Un coup de pouce pour le Flamand Rose, un nouveau salon de coiffure

Publié le 09/03/2016 - 10:02
Mis à jour le 09/03/2016 - 10:00

Jeune diplômée en coiffure, Natacha Pourcelot vient de lancer une campagne de financement participatif sur Leetchi.com afin de réunir la petite somme qui lui manque pour ouvrir à Besançon Le Flamand Rose, un salon au concept original, dans lequel on irait « comme chez une copine ».

natacha.jpeg
Natacha Pourcelot a lancé une campagne de financement participatif pour monter son salon de coiffure

Crowdfunding

PUBLICITÉ

Quelle fille n'est jamais ressortie d'un salon de coiffure avec l'envie de pleurer à la vue d'une coupe ou d'une couleur ratée ? « Entre la coiffeuse qui fait le contraire de ce que vous lui avez demandé, celle qui vous propose gentiment de passer le lisseur qui vous coûtera finalement 10 € de plus et celle qui vous regarde de travers parce que vous voulez une teinture rose, j'avais de mauvais souvenirs de salons de coiffure en tant que cliente. Pour monter mon projet, je suis partie de tout ce que je ne voulais pas faire subir à mes clientes » explique Natacha.« Dans mon salon, je souhaite que les clients viennent comme chez une copine. Je ne prendrais pas plus de deux clients à la fois, pour avoir le temps de discuter avec eux et de savoir précisément ce qu'ils attendent. » Côté ambiance, Natacha a prévu des musiques sympas, une déco vintage et cosy avec des expositions de peintures d'artistes locaux. Côté tarif, le Flamand Rose se positionne sur des prix abordables. Et pour les demandes spécifiques, un devis sera établi à l'avance.

Dernière étape

Titulaire d'un Brevet Professionnel, Natacha est venue à la coiffure suite à une réorientation. « Je faisais des études d'art mais il faut être réaliste, c'est très difficile de gagner sa vie dans ce domaine. Je me suis réorientée vers la coiffure à 19 ans et j'ai trouvé des similitudes avec l'art. Par exemple, la colorimétrie, fonctionne pareil » poursuit la jeune coiffeuse. Pendant un an, Natacha à préparé son projet en réalisant une étude de faisabilité, une étude de marché, un business plan. Le budget nécessaire au lancement est assez faible car elle a acquis personnellement presque tout le matériel nécessaire durant ses années d'études. Le local situé rue du Petit Battant est réservé mais nécessite quelques travaux d'aménagement. « J'ai besoin d'un petit financement pour finaliser les travaux du local et constituer mon stock  car je n'ai pas droit à des aides» poursuit Natacha. Elle a donc lancé une campagne de financement participatif sur Leetchi.com pour tenter d'atteindre les 3000 euros nécessaires. A ce jour, elle a déjà obtenu plus de 2000€. Il reste quelques jours pour boucler le budget qui devrait permettre au salon d'ouvrir début avril.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.66
partiellement nuageux
le 23/10 à 9h00
Vent
0.16 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
66 %

Sondage