Ludovic Fagaut, candidat LR - UDi - DVD sur la 2e circonscription du Doubs

Publié le 13/06/2017 - 17:26
Mis à jour le 13/06/2017 - 17:36

Ludovic Fagaut est le candidat LR –UDI – DVD aux législatives sur la 2e circonscription du Doubs sur Besançon Est. Lors du premier tour des élections législatives, il est arrivé en seconde place, juste après Eric Alauzet (Majorité présidentielle et écologiste-humaniste). Le second tour se déroulera dimanche 18 juin 2017.

Carte d'identité de Ludovic Fagaut

  • Nom : Faugaut
  • Prénom : Ludovic
  • Situation personnelle : marié – 3 enfants
  • Date de naissance : 6 août 1978 (38 ans)
  • Profession : Principal de Collège
  • Mandats : Vice-Président du Conseil départemental du Doubs depuis 2015 (canton Besançon 5) ; Conseiller municipal de Besançon depuis 2014.
  •  Étiquette politique : Les Républicains – Udi – Société civile – Une majorité pour la France

Suppléant : Sylviane Cuenot, 64 ans, commerçante, Conseillère municipale d’Ornans. 

Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux législatives ?

Ludovic Fagaut : Depuis de nombreuses années, au plus proche des habitants du Doubs (notamment dans la 2ème circonscription), j’ai à cœur de transmettre un message de courage et de détermination pour une France plus audacieuse et plus confiante, qui ne se résigne pas.

Je veux incarner, à 38 ans, une nouvelle génération pour la Droite et le Centre sur notre territoire.

Mon ambition est de participer au renouveau dont nous avons besoin, tant au niveau national qu’au niveau local. Je suis prêt à prendre ma part du travail pour contribuer au redressement de notre pays. 

Quels dossiers locaux et nationaux souhaitez-vous particulièrement défendre et porter à l'Assemblée ?

Ludovic Fagaut : Voici mes 10 priorités :

  1. Agir pour l’emploi et le pouvoir d’achat : libérer le travail, réformer notre fiscalité pour favoriser les créations d’emploi, revenir à la défiscalisation des heures supplémentaires, soutenir l’innovation pour préparer la croissance de demain.
  2. Agir pour la sécurité : L’impunité zéro doit être la règle dans la lutte contre la délinquance et le terrorisme. Refus du communautarisme.
  3. Agir pour la vraie solidarité : Mieux aider les personnes fragiles, nos familles et les retraités. Responsabiliser chacun face à ses droits et surtout face à ses devoirs.
  4. Agir pour l’éducation et la formation : Rénover notre système éducatif et de formation, favoriser la réussite scolaire par la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, s’exprimer).
  5. Agir pour notre système de santé : Mieux l’organiser pour mieux soigner, mieux rembourser, mieux gérer l’assurance maladie.
  6. Agir pour l’avenir de notre agriculture et de notre ruralité : Soutenir les filières d’excellence, protéger les terres agricoles, faciliter l’installation des jeunes.
  7. Agir pour l’avenir de notre industrie et l’artisanat : Simplifier le marché du travail, réduire les charges et les contraintes des entreprises.
  8. Agir pour notre environnement : Soutenir les énergies renouvelables, les initiatives locales, les espaces naturels sensibles.
  9. Agir pour la culture et le sport, socles de notre identité et de la cohésion sociale, sources de bien-être et d’épanouissement.
  10. Agir pour l’avenir de nos villes et de nos villages, en accompagnant le développement de leurs projets structurants. 

Pourquoi voter pour vous ?

Mon engagement politique est inspiré par des valeurs et des principes qui m’ont toujours guidé, en particulier les sens de l’humain, la vérité, la responsabilité, la reconnaissance du mérite, l’autorité, la liberté d’entreprendre.

Je porterai le même discours à l’Assemblée et dans la circonscription, en cohérence et sans ambiguïté, un discours de vérité, en élu responsable, soucieux du redressement de la France, car la majorité sortante est comptable de son affaiblissement et elle ne peut plus mentir.

SUIVRE LUDOVIC FAGAUT

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.67
couvert
le 27/02 à 6h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
96 %