Les bureaux de tabac vont bientôt accueillir des distributeurs de billets

Publié le 28/10/2021 - 14:00
Mis à jour le 17/12/2021 - 17:19

C’est un autre service que les buralistes vont pouvoir proposer à leurs clients dès le mois de novembre 2021 : la distribution de billets de banque. Une nouvelle diversification pour pallier à la baisse continue de la vente de tabac.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Une vingtaine de distributeurs (DAB) ont été mis en service chez les buralistes depuis novembre, selon un communiqué commun la Confédération des buralistes et Loomis, filiale du groupe suédois Securitas spécialisée dans le transport de fonds. Les 24.000 débitants de tabac du territoire se verront ensuite proposer d'accueillir ce nouveau service, ont précisé Loomis et la Confédération.

"Le retrait d'espèces fait partie des services indispensables, que le réseau peut porter", estime Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, démontrant "l'utilité locale portée au quotidien" par un réseau au "maillage unique" et à la "très grande disponibilité" d'établissements ouverts "en moyenne 12 heures par jour, six jours sur sept". 

Diversification

Les buralistes vont ainsi accroître la diversification entamée ces dernières années pour pallier la baisse régulière des ventes de tabac, dont ils ont le monopole et qui représente encore leur principale source de revenus. Ils réalisent 40 milliards d'euros de ventes par an dont 21,8 milliards tirés des produits du tabac, sur lesquels ils perçoivent une commission de 8,1%.

Mais ces commerçants vivent aussi d'une myriade d'autres services : vente de jeux de la Française des jeux (10,7 milliards d'euros par an), prises de paris du PMU (3 milliards), bar et restaurant (1,8 milliard), vente de journaux (1 milliard), snacking (700 millions), produits du vapotage (220 millions), ou encore encaissement de taxes, gestion de comptes bancaires Nickel et de colis postaux, vente de billets SNCF... Un récent partenariat a été noué avec le distributeur Casino, leur permettant d'accueillir un rayon alimentaire.

En outre "quelque 1.700 buralistes" sont aujourd'hui "des revendeurs de produits postaux, ce qui représente 7% des points de contact de la Poste", a précisé Cazaban-Marque, directrice du pôle opérationnel de la Confédération des buralistes. Aussi, quelque 12.000 buralistes, soit un sur deux, ont encaissé 94 millions d'euros pour le compte du fisc, pour des paiements d'amendes, de factures de crèche, de cantine ou d'hôpital, depuis la mise en place de ce service en juillet 2020, avec plus de 100.000 transactions par mois.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.43
couvert
le 04/03 à 12h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %