Le Budget 2015 de l’enseignement supérieur et de la recherche ne passe pas chez les sénateurs…

Publié le 28/11/2014 - 12:38
Mis à jour le 28/11/2014 - 14:03

Sans surprise, la commission du Sénat en charge de l’éducation, de la culture et de la communication a émis ce jeudi 27 novembre 2014 un avis défavorable à l’adoption des crédits de l’enseignement supérieur. Jacques Grosperrin, sénateur UMP du Doubs et rapporteur de la commission, s’insurge contre un amendement qui vise à baisser en 2015 ce budget de 70 millions d’euros et regrette que « l’ardoise résultant d’une mauvaise gestion des comptes de la Nation (…) soit réglée en sacrifiant l’avenir de la nation« .

 ©
©

Jacques Grosperrin explique que les crédits alloués à l’enseignement supérieur en 2015 devaient rester stables à 12,79 milliards d’euros, mais que le gouvernement a présenté devant l'Assemblée nationale un amendement qui conduit à retirer 70 millions d'euros aux opérateurs. "C'est à dire aux Universités !" traduit le sénateur du Doubs. "Le Président de la République, dont il ne faudra jamais oublier qu’il entend être jugé, à la fin de son mandat, sur deux critères : l’emploi et la jeunesse, avait pourtant déclaré que le budget de l’éducation nationale serait "sanctuarisé".À la tête de cet important ministère, Mme Najat Vallaud-Belkacem, se contente, pour justifier cette saignée de déclarer que "les diminutions ciblées de budget des établissements d’enseignement supérieur sont inévitables"

Le rapporteur pour avis de la commission de l’éducation, de la culture et de la communication estime en outre qu'il serait "irresponsable" que les universités sacrifient leurs investissements à la poursuite de leurs contrats de recherche tout en leur demandant des efforts ans le cadre de la structuration de leur recherche sur le long terme. "Il a fallu une vive réaction de la CPU, la conférence des présidents d’Universités, pour que Bercy consente à débloquer le dernier versement par l’État aux universités de leur subvention pour charges de service public et leur permette – c’est bien le moins – d’honorer la paie des personnels de décembre. Il serait temps, désormais, que le Gouvernement respecte le principe de « décideur-payeur » vis-à-vis des universités et compense, à due concurrence les conséquences de décisions prises au niveau national ayant un impact sur les finances des universités". 

Les sénateurs Jacques Grosperrin et Dominique Gillot ont proposé un amendement adopté à l’unanimité visant à rétablir les crédits de la mission interministérielle "Recherche et Enseignement supérieur" dans leur montant initialement prévu par le projet de loi de finances (PLF) pour 2015.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.02
légère pluie
le 27/05 à 9h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
93 %