Alerte Témoin

Le Beaujolais Nouveau 2019, ce n'est plus de la piquette !

Publié le 21/11/2019 - 09:44
Mis à jour le 26/11/2019 - 09:22

Le Beaujolais Nouveau est arrivé ! Ce jeudi 21 novembre 2019 marque la sortie de ce vin jeune chez les cavistes français. Nous avons interrogé Laurent Dietsch-Volkringer, responsable de Comptoir des vignes à Besançon pour savoir quel goût le "beaujolpif" a cette année…

PUBLICITÉ

Le Beaujolais Nouveau 2019 "est vraiment loin des standards de ce qu'on a eu l'habitude d'avoir dans les années 2000 avec ses goûts très bizarres et très chimiques", nous explique d'emblée Laurent. "Aujourd'hui, on est purement dans des Beaujolais qui ont ce goût de raisin, de jus de raisin, de fruits rouges très croquants, fruités et très gourmands, c'est plus raisin que chimique".

Adieu la piquette !

Selon le caviste bisontin, le réchauffement climatique y est pour quelque chose. "Il permet d'avoir des Beaujolais nettement plus ronds, avec moins d'acidité en bouche, c'est ce qui donnait le côté piquette, et il est vinifié de manière beaucoup plus naturelle, beaucoup plus respectueuse du raisin, on utilise moins de produits, moins de levures, donc on est revenu à des choses beaucoup plus - vin - dans le sens noble du terme", décrit-il.

Une consommation du Beaujolais Nouveau qui a changé

Auparavant, le Beaujolais Nouveau s'achetait et se consommait jusqu'à la fin de l'année. Aujourd'hui, les amateurs ont en quelque sorte levé le pied (à la place du coude) en le consommant pendant seulement trois à sept jours. "Si d'ici samedi nous n'avons pas vidé notre stock, on sait que ce sera très difficile de l'écouler par la suite", précise Laurent.

Pourquoi ? Le caviste nous explique que "dans le temps, on consommait beaucoup plus de vin au quotidien et lorsque le Beaujolais Nouveau arrivait ça permettait de déguster un vin différent du reste de l'année qui était plus jeune, plus léger et plus gourmand, et on en achetait beaucoup plus pour le boire jusqu'aux fêtes de fin d'année." Mais les temps ont changé. "Aujourd'hui, le Beaujolais Nouveau est consommé davantage dans un esprit de tradition, on marque le coup, on va acheter une bouteille pour la boire avec les copains et en famille... et c'est tout. Passés les jours suivant la sortie du Beaujolais Nouveau, on passe à autre chose", observe Laurent.

Le Beaujolais Nouveau n'est plus le premier vin de l'année...

Jusqu'il y a quelques années, le Beaujolais Nouveau était le premier vin de l'année, donc le plus jeune, mais depuis peu, d'autres vins lui sont passés devant. En effet, dès le troisième jeudi d'octobre, soit un mois avant la sortie du Beaujolais Nouveau et des appellations d'origine contrôlées primeur, tels que les Côte du Rhône, les Gaillac ou les Muscadet, les cavistes peuvent vendre ce qu'ils appellent les "vins de pays primeur". "De notre côté, ça fait déjà un mois que l'on propose en magasin des vins de 2019", souligne Laurent Dietsch-Volkringer, "ça reste les premières appellations d'origine contrôlées primeur de l'année, ce sont les premiers vins de 2019 que l'on goûte en AOC qui sont mis sur le marché."

Infos +

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Création d’un parc naturel régional du « Doubs horloger »

Au lendemain du quatrième Conseil de défense écologique (CDE)Sibeth Ndiaye la porte - parole du Gouvernement se rend ce jeudi 13 février 2020 dans le Doubs. Elle se rendra notamment sur le site du nouveau parc régional du Doubs Horloger, qui contribuera à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées sur terre d’ici 2022…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
partiellement nuageux
le 18/02 à 21h00
Vent
3.26 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
83 %

Sondage