Vote par procuration : mode d'emploi

Publié le 28/05/2017 - 15:45
Mis à jour le 28/05/2017 - 16:56

A l’approche des élections législatives les 11 et 18 juin 2017, certaines dispositions du code électoral, en particulier celles concernant le vote par procuration, suscitent des interrogations de la part des électeurs.

 ©
©

Législatives 2017

Qu'est-ce que le vote par procuration ?

Le vote par procuration est une procédure qui permet à un électeur (mandant) de se faire représenter au bureau de vote le jour du scrutin par un autre électeur de son choix (mandataire) auquel il donne autorisation de voter en ses lieu et place.

Qui peut voter par procuration ?

  • les électeurs que des motifs professionnels, familiaux ou de santé retiennent éloignés de la commune où ils sont inscrits,
  • les électeurs dans l'impossibilité physique de se déplacer le jour du scrutin,
  • les électeurs qui ont quitté leur résidence habituelle pour prendre des vacances,
  • les électeurs placés en détention provisoire et les détenus purgeant une peine n’entraînant pas une incapacité électorale.

Quand peut-on faire établir une procuration ?

Les procurations peuvent être établies à tout moment. Aucun motif lié à la date de demande de la part de l’électeur ne permet d’en refuser l’établissement.

Qui peut recevoir une procuration ?

Le mandataire doit être inscrit dans la même commune (mais pas obligatoirement dans le même bureau de vote) que son mandant. Il ne peut disposer de plus de deux procurations dont une seule établie en France.

Qui établit les procurations ?

Les électeurs peuvent faire établir une procuration, dans le ressort de leur lieu de résidence et également de leur lieu de travail, auprès d’une autorité habilitée.

Attention ! La présence personnelle de l'électeur est obligatoire. En revanche, celle du mandataire n'est pas nécessaire.

Si l'électeur réside en France :

POLICE

  • COMMISSARIAT CENTRAL DE BESANCON : Hôtel de Police – 2, avenue de la Gare d’Eau – 25031 Besançon cedex. Ouverture  tous les jours de la semaine, y compris le dimanche (horaire conseillé 8h30-12h / 14h-17h) 
  • COMMISSARIAT CENTRAL DE MONTBELIARD : 2, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny – BP 306 – 25206 Montbéliard cedex
  • COMMISSARIAT DE PONTARLIER : 16, rocade Georges Pompidou – 25304 Pontarlier Cedex

GENDARMERIE

POUR LA COMPAGNIE DE GENDARMERIE DE BESANCON

Les brigades de gendarmerie de : Amancey, Baume-les-Dames, Besançon-Tarragnoz, Bouclans, Ecole-Valentin, Marchaux, Ornans, Quingey, Recologne, Rougemont, Roulans, Saint-Vit.

POUR LA COMPAGNIE DE GENDARMERIE DE MONTBELIARD

Les brigades de gendarmerie de : Bavans, Bethoncourt, Blamont, Clerval, Etupes, Hérimoncourt, L’Isle/Doubs, Maîche, Pont de Roide, Saint-Hippolyte, Sancey-le-Grand.

POUR LA COMPAGNIE DE GENDARMERIE DE PONTARLIER

Les brigades de gendarmerie de : Frasne, Les Hôpitaux-Neufs, Levier, Montbenoit, Morteau, Mouthe, Orchamps-Vennes, Pontarlier, Pierrefontaine-les-Varans, Le Russey, Valdahon.

JUSTICE

Tribunaux d'instance de :

BESANCON – 1, rue Mégevand – 25000 BESANCON
MONTBELIARD – Cité judiciaire – 1, rue Mozart – 25209 MONTBELIARD Cedex PONTARLIER – 1, place Villingen Schwenningen – 25300 PONTARLIER

2/ Si l'électeur réside hors de France

Les Français établis hors de France peuvent se rendre à l’ambassade ou au consulat pour faire établir une procuration.

Formulaire de procuration

Une procuration peut être établie à l’aide :

  • soit du formulaire cartonné cerfa n°12668*01 fourni par les autorités habilitées. Celui-ci ne comporte plus de volet destiné au mandataire. Il revient désormais à l’électeur d’assurer l’information de son mandataire.
  • soit du formulaire cerfa n°14952*01 disponible en ligne sur le site http://service-public.fr/, que l’électeur devra remplir et imprimer avant de se rendre auprès de l’une des autorités habilitées.

Pièce à fournir :

La seule pièce exigible pour l’établissement d’une procuration est une pièce d’identité.

Si l’électeur a fait le choix de remplir le formulaire disponible en ligne, il devra fournir ce document à l’autorité chargée d’établir la procuration.

Etablissement des procurations à domicile

Si, en raison de maladies ou d'infirmités graves, un électeur ne peut manifestement pas se déplacer, un officier de police judiciaire ou son délégué se déplacera à son domicile. La demande, adressée au commissariat de police de l’arrondissement dont dépend l’électeur, doit être formulée par écrit et être accompagnée d'un certificat médical justifiant que l'intéressé est dans l'impossibilité de se déplacer. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

présidentielle 2017

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d’Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d’abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d’indicateurs d’une perte de confiance. « C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote » précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du « premier président de la Ve République issu d’un mouvement citoyen…« . Au lendemain de l’élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l’histoire qui se tourne.  

Présidentielle 2017 : la réaction de Sophie Montel (FN)

La députée européenne et conseillère régionale Sophie Montel se dit satisfaite de voir les scores du FN continuer à augmenter « élection après élection » notamment en Bourgogne Franche-Comté. « Le front républicain est mort (…) les gens vont nous rejoindre » a-t-elle déclaré.

Société

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Dernière ligne droite du programme « Plantons des haies ! » en Bourgogne Franche-Comté 

"Plantons des haies !", programme du plan France Relance engagé par l’État, entre dans sa dernière ligne droite cet été 2022. Ce programme du gouvernement soutient financièrement et administrativement les plantations en terres agricoles depuis juillet 2021. Les structures d’appui retenues pour faire partie du programme accompagnent techniquement les bénéficiaires dans la plantation des haies et d’arbres en intraparcellaires.

Bouchons sur l’autoroute des vacances : comment occuper les enfants dans la voiture ?

Bison Futé annoncé un samedi 30 juillet « noir » sur les routes en raison du fameux chassé-croisé entre les juilletistes et les aoûtiens. Il va falloir s’armer de patience dans les bouchons, ce qui n’est loin d’être facile… surtout quand on a des enfants à l’arrière impatients. Voici quelques conseils pour les occuper.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 32.08
ciel dégagé
le 13/08 à 15h00
Vent
3.49 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
22 %

Sondage