Frontalier, tu choisis ta "sécu" ou bien ?!

Publié le 15/04/2013 - 18:32
Mis à jour le 16/04/2013 - 09:42

La mobilisation monte d’un cran. Travailleurs et travailleuses frontaliers sont appelés à manifester le samedi 27 avril prochain à Ensisheim, Saint-Julien-en-Genevois et à Pontarlier dans le Haut-Doubs contre la remise en cause après le 31 mai 2014 du « droit d’option » leur permettant de choisir leur système de protection santé.  

 ©
©

droit d’option

Des manifestations sont prévues le samedi 27 avril à 10h30 à l'appel du  collectif "Frontaliers ou bien ! " dans trois villes à Ensisheim, Saint-Julien-en-Genevois  et Pontarlier et Saint-Julien-en-Genevois. Dans le Haut-Doubs, la manifestation partira du parking Clémenceau. 

 Aujourd'hui, les frontaliers peuvent choisir de s'assurer soit auprès du régime fédéral d’assurance maladie (LAMal),  soit auprès du régime général de Sécurité sociale (CMU),ou auprès d’une assurance privée. À partir du 31 mai 2014, cette 3e option, choisie par plus de 9 frontaliers sur 10,  serait supprimée. "Si le droit d’option est supprimé, chaque travailleur frontalier va devoir supporter un coût financier supplémentaire considérable pour se couvrir en santé. La cotisation à la CMU représentera 8 % de son revenu imposable de référence et il devra souscrire en plus une assurance maladie complémentaire pour conserver une couverture de bon niveau. Au total, le coût de l’assurance santé sera multiplié par deux pour les travailleurs frontaliers..." explique le collectif qui, en filigrane, craint pour les conséquences économiques directes et indirectes engendrées par cette perte du droit d'option.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.97
nuageux
le 29/02 à 3h00
Vent
0.36 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %