"Le courage est de rechercher la vérité et de la dire !"

Publié le 11/10/2012 - 09:07
Mis à jour le 11/10/2012 - 15:24

Le conseiller municipal socialiste Jean-Sébastien Leuba se dit "blessé" par la décision de Jean-Louis Fousseret de lui retirer sa délégation suite à son intervention au conseil municipal le 20 septembre dans le dossier du centre d’art contemporain le Pavé dans la Mare. Il accuse également l’adjoint à la Culture.  Dans le même temps, le maire de Besançon dans un souci de « totale transparence » va mettre en place une mission indépendante d’information et d'évaluation. L'élu Modem Philippe Gonon réclame toujours le départ de l’adjoint à la Culture.

pave_gate_leuba.jpg

#Pavégate

C’est la valse des communiqués. Pas moins de 4 en moins de 24 heures ! Mercredi après-midi des élus UMP estiment qu’en sanctionnant Jean-Sébastien  Leuba, « le Maire essaie d'étouffer les remous occasionnés par les interrogations entourant le "Pavé dans la Mare", renforçant ce qui devient sur les réseaux sociaux, le "Pavégate" de Besançon ». (lire le communiqué ici)

En fin de journée, le maire de Besançon réagissait en mettant en place « dans les plus brefs délais » une commission d’enquête.  « Soucieux de confirmer ma volonté d’exercer une totale transparence dans la gestion des dossiers conduits par la Ville et compte tenu du climat que suscite actuellement celui du Pavé dans la Mare, j’ai décidé de confier à une mission indépendante, composée d’élus de l’opposition et de la majorité, un travail d’information et d’évaluation. ».

"Yves-Michel Dahoui m’a empêché de poser des interrogations"

 Mais c’est bien la réaction du conseiller municipal de Besançon qui était la plus attendue. (communiqué  complet à retrouver en bas de l’article)

Il constate que le maire lui a retiré sa délégation parce que l’élu a posé un débat en conseil municipal sur la subvention et la convention triennale de 195 000 euros en lien avec l’association du Pavé dans la Mare. « Non membre de la commission culturelle, j’ai souhaité poser des interrogations au sein de mon groupe politique, comme il est normal de le faire. Yves-Michel Dahoui, président de ce groupe, adjoint à la Culture, par des propos brutaux, m’a non seulement empêché de le faire, mais il a également validé la transmission d’un compte rendu dans lequel mes questions n’apparaissaient pas. (…) Ne souhaitant pas intervenir publiquement, j’ai informé le Maire de cette situation inédite et grave dans notre fonctionnement où la liberté d’expression est une tradition. J’ai souhaité alors apporter mes interrogations au sein de la municipalité, mais cela m’a été refusé par le Maire et je n’ai pas pu accéder à la réunion aux côtés des adjoints de la ville et conseillers municipaux concernés par le sujet. »

 « Je n’ai pas voulu mettre l’équipe municipale en difficulté »

Le conseiller socialiste a déclaré qu’il démissionnera ce jeudi de toutes ses autres représentations et délégations mais qu’il reste conseiller municipal et conseiller communautaire au Grand Besançon. Les prochains conseils s’annoncent agités !

Réfutant avoir voulu mettre l’équipe municipale en difficulté, Jean-Sébastien Leuba veut rester fidèle à ses valeurs et cite Jean Jaurès : « le courage est de rechercher la vérité et de la dire » en rappelant que « le conseil municipal doit être le lieu privilégié de cette démocratie vivante de proximité. C'est cette idée simple (…) qui a guidé mon intervention sur ce dossier ».

Dans les dédales de l'oeuvre de Gilles Picouet

Sur le dossier de l’achat de l’œuvre monumentale « Dédale », le conseiller persiste et signe. « le nom de l’association le Pavé dans la Mare n’a jamais été cité alors que cette dernière admet avoir reçu 50 000 euros de la ville de Besancon pour une œuvre dont le coût de production s’élève à 230 000 euros. Par ailleurs l’association reconnaît avoir gardé pour elle la moitié de la vente sans laquelle elle aurait été en situation difficile au niveau budgétaire. C’est son droit, mais cela ne colle pas à l’esprit de la délibération du 7 juillet 2011 ».

"Un fait gravissime" pour Phlippe Gonon

L’élu Modem Philippe Gonon a réagi cette nuit sur son site internet aux propos de Jean-Sébastien Leuba. Il en profite pour demander, à nouveau, le départ de l’adjoint à la Culture. « Fait gravissime, le conseiller accuse l'adjoint-mari d'avoir, par des comportements d'intimidation, tenté d’empêcher un questionnement et, pire encore, d'avoir occulté la réalité des débats dans  le compte rendu de la réunion du  groupe socialiste. La démocratie selon Yves-Michel Dahoui : menaces et mensonge par omission . Sacrée conception ! (…) Qu'avait il donc à cacher, le président-adjoint-mari ? (…) La commission d’enquête mise en place par le maire le dira »

Bref, vous n'avez pas fini d'entendre parler du #pavégate ! 

 Lire le communiqué de Philippe Gonon ici

 Pavé dans la mare - Communiqué de JS Leuba 10 10 12

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un vase « exceptionnel » découvert dans les fouilles d’Autun

Un vase "exceptionnel" en verre ouvragé de la fin de l'époque romaine a été mis au jour à Autun en Saône-et-Loire lors des fouilles des 230 sépultures d'une importante nécropole, a annoncé vendredi 13 novembre 2020 l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

La Rodia « met le paquet » pour continuer de faire vivre les musiques actuelles à Besançon

VIDEOS • Le deuxième confinement est en cours et La Rodia n'a pu rouvrir ses portes au public que pour quelques courtes soirées au début de l'été. Mais que se passe-t-il à l'intérieur ? Le public n'y a pas accès, pour autant, c'est une véritable fourmilière ! Entretien le 12 novembre dernier avec Manou Comby, directeur de la structure et Simon Nicolas, chargé de communication.

A Besançon, la Nuit européenne des musées se fera quand-même… mais en ligne

#NuitDesMuséesChezNous • Dans le contexte de la reprise de l'épidémie de Covid-19 et du reconfinement, l'édition 2020 de la Nuit européenne des musées n'aura pas lieu dans sa forme habituelle. La manifestation est certes maintenue pour le samedi 14 novembre, mais elle est rebaptisée "La Nuit des musées numériques" ou #NuitDesMuséesChezNous. Les musées du Centre de Besançon, musée du Temps et musée des beaux-arts et d’archéologie seront "ouverts" au public en manque de culture et de découverte, dès la tombée de la nuit...

Envie de bouquiner ? Lancement du « click and collect » dans les bibliothèques municipales de Besançon

Fermées jusqu’à nouvel ordre en raison du confinement et de la crise sanitaire, les bibliothèques municipales proposeront un service de prêt à emporter en "click and collect" à partir du vendredi 6 novembre 2020 à 14h… dans le respect des mesures sanitaires, bien sûr !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.57
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
53 %

Sondage