Le groupe Allemand EMCO délocalise dans le Jura

Publié le 07/04/2021 - 10:43
Mis à jour le 07/04/2021 - 10:43

EMCO a décidé de délocaliser une partie de sa production en France et plus particulièrement à Dampierre, dans le Jura, a-t-on appris le 6 avril 2021.

A droite, Anselme Hoffmann, directeur ge?ne?ral d’EMCO France, aux co?te?s de Jocelyn Carlo, directeur des ope?rations, pre?sente l’extension de 1200 m2 qui sera construite a? l’arrie?re du ba?timent. © EMCO
A droite, Anselme Hoffmann, directeur ge?ne?ral d’EMCO France, aux co?te?s de Jocelyn Carlo, directeur des ope?rations, pre?sente l’extension de 1200 m2 qui sera construite a? l’arrie?re du ba?timent. © EMCO

Leader européen du tapis d’entrée, l’entreprise fait un pari ambitieux, en pleine crise sanitaire, en décidant d’investir et agrandir son site de production dans le Jura.

La filiale française, basée depuis 2002 à Dampierre, est leader sur le marché français et compte 50 salariés. Elle produit des tapis d’entrée techniques pour les établissements recevant du public, fabriqués sur-mesure et assemblés à la main. "De la haute couture pour le bâtiment" précise le directeur général d’EMCO France, Anselme Hoffmann.

Une nouvelle gamme transférée à Dampierre

Malgré une perte de chiffres d’affaires et de productivité en 2020 liée à la crise sanitaire, le groupe a donc fait le choix d’investir massivement pour rétablir la confiance en cette période anxiogène. Une nouvelle gamme spécifique de produits, transférée d’Allemagne, est désormais produite à Dampierre. "Renforcer notre site de production jurassien était une priorité", poursuit Anselme Hoffmann. "En récupérant cette fabrication, nous créons à Dampierre un centre d’expertise, à disposition du marché européen."

 Une extension à 1,2 million d'euros, un dizaine d'emplois prévue

Le groupe investit 1,2 million d’euros pour financer une extension de 1.200 m2 à l’arrière du bâtiment actuel, et de nouvelles machines-outils. Les travaux pourraient démarrer en juin. La création d’une dizaine d’emplois est prévue dans les deux années à venir.

Labellisée "Made in Jura" depuis la première heure, l’entreprise brandit la marque territoriale comme un étendard. "Made in Jura a été un des arguments majeurs en faveur de l’investissement du groupe, c’est une marque de confiance", explique celui qui a présidé l’association Made in Jura pendant trois ans, jusqu’en 2019.

Apposé sur tous les produits EMCO France, le logo Made in Jura va lui aussi voir du pays et s’exporter en Europe...

Des coups de pouce du territoire

Autre argument qui a su convaincre le groupe allemand : le soutien financier des collectivités locales. Dans le cadre du dispositif d’aide à l’immobilier d’entreprise, la Communauté de communes Jura Nord a débloqué une subvention pour soutenir la construction de l’extension. La Région Bourgogne-Franche-Comté a également accompagné l’opération dans le cadre du plan de relance.

Vice-Président en charge du développement économique, du tourisme et de l’animation économique à Jura Nord, François Greset se félicite de cet investissement : "EMCO a saisi cette opportunité de centraliser au niveau européen cette production phare de leur catalogue à Dampierre. Nous sommes heureux d’avoir pu, conjointement avec la Région, apporter notre soutien. Notre bassin d’emploi est aussi un élément qui a pesé dans le choix du groupe. Sur nos zones d’activité, EMCO France est une des premières sociétés à recentrer sa production, mais sans doute pas la dernière..."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.45
ciel dégagé
le 25/06 à 9h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
71 %