Le Front Comtois poursuivi pour incitation à la haine raciale

Publié le 15/07/2011 - 10:24
Mis à jour le 15/07/2011 - 10:24

Le président du mouvement d’extrême-droite franc-comtois, Gaëtan Perret, sera jugé en septembre à Montbéliard pour incitation à la haine raciale. Il a obtenu le soutien de Carl Lang, président du Parti de la France.

 ©
©

C’est le 8 septembre que Gaëtan Perret comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Montbéliard pour incitation à la haine raciale. Il est mis en cause pour la publication sur le site du Front Comtois d’un poème haineux intitulé « La métamorphose » et deux affiches à caractère islamophobe et anti immigrés (« Islam hors d’Europe » et « Ici c’est la Comté…pas Alger »).

Une douzaine d’associations ont porté plainte contre le Front Comtois ce qui a poussé le procureur de la République de Montbéliard à ouvrir une enquête en février dernier. Enquête qui amène aujourd’hui le président du mouvement à rendre des comptes devant la justice.

Le mouvement d’extrême droite s’est notamment illustré ces derniers mois lors d’une manifestation contre le droit à l’avortement fin 2010 à Besançon.

Ce jugement est une occasion en or pour Carl Lang de rappeler la ligne ultra conservatrice de son parti en soutenant un mouvement raciste et d’affirmer l’identité de son parti face à ses anciens camarades frontistes.

Carl Lang, ancien membre du Front National qui a fondé son propre mouvement d’extrême droite en 2009 et qui dénonce dans son communiqué un « acharnement médiatique », se solidarise avec le président du Front Comtois. Il appelle les militants à se mobiliser au nom d’une « solidarité nationaliste » et les enjoint à se rendre à l’audience qui aura lieu le 8 septembre.

Quant au Front National, il s’est détourné du Front Comtois, trop remuant. Le mouvement franc-comtois est en partie composé de transfuges du parti de Marine Le Pen qui veulent en découdre avec leurs anciens responsables régionaux.

 Q.B.

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Homme criblé de balles à travers une porte à Besançon : le tireur présumé incarcéré

Un homme suspecté d'avoir criblé de balles une porte d'appartement du quartier Planoise à Besançon, blessant grièvement un père de famille, et un complice présumé ont été mis en examen et incarcérés mercredi, a-t-on appris auprès du parquet. Les deux hommes âgés de 19 et 21 ans ont été contrôlés samedi dans les Hauts-de-Seine, alors qu'ils circulaient en voiture pendant le couvre-feu.

Nancy: un procès pour escroquerie s’ouvre avec la diffusion d’un reportage de M6

Le procès de 15 personnes qui comparaissent devant le tribunal de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy pour "escroquerie en bande organisée" à la TVA s'est ouvert lundi avec... la diffusion d'une émission de télévision dans le tribunal. Les prévenus sont principalement originaires d'Espagne, d'Alsace et de Franche-Comté.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.04
couvert
le 24/01 à 6h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
99 %

Sondage