Le marché du travail temporaire en Suisse, pas accessible aux frontaliers ?

Publié le 17/11/2015 - 16:02
Mis à jour le 17/11/2015 - 16:04

Le Groupement transfrontalier européen s'inquiète dans un communiqué des nouvelles difficultés d’accès au marché du travail temporaire suisse pour les chômeurs frontaliers. Un constat qui touche bien sûr aussi les frontaliers francs-comtois.

 ©
©

Intérim

"En application d’un accord franco-suisse conclu en septembre 2006, un travailleur frontalier percevant des indemnités chômage en France et reprenant une activité en Suisse doit être  soumis au régime de sécurité sociale français. Cet accord spécifique entre la France et la Suisse crée un problème insurmontable pour l’emploi des chômeurs frontaliers en Suisse", explique le Groupement transfrontalier.

Une situation qui se serait encore durcie depuis le passage d’une majorité de frontaliers à la Sécurité sociale française. "Les organismes français (CPAM notamment) peuvent désormais mieux détecter les situations de double affiliation et ainsi, dès l’annonce d’une prise d’emploi temporaire, demander aux employeurs suisses (les agences de travail temporaire comprises) d’affilier leurs salariés frontaliers dans leur Etat de résidence et d’y verser les cotisations sociales correspondantes."

Outre leur employabilité, cela menacerait aussi les frontaliers déjà en poste. Plus d'un millier d'emplois serait aujourd'hui concerné par cette problématique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon sélectionne des banques « vertes » pour financer ses mesures écologiques

La ville de Besançon va emprunter auprès de banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique, comme la rénovation énergétique des écoles et des gymnases, a annoncé jeudi 20 janvier 2022 la maire EELV Anne Vignot.

NG Productions : "On a besoin que les gens sortent, on a trop souffert comme ça"

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.6
peu nuageux
le 21/01 à 21h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
52 %

Sondage