Les Pokémons « persona non grata » à l’ossuaire de Douaumont

Publié le 09/08/2016 - 13:13
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:49

L'arène de Pokémon située dans l'ossuaire de Douaumont (Meuse) a été supprimée du jeu, a indiqué mardi la direction de ce monument érigé en mémoire des soldats tombés durant la Première guerre mondiale à la bataille de Verdun.

ossuaire-de-douaumont_ossuaire.jpg
© verdun-douaumont.com
PUBLICITÉ

Le Pokéstop de la plaque célébrant l’historique poignée de main entre Helmut Kohl et François Mitterrand –où les joueurs pouvaient récupérer créatures et objets virtuels sur leur téléphone portable– a lui aussi été supprimé, a précisé Elodie Farcage, chargée de la communication de l’ossuaire.

Début août, le directeur de l’ossuaire, Olivier Gérard, s’était, avec son équipe, étonné de voir des visiteurs le nez collé sur leur téléphone. Jusqu’à ce que des joueurs lui expliquent que le bâtiment était transformé en arène, soit un lieu où les dresseurs de Pokémon peuvent faire s’affronter leurs équipes.

Il avait alors déclaré qu’il allait tout faire pour que cette arène disparaisse. C’est chose faite depuis samedi, a précisé Mme Farcage. Dès vendredi, le directeur avait rempli le formulaire conçu spécialement par le développeur de Pokémon Go, Niantic, et disponible sur son site internet pour demander la suppression d’arènes et de Pokéstops gênants.

Mais si l’ossuaire et la plaque commémorant la poignée de main entre le chef d’Etat allemand Helmut Kohl et son homologue français François Mitterrand en 1984 sont libérés des Pokémons, d’autres lieux de mémoire de la bataille de Verdun sont encore touchés. Ainsi, le Mémorial de Verdun n’a pas encore demandé d’interdiction du jeu sur son site. « Il y a une arène dans le musée, mais pas de réseau, donc les joueurs ne peuvent pas l’utiliser« , explique Emeline Villeseche, à la communication. Le musée n’exclut pas cependant de remplir à son tour de formulaire d’interdiction si, à terme, « des joueurs viennent faire combattre des Pokémon dans un lieu à la mémoire des soldats de Verdun », a-t-elle précisé.

Quant au village détruit de Fleury-devant-Douaumont, où une arène est apparue sur le monument aux fusillés, son maire devrait demander l’interdiction dans les 48H00, a-t-il indiqué.

Pokémon Go, une application de réalité augmentée, permet de capturer, d’entraîner, de faire évoluer ces petits personnages imaginés au Japon et de combattre avec des créatures virtuelles en se déplaçant dans le monde réel.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Pokemon

Mission Pokémon : l’Église de tous les Saints et de tous les… Pokémons

Dans ce coin de France encore baigné de douceur estivale, le quidam est intrigué par une religieuse en trottinette. Elle est accompagnée par un homme d'église, bien identifiable à sa tenue, une soutane. Les deux sont fort occupés à la lecture des informations reçues sur une tablette, la pomme qui y figure ne doit rien à la Génèse, mais plus à la Silicon Valley. À sa grande surprise, le quidam comprend qu'ils sont à la chasse aux Pokémon. Encore plus surpris d'apprendre que ces membres de l'Église catholique sont ainsi en mission. Ils oeuvrent !

Pikachu, Mewtwo et Mew sont les Pokemons les plus recherchés en Franche-Comté

Encore et toujours nos chers Pokemons ! De puis la sortie du jeu Pokemon Go devenu viral, ils sont partout. D’après le Huffington Post, plus de 75 millions de chasseurs ont déjà téléchargés l’application pour se lancer à la recherche de créatures fantastiques dans le monde réel : les Pokemons ! Face à ce phénomène, le HuffPost a demandé à Google lesquels intéressaient le plus chaque (ancienne) région. Pikachu est en tête partout ! 

Dans la catégorie

Pourquoi mange-t-on des œufs en chocolat à Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #4 • Croyants ou non, pratiquants ou non, nombreux sont celles et ceux qui se réunissent en famille ou entre amis pendant Pâques. La coutume veut que l'on s'offre du chocolat sous forme d'œufs, mais pourquoi ? C'est la Question (pas si) con de ce jeudi 18 avril 2019 sur le thème de Pâques...

Service national universel en Haute-Saône : il est encore temps de s’inscrire…

Une première cohorte d'environ 3.000 jeunes volontaires venus de 13 départements vont expérimenter dès juin prochain le futur Service national universel (SNU), promesse de campagne d'Emmanuel Macron. La Haute-Saône en fait partie et il est encore possible de s'inscrire jusqu'au vendredi 19 avril 2019 sur pref-candidature-snu@haute-saone.gouv.fr .

Une factrice du Doubs va parcourir 525 km en vélo pour déposer la candidature de La Poste aux United Nations Climate Action Awards de l’ONU

Du jeudi 25 au lundi 29 avril 2019,Aurore Girardet, factrice à Pontarlier, va parcourir 525 km en vélo électrique de Paris à Bonn, en Allemagne, pour déposer le dossier de candidature du groupe La Poste aux United Nations Climate Action Awards de l’ONU dans la catégorie "Neutralité carbone".

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Cela n'a échappé à personne ce mardi soir. Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon ont sonné en témoignage de soutien à la cathédrale Notre Dame de Paris. Ce mercredi, elles sonneront à nouveau à la demande de la conférence des Évêques de France.

Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon résonneront ce soir pour Notre-Dame de Paris

Mgr Jean-Luc Bouilleret et l'ensemble des fidèles du diocèse de Besançon "s'associent à la peine des catholiques parisiens et des habitants de la capitale" dans un communiqué de mardi 16 avril 2019, au lendemain du terrible incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce soir, à 20 heures, les cloches de la cathédrale Saint-Jean-Saint-Etienne ainsi que celles de toutes les églises du diocèse de Besançon, résonneront en témoignage de soutien.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.16
nuageux
le 19/04 à 9h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1024.741 hPa
Humidité
61 %

Sondage