Moscovici, préoccupé par l'extrême-droite, s'engagera en 2017 "dans les limites de son mandat"

Publié le 23/05/2016 - 11:29
Mis à jour le 23/05/2016 - 11:29

Le commissaire Pierre Moscovici a qualifié lundi de « préoccupant » le niveau de l’extrême-droite en Europe, au lendemain des élections présidentielles autrichiennes, et a annoncé son intention de s’engager en France lors de la campagne de 2017 pour défendre l’UE.

 ©
©

"Le niveau de l'extrême-droite en Europe est préoccupant", a affirmé le commissaire européen lors d'une conférence de presse à Paris, après le scrutin très serré en Autriche entre Norbert Hofer pour l'extrême droite FPÖ, et l'écologiste Alexander Van der Bellen, dont l'issue doit être connue dans la journée. "Partout, nous assistons à une montée des populismes et à une banalisation des idées populistes, a-t-il regretté.

 "Mais il y a aussi une résistance des peuples à la montée de l'extrême-droite", a souligné M. Moscovici, se félicitant que M. Hofer n'ait pas obtenu, quel que soit le résultat, une "large victoire". "Face au populisme et à l'extrême-droite, nous avons besoin d'Europe", a-t-il assuré. "C'est par l'engagement, par l'exemple, par les résultats européens que nous ferons reculer les populismes", a-t-il affirmé. A ce titre, M. Moscovici a annoncé son intention de s'engager dans la campagne présidentielle française de 2017 dans les limites de son mandat.

"Je suis moi-même un responsable politique et je contribuerai à ce débat. Je participerai à la campagne de 2017, comme un Européen. Il est de mon rôle de sensibiliser les Français à la nécessité faire avancer l'Europe", a-t-il affirmé. "Je conserve le droit de m'exprimer avec mes convictions dans le débat français", a assuré le commissaire européen. Le commissaire "envisage" d'ailleurs de publier un livre "après la rentrée"

sur les relations entre la France et Bruxelles. Les Autrichiens ne connaîtront que lundi le nom de leur nouveau président. Le scrutin sera arbitré par les quelque 900.000 électeurs qui ont demandé à voter par correspondance, soit plus de 14% du corps électoral, un record.

 (Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

présidentielle 2017

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle “ne partage pas ses propositions”

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d’Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d’abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d’indicateurs d’une perte de confiance. « C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote » précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du « premier président de la Ve République issu d’un mouvement citoyen…« . Au lendemain de l’élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l’histoire qui se tourne.  

Présidentielle 2017 : la réaction de Sophie Montel (FN)

La députée européenne et conseillère régionale Sophie Montel se dit satisfaite de voir les scores du FN continuer à augmenter « élection après élection » notamment en Bourgogne Franche-Comté. « Le front républicain est mort (…) les gens vont nous rejoindre » a-t-elle déclaré.

Politique

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.53
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
91 %