L’étang du Malsaucy asséché pour tuer un virus présent chez les poissons

Publié le 10/11/2022 - 10:59
Mis à jour le 10/11/2022 - 16:26

En novembre, le Département du Territoire de Belfort organise une vidange complète de l’étang du Malsaucy afin de désinfecter l'étang et de stopper la contagion aux espèces menacées dans l'étang du virus KHV. 

 © Conseil départemental du territoire de belfort
© Conseil départemental du territoire de belfort

En 2021, de nombreux cas de virus KHV (herpès virus de carpe koï) ont été identifiés en France. L‘épidémie (dont l’origine n’a pu être déterminée) s’est propagée à l’étang du Malsaucy. Non transmissible à l’Homme ni aux animaux domestiques, le virus est toutefois très contagieux et mortel pour certaines espèces de poissons de la famille des carassins et carpes. Ce virus animal se transmet par contact physique entre les poissons, ou d’un poisson à un matériel contaminé dans un autre étang.

Un mode opératoire qui diffère des années précédentes

De concert avec la Fédération de Pêche du Territoire de Belfort et sur les recommandations d’une équipe vétérinaire, le Conseil Départemental organise la prochaine vidange selon un mode opératoire bien différent des années précédentes pour stopper l’épidémie.

Le virus ayant décimé un grand nombre de carpes en 2021, la vidange cette année comporte deux enjeux supplémentaires :

  • Désinfecter l’étang et le matériel nautique.
  • Stopper la contagion aux espèces menacées dans l’étang et potentiellement dans d’autres points d’eau à proximité.

Une vidange au protocole sanitaire strict

Afin de préserver un bon équilibre écologique et une bonne qualité d’eau, des vidanges de l’étang du Malsaucy sont opérées périodiquement. La dernière datant de 2019, il était nécessaire de renouveler l’opération cette année, mais l’épidémie de KHV impose de suivre un protocole de pêche au cadre sanitaire plus exigeant qu’à l’accoutumée.

Le protocole établi par un vétérinaire spécialisé a débuté par la vidange lente et complète de l’étang du Malsaucy initiée le 15 octobre dernier. Une fois l’étang vide, l’ensemble des poissons seront pêchés puis triés par espèces afin d’identifier celles vectrices du virus. Le Département devra alors procéder à l’abattage de ces dernières pour prévenir toute dissémination du virus. Cette étape exigée par la loi se fera après anesthésie des poissons pour limiter tout stress ou souffrance animal.

L’estimation de la population des poissons concernés reste très approximative en raison de la forte mortalité déjà observée en 2021. Les autres poissons, sains, seront eux relâchés pour alevinage dans divers sites du Territoire de Belfort (canaux, étangs).

Certains seront conservés en réserve dans un étang nourrice, avant leur réintroduction dans l’étang du Malsaucy une fois un niveau d’eau revenu à son niveau normal au printemps, grâce aux pluies de l’hiver.

Trois mois seront nécessaires pour tuer le virus 

L’étang sera maintenu en assec pour une durée de trois mois environ. Cette période d’assec permettra de tuer le virus qui ne survit pas hors de l’eau et de réaliser diverses opérations de maintenance comme le curage des zones de dépôts de vase, le reprofilage de la nouvelle zone de plage ou encore l’entretien des vannages et du barrage.

L'accès au site restreint

Conformément au protocole sanitaire, pour limiter la propagation du virus par voie indirecte et éviter tout accident lié aux engins, l’accès au site du Malsaucy sera restreint aux seuls opérateurs de la pêche. La RD24 entre l’Auberge du Lac à Evette-Salbert et le carrefour entre la RD24 et la rue du Malsaucy sera fermée à la circulation ainsi qu’aux piétons de 9h00 à 16h30 (horaires approximatifs).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Action des Jeunes Écologistes de Franche-Comté en forêt de Chaux concernant la COP 27

Le dimanche 6 novembre 2022, Les Jeunes Écologistes de Franche-Comté se sont retrouvés au cœur de la forêt de Chaux de Dole pour exprimer leur mécontentement face à l’organisation de la COP 27 sous sa forme actuelle et afin de dénoncer la décision du gouvernement relative au vote du  projet de loi de finances pour 2023 qui encourage la privatisation de l’ONF. 

Grand Besançon : le ruisseau de la Mouillère fait l’objet d’une étude de restauration

L'avenir du ruisseau de la Mouillère, situé près de l'avenue Foch à Besançon, sera débattu ce mercredi 9 novembre par les élus de Grand Besançon Métropole en conseil communautaire. La veille, en amont, la présidente Anne Vignot et le conseiller communautaire Gilles Ory ont présenté ce projet à la presse.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.86
légère pluie
le 28/11 à 6h00
Vent
1.4 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
95 %