Alerte Témoin

Les transports Jeantet de Besançon condamnés pour travail dissimulé

Publié le 19/11/2011 - 07:28
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:14

Le transporteur a été condamné à une amende de 10.000 euros avec sursis et 1 euro de dommages et intérêt à la CGT pour prêt de main d'œuvre illégal et travail dissimulé. 

L’affaire, soulevée par l’inspection du travail et relayée par la CGT, concernait l’emploi de conducteurs de camions slovaques.
 

Selon les responsables de l’entreprise, qui compte 133 salariés, ces 15 chauffeurs appartenaient à la filiale créée voilà cinq ans à Bratislava pour continuer d’être concurrentiel à l’international, vu les prix pratiqués depuis l’ouverture des marchés.
 

Pour l’administration et le syndicat, il ne s’agissait pas d’une véritable filiale mais d’une société écran permettant de «  faire du dumping social en employant des salariés low cost. »
 

Reste en suspens le redressement de l’URSAFF qui s’élève à 537 000 euros. Une condamnation qui, selon ses dirigeants, mettrait en péril l’entreprise.

(source: L'Est Républicain)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Fusillades à Planoise : arrestation dans  le Jura

Un suspect a été mis en examen notamment pour "tentative d'assassinat" et incarcéré dans l'enquête sur les fusillades et règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon, a-t-on appris auprès du parquet.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.92
    ciel dégagé
    le 15/08 à 6h00
    Vent
    0.65 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage