L'emploi intérimaire en baisse en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 14/01/2024 - 18:16
Mis à jour le 14/01/2024 - 18:15

Prism’emploi, l’organisation professionnelle du travail temporaire et du recrutement, a publié les derniers résultats du baromètre Prism’emploi de novembre 2023 sur les tendances de l’emploi intérimaire en Bourgogne-Franche-Comté. Il ressort de ce rapport que la baisse observée à l’échelle nationale dans n’épargne pas la région qui enregistre elle aussi une baisse de 5,4% des effectifs.

 © mCi
© mCi

En novembre 2023, l’emploi intérimaire (contrats de travail temporaire et CDI intérimaires) représente 756.309 équivalents temps plein (ETP) est en baisse de 7,4 % par rapport à novembre 2022, ce qui correspond à environ 60 000 ETP de moins en un an. Le mois de novembre est ainsi caractérisé par le recul le plus marqué enregistré cette année en France, témoignant, après le décrochage d’octobre (-6,3 %), d’une dégradation plus nette au 4ème trimestre.

Dans le détail géographique, toutes les régions enregistrent des évolutions négatives comprises entre -4,0% en Auvergne-Rh?ne-Alpes et -10,5 % en Nouvelle-Aquitaine. La Bourgogne-Franche-Comté n’est pas épargnée et enregistre elle aussi une baisse de -5,4%.

L'ensemble des secteurs concernés par la baisse

Dans la grande région, l’ensemble des secteurs est en baisse. L’emploi intérimaire diminue aussi bien dans l’industrie (-1,7 %), que dans le BTP (-7,1 %), le commerce (-9,6 %), les transports (-9,9 %) ou encore les services (-10,6 %).

Pas mieux du côté des qualifications où là encore on remarque une baisse générale. L'emploi intérimaire diminue chez les ouvriers qualifiés (-3,9 %), mais également les ouvriers non qualifiés

(-4,4 %), les employés (-10,9 %) et les cadres et professions intermédiaires (-11,7 %).

Dans les départements, seuls la Nièvre (+2,6%) et l’Yonne (+0,8%) enregistrent une légère hausse des effectifs intérimaires. Partout ailleurs, les effectifs sont à la baisse. 

© prism'emploi

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.98
couvert
le 01/03 à 18h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
75 %