Le gouvernement accélère face à la vague Omicron déjà là

Publié le 21/12/2021 - 14:29
Mis à jour le 21/12/2021 - 14:29

Face à la vague de cas de Covid liés au variant Omicron qui touche la France à son tour, le gouvernement accélère en annonçant un conseil des ministres exceptionnel lundi 27 décembre 2021, avec l’espoir d’adopter le pass vaccinal dès la mi-janvier.

 © DR
© DR

La France entre "dans une période de turbulences avec Omicron", mais "si le variant accélère, nous accélérons aussi", a souligné le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue d'une visioconférence entre le Premier ministre Jean Castex et les associations d'élus locaux sur ce pass nouvelle version.

Le temps presse : le taux d'incidence du Covid-19 atteint "une nouvelle fois un record" en France, à 537 cas par semaine pour 100.000 habitants, et "le variant Omicron arrive", avec "probablement" plus de 10 % des contaminations qui lui sont liées, voire bien plus en Ile-de-France, et plus encore à Paris, où il est désormais responsable de "plus d'une contamination sur trois", selon M. Attal.

Très contagieux, Omicron fait doubler le nombre de cas "tous les deux à trois jours", avait-il souligné un peu plus tôt sur France 2, en rappelant la "progression absolument foudroyante" déjà observée au Royaume-Uni, mais aussi "le point d'interrogation" sur "la part des cas graves nécessitant une hospitalisation" liés à ce variant.

Face à cette vague dans la 5e vague de l'épidémie de Covid, le gouvernement renforce sa stratégie, avec, outre la vaste campagne de rappels, la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal plus vite qu'initialement prévu.

Jean Castex, qui avait annoncé vendredi 17 décembre son entrée en vigueur d'ici fin janvier, a indiqué aux élus locaux mardi matin avoir "décidé d'accélérer et d'avancer ce calendrier", afin d'avoir le pass vaccinal "sans attendre", selon Gabriel Attal: l'objectif de le voir adopté définitivement par le parlement est ramené à "la première quinzaine du mois de janvier".

Le texte sera adopté lors d'un conseil des ministres exceptionnel lundi 27 décembre, avant sa présentation dès la même semaine au Parlement.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Politique

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.23
ciel dégagé
le 29/06 à 21h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
37 %

Sondage