Les députés PS proposent de ne pas baisser le taux réduit de TVA pour financer des mesures de pouvoir d'achat

Publié le 01/10/2013 - 15:28
Mis à jour le 01/10/2013 - 15:28

Les députés PS proposent de ne pas réduire de 5,5% à 5% le taux réduit de TVA afin de financer dans le budget 2014 soit une revalorisation de la prime pour l’emploi, soit le rétablissement de la demi-part fiscale pour les veuves, a indiqué mardi l’une de leurs porte-parole, Annick Lepetit.

Les députés ont fait cette proposition aux ministres des Finances Pierre Moscovici et délégué du Budget Bernard Cazeneuve, présents à leur réunion de groupe mardi matin à l'Assemblée nationale. Les deux ministres "m'ont donné le sentiment d'être ouverts à la discussion" et de pouvoir "examiner avec bienveillance cette proposition", a déclaré Mme Lepetit lors d'une conférence de presse.

Le Parlement a voté l'an dernier une "évolution" des taux de TVA à partir du 1er janvier 2014 : passage de 5,5% à 5% du taux réduit réservé aux produits de première nécessité, hausse de 7% à 10% du taux intermédiaire et relèvement de 19,6% à 20% du taux normal.

Le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux avait relevé dimanche que le passage de 5,5% à 5% représentait "moins d'un centime sur un paquet de pâtes alimentaires". Selon lui, renoncer à cette baisse de TVA représenterait une économie pour l'Etat de 750 millions d'euros.

Plusieurs députés socialistes plaident de leur côté pour un maintien de la "demi-part fiscale pour les veufs et veuves", qui concerne les personnes vivant seules mais ayant eu un ou plusieurs enfants. Ces Français bénéficiaient jusqu'en 2009 d'une demi-part supplémentaire pour l'impôt sur le revenu.

Depuis 2010, cet avantage n'a été maintenu que pour les veuves ayant élevé seules pendant cinq ans leurs enfants. Pour les autres, il est progressivement réduit depuis 2010 et doit totalement disparaître l'an prochain.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9
couvert
le 01/03 à 18h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
64 %