Un coup de pouce pour le Flamand Rose, un nouveau salon de coiffure

Publié le 09/03/2016 - 10:02
Mis à jour le 09/03/2016 - 10:00

Jeune diplômée en coiffure, Natacha Pourcelot vient de lancer une campagne de financement participatif sur Leetchi.com afin de réunir la petite somme qui lui manque pour ouvrir à Besançon Le Flamand Rose, un salon au concept original, dans lequel on irait « comme chez une copine ».

natacha.jpeg
Natacha Pourcelot a lancé une campagne de financement participatif pour monter son salon de coiffure

Crowdfunding

PUBLICITÉ

Quelle fille n’est jamais ressortie d’un salon de coiffure avec l’envie de pleurer à la vue d’une coupe ou d’une couleur ratée ? « Entre la coiffeuse qui fait le contraire de ce que vous lui avez demandé, celle qui vous propose gentiment de passer le lisseur qui vous coûtera finalement 10 € de plus et celle qui vous regarde de travers parce que vous voulez une teinture rose, j’avais de mauvais souvenirs de salons de coiffure en tant que cliente. Pour monter mon projet, je suis partie de tout ce que je ne voulais pas faire subir à mes clientes » explique Natacha.« Dans mon salon, je souhaite que les clients viennent comme chez une copine. Je ne prendrais pas plus de deux clients à la fois, pour avoir le temps de discuter avec eux et de savoir précisément ce qu’ils attendent. » Côté ambiance, Natacha a prévu des musiques sympas, une déco vintage et cosy avec des expositions de peintures d’artistes locaux. Côté tarif, le Flamand Rose se positionne sur des prix abordables. Et pour les demandes spécifiques, un devis sera établi à l’avance.

Dernière étape

Titulaire d’un Brevet Professionnel, Natacha est venue à la coiffure suite à une réorientation. « Je faisais des études d’art mais il faut être réaliste, c’est très difficile de gagner sa vie dans ce domaine. Je me suis réorientée vers la coiffure à 19 ans et j’ai trouvé des similitudes avec l’art. Par exemple, la colorimétrie, fonctionne pareil » poursuit la jeune coiffeuse. Pendant un an, Natacha à préparé son projet en réalisant une étude de faisabilité, une étude de marché, un business plan. Le budget nécessaire au lancement est assez faible car elle a acquis personnellement presque tout le matériel nécessaire durant ses années d’études. Le local situé rue du Petit Battant est réservé mais nécessite quelques travaux d’aménagement. « J’ai besoin d’un petit financement pour finaliser les travaux du local et constituer mon stock  car je n’ai pas droit à des aides» poursuit Natacha. Elle a donc lancé une campagne de financement participatif sur Leetchi.com pour tenter d’atteindre les 3000 euros nécessaires. A ce jour, elle a déjà obtenu plus de 2000€. Il reste quelques jours pour boucler le budget qui devrait permettre au salon d’ouvrir début avril.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 8.91
couvert
le 22/04 à 3h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1010.602 hPa
Humidité
78 %

Sondage