Les transports Jeantet de Besançon condamnés pour travail dissimulé

Publié le 19/11/2011 - 07:28
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:14

Le transporteur a été condamné à une amende de 10.000 euros avec sursis et 1 euro de dommages et intérêt à la CGT pour prêt de main d'œuvre illégal et travail dissimulé. 

L’affaire, soulevée par l’inspection du travail et relayée par la CGT, concernait l’emploi de conducteurs de camions slovaques.
 

Selon les responsables de l’entreprise, qui compte 133 salariés, ces 15 chauffeurs appartenaient à la filiale créée voilà cinq ans à Bratislava pour continuer d’être concurrentiel à l’international, vu les prix pratiqués depuis l’ouverture des marchés.
 

Pour l’administration et le syndicat, il ne s’agissait pas d’une véritable filiale mais d’une société écran permettant de «  faire du dumping social en employant des salariés low cost. »
 

Reste en suspens le redressement de l’URSAFF qui s’élève à 537 000 euros. Une condamnation qui, selon ses dirigeants, mettrait en péril l’entreprise.

(source: L'Est Républicain)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
couvert
le 01/12 à 0h00
Vent
4.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
92 %

Sondage