Alerte Témoin

Les mesures "gilets jaunes" prises par Macron vont coûter 17 milliards

Publié le 30/04/2019 - 17:14
Mis à jour le 05/06/2019 - 15:57

Le coût total des mesures annoncées macronpar Emmanuel Macron pour répondre au mouvement des "gilets jaunes" s'élève à près de "17 milliards d'euros", a indiqué ce mardi 30 avril 2019 le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Macron Micronora Besanc?on-074
© d poirier

"Au total, on est sur 17 milliards d'euros environ", a déclaré M. Le Maire sur France 2, en promettant de compenser en partie cette facture par des mesures d'économies sur la dépense publique.

Sur ces 17 milliards, dix milliards correspondent aux mesures "annoncées en décembre" par le chef de l'Etat, comme la revalorisation du Smic et la défiscalisation des heures supplémentaires, entrées en vigueur en janvier 2019, a détaillé le ministre.

Retraite minimum et baisse d'impôt sur le revenu

A ces dix milliards s'ajoutent les cinq milliards de baisse d'impôt sur le revenu, prévus pour 2020, et le coût de la réindexation sur l'inflation des petites retraites, chiffré par Bercy à 1,4 milliard d'euros.

Selon le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, la mise en place d'une retraite minimum de 1.000 euros, annoncée jeudi dernier par Emmanuel Macron, devrait quant à elle coûter dans un premier temps quelques centaines de millions d'euros.

Une baisse des dépenses de l'Etat ?

"Les baisses d'impôts seront notamment financées par une baisse de la dépense publique", a par ailleurs souligné Bruno Le Maire, en assurant que des économies pouvaient notamment "être faites sur les opérateurs publics".

Ces propos interviennent alors que plusieurs membres de l'opposition, mais aussi certains économistes, ont fait part ces derniers jours de leur scepticisme sur le financement de ces mesures, estimant qu'elles allaient entraîner une aggravation du déficit public.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Economie

Covid-19 : l’Office de tourisme de Besançon s’adapte à la crise et repense son programme estival

Depuis le début de la crise sanitaire liée au covid-19, l'Office de tourisme et des congrès du Grand Besançon a dû s'adapter à la demande pendant le confinement, mais aussi a dû revoir son programme estival. Rencontre avec Laura Ordinaire, directrice adjointe en charge de l'administration, des ressources humaines et de la stratégie et du développement de l'Office de tourisme…

Vendanges plus précoces cette année : les domaines recrutent des vendangeurs

Emploi • Tous les ans, près de 4.000 offres d'emploi de vendangeurs sont déposées en Bourgogne-Franche-Comté. La campagne de recrutement en lien avec Pôle Emploi vient de démarrer. Selon les domaines, et dans un contexte sanitaire particulier, les vendanges 2020 seront plus précoces qu'à l'accoutumée et pourraient démarrer autour du 15 – 20 août.

Bourgogne Franche-Comté : près de 400 postes de soignant-es à pourvoir cet été

Près de 400 postes de soignants qui sont proposés cet été en Bourgogne Franche-Comté en cette période de crise sanitaire et de départs en vacances (bien méritées) des soignant-es. Infirmiers·ères généralistes et spécialisés·ées, aides-soignants·es… 120 professionnels de santé en CDI et CDD, et plus de 260 postes en intérim sont à pourvoir.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.1
    couvert
    le 16/07 à 18h00
    Vent
    1.08 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    93 %

    Sondage