Municipales : le Sénat veut encourager les personnes handicapées à s’engager

Publié le 17/10/2019 - 07:10
Mis à jour le 17/10/2019 - 00:10

A l’occasion de l’examen du projet de loi « Engagement et proximité », le Sénat a souhaité encourager l’engagement des personnes en situation de handicap pour les prochaines élections municipales.

salle conseil municipal Hôtel de Ville ©MC
salle conseil municipal Hôtel de Ville ©MC
PUBLICITÉ

La commission des lois a adopté un amendement de Françoise Gatel et Mathieu Darnaud, rapporteurs, à l’unanimité de tous les groupes politiques du Sénat. Mais pour être présenté en séance publique, cet amendement nécessite l’accord formel du Gouvernement pour lever l’irrecevabilité financière de l’article 40 de la Constitution, car il entraîne un manque à gagner minime pour l’État, qui économise actuellement en tout ou partie l’AAH des élus handicapés.

Interrogé en séance publique, Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales, n’a pas pu lever immédiatement cette irrecevabilité, mais il s’est engagé à demander un arbitrage gouvernemental afin de trouver une solution dans le cadre de la discussion du projet de loi.

« Quand une personne handicapée bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé (AAH) est élue, son allocation est réduite du montant de son indemnité de maire ou d’adjoint. C’est profondément dissuasif et inéquitable pour les personnes handicapées ! »

Selon Philippe Bas (LR -  Manche), président de la commission des lois  « le Sénat s’est exprimé à l’unanimité pour que les personnes handicapées puissent se présenter aux élections municipales sans être pénalisées. Ce sujet nous tient à cœur, en tant que représentants des collectivités territoriales, mais également en tant que citoyens » souligne-t-il. « Nous demandons au Gouvernement, qui a indiqué partager notre objectif, d’agir d’ici la fin de l’examen du texte au Sénat, la citoyenneté des personnes handicapées étant une grande cause nationale unissant tous les Français ».

1 Commentaire

de réduire sinon supprimer notre A.A.H sa nous encourage absolument pas de travailler et c'est bien dommâge pour nous comme pour moi-même
Publié le 17 octobre à 08h30 par Pascal Carry • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Gratuité des transports collectifs : J. Grosperrin prend l’exemple de Besançon devant le Sénat

Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs, est intervenu mercredi 20 novembre 2019 en séance publique au Sénat à l'occasion d'un débat suite au rapport "Gratuité totale des transports collectifs : fausse bonne idée ou révolution écologique et sociale des mobilités ?" Au cours de son intervention, l'élu bisontin cite le cas de la ville de Besançon et de sa métropole.

Un revenu universel d’activité pour « remettre le modèle social français sur pied » selon O. Noblecourt

Le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté en charge de la concertation sur le revenu universel d'activité Olivier Noblecourt était à Besançon mardi 20 novembre 2019 dans le cadre d'un des six ateliers citoyens sur la réforme du revenu universel d'activité…

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, en visite à Besançon ce mardi

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, en charge de la concertation sur le revenu universel d’activité, sera en visite officielle mardi 19 novembre 2019 à Besançon dans le cadre de la consultation citoyenne sur le Revenu universel d'activité.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.57
couvert
le 22/11 à 9h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
90 %

Sondage