Législatives : Ménétrier et Girod candidats Front de gauche à Besançon

Publié le 18/02/2012 - 12:15
Mis à jour le 18/02/2012 - 15:49

Emmanuel Girod et Annie Ménétrier seront candidats aux législatives dans la première et la deuxième circonscriptions du Doubs situées sur le bassin de Besançon. 

dsc_3696.jpg
Annie Ménétrier et Emmanuel Girod @carvy
PUBLICITÉ

Emmanuel Girod, 43 ans, est inspecteur du travail en Haute-Saône, responsable départemental du Doubs du Parti de gauche et militant syndical CGT.

Annie Ménétrier, 49 ans, est salariée chez France Telecom, conseillère municipale de Besançon, vice-présidente du Grand Besançon et responsable départemental du Doubs du PCF.

Les deux candidats souhaitent « un large rassemblement ancré dans les luttes sociales ». Pour eux, présidentielle et législatives constituent « une seule et même séquence politique avec un seul et même enjeu battre la droite et réussir à gauche loin des renoncements et des atermoiements du PS».

Autour du slogan « l’humain d’abord », ils veulent « abolir la précarité » avec un SMIC à 1700 € brut, l’instauration d’une échelle des salaires de 1 à 20, l’interdiction des licenciements « boursiers », l’instauration d’une République parlementaire…

« Le Front de gauche est un outil au service du peuple qui veut un nouveau Front populaire du 21esiècle », ont résumé les deux candidats ce samedi matin lors d’une conférence de presse à Besançon.

Les mouvements constitutifs du Front de gauche :PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire, Fédération pour une alternative sociale et écologique, République et Socialisme, Convergence et alternative, Parti communiste des ouvriers de France, M’PEP.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi