Menacé d’un redressement judiciaire, Go Sport soupçonnée d’"abus de bien social"

Publié le 18/01/2023 - 16:57
Mis à jour le 19/01/2023 - 17:11

Comme l’a annoncé mercredi 18 janvier 2023 le parquet de Grenoble, une enquête est ouverte depuis début novembre 2022 pour « abus de bien social » qui vise la chaîne de magasins Go Sport, déjà menacée d’un redressement judiciaire.

Go Sport à Besançon. © Ludo Hum
Go Sport à Besançon. © Ludo Hum

Les nuages s'accumulent au-dessus de Go Sport. Déjà menacée par un redressement judiciaire , la chaîne de magasins d'articles sportifs est également visée par une enquête pour "abus de bien social", ouverte en novembre 2022, a annoncé le parquet de Grenoble ce mercredi, confirmant une information du journal Libération.

La section de recherches de la gendarmerie de Grenoble a été saisie le 9 novembre 2022, selon le procureur adjoint François Touret de Coucy. "Les commissaires aux comptes ont transmis plusieurs révélations de faits délictueux", a-t-il précisé, sans plus de détails.

Go Sport, qui emploie 2.160 salariés en France, est dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce de Grenoble sur une éventuelle procédure de redressement judiciaire . Une audience s'est tenue lundi et la décision doit être rendue jeudi.

Lourdes dettes

Les salariés de Go Sport, et surtout leurs représentants syndicaux et le comité social et économique central (CSEC), se sont notamment alarmés, ces derniers mois, d'une remontée de 36 millions d'euros de trésorerie de Go Sport vers sa maison mère HPB (Hermione, People & Brands).

Fin décembre, après une première audience, la justice a donné à un juge enquêteur la mission de "faire un état précis de la situation financière" du groupe et de sa filiale Go Sport France, avec l'aide de ses cabinets d'audit et de ses commissaires aux comptes.

Déficitaire depuis des années, Go Sport, fondé en 1978 et basé à Sassenage en banlieue de Grenoble, avait été racheté fin 2021 pour 1 euro symbolique par HPB auprès de la maison mère du groupe de distribution alimentaire Casino, la société Rallye, elle-même lourdement endettée.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Hausse des tarifs des autoroutes : risque d’un report massif du trafic des autoroutes vers les routes nationales

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.96
nuageux
le 04/02 à 21h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1037 hPa
Humidité
94 %