Le groupe Erhard réalise l’acquisition de Bretzel Burgard

Publié le 16/12/2022 - 09:05
Mis à jour le 15/12/2022 - 11:02

Le groupe Erhard, situé en Alsace et Bourgogne Franche-Comté, accélère son développement avec une nouvelle opération de croissance externe via l’acquisition de la société Bretzel Burgard. À l’occasion de cette opération, Unigrains, au capital de Bretzel Burgard depuis 2015, cède sa participation au profit de l’émergence du nouveau groupe.

 © Bretzels Burgard
© Bretzels Burgard

Le nouveau groupe représente plus de 750 salariés, 7 unités de production, situés en Alsace et Bourgogne - Franche Comté, pour un chiffre d’affaires de plus de 120M€.

Le Groupe familial Erhard, détenu par Denis Erhard, président, entouré de ses deux filles Elise et Justine respectivement en charge du développement commercial & produit et du marketing & communication, est aujourd’hui l’un des principaux leaders européens du dessert surgelé premium. Fort de l’implantation de ses six sites de fabrication en Alsace et Bourgogne-Franche Comté, le Groupe Erhard possède un savoir-faire historique et une expertise dans les produits glacés, pâtissiers, beignets et donuts.

220 collaborateurs, 14 boutiques

Créée en 1935 par la famille Burgard, reprise et développée par Nathalie et Emmanuel Goetz depuis 2001, Bretzel Burgard est une société alsacienne spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits boulangers et traiteurs vendus en frais et surgelé. Elle bénéficie de différents réseaux de distribution en France et à l’international et de boutiques gérées en propre. Elle compte aujourd’hui 220 collaborateurs répartis à travers un atelier de production ainsi que 14 boutiques en Alsace, activité historique de la société.

En acquérant Bretzel Burgard, le groupe Erhard, historiquement positionné sur le segment du sucré, se dote d’un axe de développement complémentaire avec la fabrication de produits salés. "La flexibilité des entités de Erhard et Bretzel Burgard, leur exigence en matière de sécurité alimentaire et la qualité des produits seront les points forts de la croissance et du développement du Groupe", indique-t-il.

"Complémentaires"

Denis Erhard, PDG du groupe Erhard se réjouit "d’accueillir Nathalie et Emmanuel Goetz ainsi que l’ensemble des collaborateurs de Bretzel Burgard" au sein de son groupe. Pour lui, "les produits du groupe Erhard et de Bretzel Burgard sont parfaitement complémentaires. Nous partageons les mêmes valeurs d’excellence industrielle, de qualité produit, d’engagement RSE et d’ancrage territorial. Cette opération nous ouvre de nombreuses perspectives et témoigne de notre ambition de développement au-delà du monde des desserts !"

De leur côté, Nathalie et Emmanuel Goetz, dirigeants de Bretzel Burgard, expliquent que "nos premières préoccupations ont toujours été la pérennité de Burgard et son développement. Le rapprochement avec le Groupe Erhard fait aujourd’hui sens. Nous sommes convaincus qu’ensemble, nous serons plus forts pour relever tous les défis ! Nos gammes sont complémentaires, toutes qualitatives. Nous avons des circuits de distributions communs et beaucoup de synergies à exploiter pour nous développer et améliorer nos performances".

Infos + 

Nathalie et Emmanuel Goetz, conservent 20% de Bretzel Burgard. Ils poursuivent leurs fonctions opérationnelles au sein de l’entreprise, Emmanuel Goetz assurant la direction générale de Bretzel Burgard.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.31
partiellement nuageux
le 23/04 à 9h00
Vent
4.23 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
71 %