Les mesures "gilets jaunes" prises par Macron vont coûter 17 milliards

Publié le 30/04/2019 - 17:14
Mis à jour le 05/06/2019 - 15:57

Le coût total des mesures annoncées macronpar Emmanuel Macron pour répondre au mouvement des "gilets jaunes" s'élève à près de "17 milliards d'euros", a indiqué ce mardi 30 avril 2019 le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Macron Micronora Besanc?on-074
© d poirier
PUBLICITÉ

« Au total, on est sur 17 milliards d’euros environ« , a déclaré M. Le Maire sur France 2, en promettant de compenser en partie cette facture par des mesures d’économies sur la dépense publique.

Sur ces 17 milliards, dix milliards correspondent aux mesures « annoncées en décembre » par le chef de l’Etat, comme la revalorisation du Smic et la défiscalisation des heures supplémentaires, entrées en vigueur en janvier 2019, a détaillé le ministre.

Retraite minimum et baisse d’impôt sur le revenu

A ces dix milliards s’ajoutent les cinq milliards de baisse d’impôt sur le revenu, prévus pour 2020, et le coût de la réindexation sur l’inflation des petites retraites, chiffré par Bercy à 1,4 milliard d’euros.

Selon le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, la mise en place d’une retraite minimum de 1.000 euros, annoncée jeudi dernier par Emmanuel Macron, devrait quant à elle coûter dans un premier temps quelques centaines de millions d’euros.

Une baisse des dépenses de l’Etat ?

« Les baisses d’impôts seront notamment financées par une baisse de la dépense publique« , a par ailleurs souligné Bruno Le Maire, en assurant que des économies pouvaient notamment « être faites sur les opérateurs publics ».

Ces propos interviennent alors que plusieurs membres de l’opposition, mais aussi certains économistes, ont fait part ces derniers jours de leur scepticisme sur le financement de ces mesures, estimant qu’elles allaient entraîner une aggravation du déficit public.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Acte 30 des « Gilets jaunes »: 13 personnes interpellées à Dijon, un CRS blessé. Une centaine de manifestants à Besançon

Acte 30 des « Gilets jaunes »: 13 personnes interpellées à Dijon, un CRS blessé. Une centaine de manifestants à Besançon

10.300 manifestants en France • Treize personnes ont été interpellées à Dijon samedi 8 juin 2019 dans l'après-midi, notamment pour des violences et des dégradations. Un CRS a été blessé lors d'une manifestation tendue pour l'acte 30 du mouvement des "gilets jaunes", a indiqué la préfecture de Côte-d'Or. A Besançon, ils étaient une centaine au départ du cortège place de la révolution avant de déambuler dans le calme pour rejoindre le commissariat.

Acte 28 des gilets jaunes à Besançon : des perturbations sur le réseau Ginko  samedi 25 mai

Acte 28 des gilets jaunes à Besançon : des perturbations sur le réseau Ginko samedi 25 mai

Une semaine après la manifestation "pluvieuse" des Gilets Jaunes qui avait rassemblé 800 manifestants pour les six mois du mouvement, un nouveau rassemblement est organisé ce samedi 25 mai 2019 à partir de 14h place de la Révolution. La circulation des Bus et des tramways sera à nouveau perturbée dans l'après-midi, notamment au centre-ville.

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Pour célébrer les six mois du mouvement, les Gilets Jaunes étaient plus nombreux dans les rues de Besançon en comparaison aux deux actes précédents qui avaient rassemblés 300 et 400 manifestants. Une des têtes de figures du mouvement avait appelé à un rassemblement national samedi 18 mai 2019. Au plus fort de la mobilisation Ils étaient 800 selon les autorités et largement plus d'un millier selon les gilets jaunes pour cet acte 27. A Chalezeule, les manifestants sont été dispersé par les gaz lacrymogènes et par la pluie. Le barbecue géant prévu près du rond point du bowling  n'a pas eu lieu.

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.77
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage