Municipales : le Sénat veut encourager les personnes handicapées à s’engager

Publié le 17/10/2019 - 07:10
Mis à jour le 17/10/2019 - 00:10

A l’occasion de l’examen du projet de loi « Engagement et proximité », le Sénat a souhaité encourager l’engagement des personnes en situation de handicap pour les prochaines élections municipales.

 © M C
© M C

La commission des lois a adopté un amendement de Françoise Gatel et Mathieu Darnaud, rapporteurs, à l’unanimité de tous les groupes politiques du Sénat. Mais pour être présenté en séance publique, cet amendement nécessite l’accord formel du Gouvernement pour lever l’irrecevabilité financière de l’article 40 de la Constitution, car il entraîne un manque à gagner minime pour l’État, qui économise actuellement en tout ou partie l’AAH des élus handicapés.

Interrogé en séance publique, Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales, n’a pas pu lever immédiatement cette irrecevabilité, mais il s’est engagé à demander un arbitrage gouvernemental afin de trouver une solution dans le cadre de la discussion du projet de loi.

« Quand une personne handicapée bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé (AAH) est élue, son allocation est réduite du montant de son indemnité de maire ou d’adjoint. C’est profondément dissuasif et inéquitable pour les personnes handicapées ! »

Selon Philippe Bas (LR -  Manche), président de la commission des lois  « le Sénat s’est exprimé à l’unanimité pour que les personnes handicapées puissent se présenter aux élections municipales sans être pénalisées. Ce sujet nous tient à cœur, en tant que représentants des collectivités territoriales, mais également en tant que citoyens » souligne-t-il. « Nous demandons au Gouvernement, qui a indiqué partager notre objectif, d’agir d’ici la fin de l’examen du texte au Sénat, la citoyenneté des personnes handicapées étant une grande cause nationale unissant tous les Français ».

1 Commentaire

de réduire sinon supprimer notre A.A.H sa nous encourage absolument pas de travailler et c'est bien dommâge pour nous comme pour moi-même
Publié le 17 octobre 2019 à 08h30 par Pascal Carry • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.7
légère pluie
le 17/06 à 3h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
96 %