune enfance. Pour le directeur de l’ASEPT (Association santé éducation et prévention sur les territoires) Clément Prévitali, c’est "par la sensibilisation des plus jeunes que l’on va pouvoir changer les habitudes" et "toucher les parents en les éduquant eux-aussi aux bons gestes".

Si la crème solaire "reste importante pour la prévention de la réverberation" comme le rappelle le docteur Van Landuyt, elle n'est "qu’un complément". À elle-seule, elle ne permet effectivement pas d’éviter un cancer de la peau. C’est pourquoi il est important de se protéger des rayons UV au moyen de chapeau, vêtements amples ou anti-UV.

Un décès par cancer de la peau toutes les 5, 6 heures

Et en cas de signes, ne tardez pas ! "Tout cancer de la peau opéré tôt est guéri à 100% en 1/2 heure, une heure quelque soit l’âge du patient. Donc ce n’est pas normal que dans un paye riche comme le notre il y ait un décès par cancer de la peau toutes les 5/6 heures". Raison pour laquelle le médecin insiste sur l’importance du dépistage et même de l’auto-dépistage. 

S’il admet qu’au niveau régional, la communication sur le sujet se fait de mieux en mieux, le docteur aimerait que celle-ci ait un retentissement national. "On n'a pas l’écoute nécessaire, il faut qu’il y ait un relais au niveau national" martèle-t-il. Avec son association des dermatologues de Franche-Comté (ASFODER), il cherche d’ailleurs à "légiférer en France sur la prévention solaire d’un enfant de moins de 18 ans". 

Le soleil, vital... mais aussi fatal

Une action déjà mise en place en Australie où l’on distribue des amendes aux parents qui ne protègent pas leurs enfants des rayons du soleil. Des mesures fortes de "prévention de l’enfance" mais qui semblent payer puisqu’aujourd’hui dans le pays, le cancer de la peau chute chez les - de 50 ans.

Pour Frédérique Baehr, conseillère municipal aux commerces, le message est "encore compliqué dans les esprits de devoir se protéger du soleil, qui peut être vital.. mais aussi fatal". L’élue rappelle toutefois que c’est ensemble, en adoptant les bons gestes que "nous allons sauver notre peau". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

“Le Tube à Essais” : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Les laits végétaux passés au crible par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.95
légère pluie
le 30/05 à 21h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
85 %