Le bonus du patron de General Electric jugé "honteux" à Villeurbanne et Belfort

Publié le 06/01/2021 - 07:43
Mis à jour le 06/01/2021 - 07:43

"Honteux" et "délirant": le bonus de 47 millions de dollars promis au PDG de General Electric a été dénoncé mardi par syndicats et élus de Villeurbanne et Belfort, deux villes concernées par lessuppressions d'emplois au sein du groupe américain.

©Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort ©
©Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort ©

GE a annoncé au printemps un plan d’économies de 2 milliards de dollars passant par la suppression de 13.000 postes. En France, les sites de Belfort et Villeurbanne sont notamment concernés.  Le 18 décembre, un accord permettant de sauver une partie des emplois a été trouvé sur le site villeurbannais après un mois de grève.  Les salariés grévistes pourront, eux, se partager une cagnotte de soutien ouverte sur internet, dont le montant plafonnait à 16.715 euros ce mardi.

"En ce début d'année, c'est une forme d'insulte aux salariés qui se battent pour sauvegarder leur emploi en même temps qu'un savoir-faire unique et d'avenir", écrit le maire de Villeurbanne Cédric Van Styvendael (PS) dans un communiqué cosigné avec le sénateur Gilbert-Luc Devinaz.

"Une honte quand on nous rabâche qu'il faut licencier des milliers de salariés et délocaliser des activités stratégiques pour retrouver une situation financière saine!", a également dénoncé sur Twitter un délégué CGT du personnel du site de GE à Villeurbanne, Serge Paolozzi.

Le bonus de Larry Culp avait déjà provoqué l'ire des syndicats américains fin décembre. Le patron de GE est assuré de toucher un bonus de près de 47 millions de dollars qui pourrait même atteindre le montant faramineux de 230 millions de dollars si le patron de GE parvenait à atteindre des objectifs financiers pourtant particulièrement bas, selon des documents adressés au gendarme américain de la Bourse, la SEC, et consultés par l'AFP.

Même indignation sur le site historique du géant américain à Belfort: "C'est totalement scandaleux et délirant", s'est ainsi emporté Philippe Petitcolin, représentant CFE-CGC de l'entité turbines à gaz française de General Electric, lors d'une conférence de presse mardi. "Larry Culp a garanti son avenir financier" alors que celui des salariés "n'a jamais été aussi
incertain".

Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a pour sa part jugé "inadmissible" de "verser un tel bonus alors même que des milliers de familles pâtissent des suppressions d'emploi". "Tout le monde doit faire des efforts, y compris Larry Culp", a renchéri Nadine Boux, élue syndicale CFE-CGC au sein de GE Hydro à Grenoble, présente à
la conférence de presse belfortaine.

"On récompense ce PDG pour son échec" alors que l'entreprise "est fortement endettée" et que "les conditions de départs des licenciés" se font avec "des sommes dérisoires", fustige la représentante syndicale.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plan de relance « agriculture et agro-alimentaire » : 11 appels à projet déjà ouverts en Bourgogne Franche-Comté

Une réunion s'est déroulée entre des acteurs de l'agro-alimentaire et de l'agriculture de Bourgogne Franche-Comté le 22 janviers 2021 pour "souligner la pleine articulation entre les différents dispositifs Etat/Région" dans le cadre du plan de relance "agriculture et agro-alimentaire". Onze appels à projets ont été ouverts.

Une visite virtuelle personnalisée à 360° des commerces de Besançon

PUBLI-INFO • Pour donner un coup de pouce aux commerçants en ces temps difficiles, l'Union des commerçants de Besançon leur propose une solution marketing innovante leur permettant de gagner en visibilité et de se démarquer de leurs concurrents : la visite virtuelle à 360° en 3D… Découverte.

Sondage – Pensez-vous partir à la montagne pendant les vacances de février ?

Les nouveaux variants de la covid-19, un possible reconfinement et pas de réouverture des remontées mécaniques des stations de ski prévue n'encouragent pas les Françaises et les Français à prévoir des vacances au ski en février prochain. Pour autant, certains gardent la ferme intention d'y aller pour se promener, changer d'air, tester la raquette... Et vous, pensez-vous partir à la montagne pendant les vacances de février ? C'est notre sondage de la semaine...

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.45
légère pluie
le 27/01 à 21h00
Vent
2.39 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage