Alerte Témoin

Municipales : le point en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 29/06/2020 - 09:10
Mis à jour le 29/06/2020 - 09:10

La vague verte a englouti dimanche Besançon, grâce à une large union de la gauche (EELV -PS -PC -Génération.s – AGC), tandis que le PS conserve Dijon, exemple de la résilience du socialisme municipal, avec un quatrième mandat à l'ancien ministre de François Hollande, François Rebsamen. A Belfort, le LR  Damien Meslot est réélu tandis que Lons-le-Saunier bascule dans une alliance gauche-verts avec Jean-Yves ravier.

maire yohann legrand
Maire illustration © CC Yoann Legrand https://www.flickr.com/photos/ylegrand/

"Je suis la première maire femme, écologiste, de Besançon et j'en suis extrêmement fière", a déclaré Anne Vignot, qui menait une liste EELV, PS, PCF, Génération.s dans laquelle ne manquait à gauche que la France Insoumise.

Anne Vignot conquiert cette ville de centre-gauche depuis près de 70 ans avec 43,83% des suffrages, devançant d'une courte tête le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61%). Le député LREM Eric Alauzet termine troisième avec 14,55%.

L'union gauche-Verts a également permis d'emporter Lons-le-Saunier, qui bascule à gauche après avoir été dirigé pendant plus de trente ans par l'ancien président de l'Association des maires de France, Jacques Pélissard (DVD, ex-UMP). Le candidat PS-PCF-EELV Jean-Yves Ravier l'a emporté devant le candidat soutenu par le maire sortant Christophe Bois (Agir-LREM).

A Dijon en revanche, l'impossible entente entre François Rebsamen et son adjointe écologiste Stéphanie Modde a coûté cher aux Verts: Mme Modde n'arrive qu'en troisième et dernière position de la triangulaire, avec moins de 22%, derrière LR (34,85%) et surtout François Rebsamen (43,52%).

"Le PS a de l'avenir", a assuré l'ancien numéro deux du Parti socialiste et ex-ministre de François Hollande, regrettant cependant le faible taux de participation (moins de 39% à Dijon).

"La crise sanitaire a pesé lourd", a-t-il estimé. "Je note d'ailleurs que le ministère de l'Intérieur n'a diffusé aucun message d'information et d'appel au vote sur les élections municipales, contrairement à l'habitude", a-t-il souligné.

La droite sur son élan

Le PS n'a en revanche pas réussi à reconquérir Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire, 45.000 habitants), qui était passé à droite en 2014. La maire sortante DVD Marie-Claude Jarrot a été réélue, avec 46,57% face au socialiste Laurent Selvez (43,57%) dans la cité où était député l'ancien ministre socialiste Pierre Joxe.

La droite, elle, a poursuivi sur son élan du premier tour, créant en particulier la surprise à Auxerre, ville de gauche depuis 2001. Le maire sortant Guy Férez (PS-LREM), qui avait fusionné avec une liste verte, ne recueille que 38,43%, derrière le LR Créscent Marault (49,02%).

LR conserve Belfort, où le maire sortant LR Damien Meslot a été largement réélu avec 56,93 % des voix, tout comme Beaune (Côte d'Or), sans surprise. Le maire sortant Alain Suguenot y entame son cinquième mandat, avec 56,51% devant le LREM Eric Monnot (30,64%).

LR se maintient également à Sens (Yonne), où la sortante Maire-Louise Fort est réélue avec 50,11%. Dans cette ville, le RN Julien Odoul réalise 13,95%, à un niveau proche du premier tour (14,7%).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.71
    ciel dégagé
    le 10/07 à 12h00
    Vent
    5.22 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    33 %

    Sondage