Parcoursup : ce qu’en pensent les lycéens selon un sondage…

Publié le 04/10/2021 - 16:25
Mis à jour le 04/10/2021 - 16:25

Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a souhaité mettre en place une étude d’opinion auprès d’un échantillon représentatif de 1.010 lycéens de terminale de l’année 2021 et disposer d’un retour d’expérience de Parcoursup autour des trois étapes clés de la procédure.

 © JeSHOOTS PXB CC0
© JeSHOOTS PXB CC0

Réalisée par l’institut IPSOS du 7 au 10 septembre 2021, l’enquête permet à la fois d’identifier les points de satisfaction de la procédure et de déterminer les attentes des lycéens en matière d’améliorations possibles.

Les principaux enseignements de l’étude 2021 et les points d’amélioration identifiés sont les suivants :

De l’expression du projet à la formulation des vœux 

Une très large majorité des candidats a pu bénéficier, lors de la phase de formulation des vœux, d’un temps d’échange consacré à leur orientation et/ou au fonctionnement de la plateforme (84%) et d’un accompagnement pour réfléchir à leur projet d’orientation apporté par leur professeur principal (76%, en légère baisse par rapport à 2020). Le plus souvent, c’est auprès de leurs proches et de leur famille (79%) ainsi que de leur professeur principal (60%) qu’ils ont cherché à échanger pour obtenir des conseils sur leur projet d’orientation et c’est également auprès d’eux qu’ils ont pu le plus récupérer des informations sur les formations les intéressant.

Les ressources les plus utiles pour y parvenir ont été le site Parcoursup (61 %) et celui de l’ONISEP (57 %), alors que les JPO/journées d’immersion des établissements supérieurs et les salons virtuels de l’orientation, logiquement, ont vu leur importance reculer du fait du contexte sanitaire.

Environ 7 candidats sur 10 déclarent avoir été accompagnés dans leur lycée lors de l’inscription et la création de leur dossier ainsi qu’au moment de la formulation et de la confirmation de leurs vœux (le plus souvent, cet accompagnement a eu lieu principalement au lycée). Ces phases successives se sont, de l’avis des bacheliers, globalement mieux passées que ce qu’ils avaient anticipé lors de leur accompagnement dans ces deux étapes.

Ils sont plus partagés sur l’effet positif de l’accompagnement : seule une courte majorité d’entre eux déclare qu’il leur a permis de gagner en autonomie ou donné l’occasion de rechercher des formations auxquelles ils n’avaient pas pensé auparavant. Pendant la phase d’admission, la perception de l’accompagnement est moins claire : 48% d’entre eux déclarent avoir été accompagnés. Cet accompagnement s’est effectué le plus souvent à des moments convenus par l’enseignant ou le lycée (29%) et moins à l’initiative de l’élève (19%).

Parcoursup : pour les lycéens, une source d’informations "appréciée"

Les informations disponibles, recherchées et trouvées sur la plateforme sont très appréciées (tant en ce qui concerne les formations identifiées par les candidats, les formations correspondant à leur recherche ou celles pour lesquelles ils souhaitaient faire un vœu).

Ce sont notamment les fiches descriptives des formations qui suscitent la plus grande satisfaction : "elles sont perçues comme claires, agréables à lire et complètes. Par ailleurs, elles permettent de comprendre ce qui est important pour l’accès aux formations, pour la formulation de son vœu et pour l’évaluation de ses chances de succès", précise le ministère.

Enfin, la rubrique « Connaissances et compétences attendues » donne une idée juste au lycéen de ce qui est nécessaire pour réussir dans la formation et de leur chance de succès.

Selon le sondage, Parcoursup a permis aux candidats de formuler les vœux qu’ils souhaitaient (88%), de formuler des vœux près de chez eux (77%) mais aussi en dehors de leur académie (71%). Enfin, près de la moitié des candidats a pu formuler des vœux pour des formations découvertes grâce au moteur de recherche des formations auxquelles ils n’avaient pas pensé.

La phase d’admission : des délais et des réponses dont les candidats 

Selon l’institut IPSOS, 7 lycéens sur 10 se disent satisfaits tant par les formations obtenues que par les délais dans lesquels ils ont reçu leur proposition d’admission, même si la satisfaction était plus importante en 2020. De la même manière, près de 2/3 des lycéens sont satisfaits des délais. Ils étaient un peu plus nombreux en 2020.

Un jugement global positif vis-à-vis de la procédure malgré le stress ressenti

 "Parcoursup est très majoritairement considéré comme un dispositif utile où l’on trouve ce que l’on cherche", se félicite le Ministère de l’Éducation nationale. 

Le bilan est largement positif : Parcoursup facilite à la fois l’entrée dans l’enseignement supérieur et l’élaboration du projet d’orientation (respectivement 73% et 66%). Ces niveaux reculent un peu par rapport à l’an passé, dans un contexte sanitaire très différent.

Plus de la moitié des candidats ont utilisé les vidéo tuto de Parcoursup, bien plus que la rubrique contact et les comptes sociaux officiels de Parcoursup. Même si le recours à ces différents services est très variable, la satisfaction à leur égard est très élevée auprès de leurs bénéficiaires. C’est plus particulièrement le cas des vidéos tuto (89% de satisfaction), des comptes sociaux (86%) mais aussi de la rubrique contact et des tchats, webinaires et live de Parcoursup (73% pour les deux).

De manière générale, les traits d’image associés à Parcoursup sont positifs même si, comme pour d’autre services, la crise sanitaire n’est pas sans effet sur la perception des lycéens. 

Parcoursup, une plateforme stressant ?

Si la procédure Parcoursup apparaît comme stressante (82%), elle suscite des résultats largement positifs en ce qui concerne sa clarté (74%), sa fiabilité (66%) et son caractère personnalisé (58%). Les appréciations sont plus partagées quand sont évoquées sa transparence (52%) et sa rapidité (52%) et la perception du caractère juste des décisions prises par les formations de l’enseignement supérieur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Balade-contée et lecture-performance à la Saline Royale d’Arc-et-Senans 

Le samedi 9 juillet, dans le cadre du Festival Partir en Livre, a eu lieu l’événement organisé par la Ligue de l’enseignement du Doubs, en partenariat avec la Saline Royale d’Arc-et-Senans. La balade-contée et la lecture-performance se sont déroulées dans les jardins de celle-ci, un cadre naturel pour faire rêver enfants et adultes, en suivant le fil des histoires en mouvement proposées par l’autrice Esmé Planchon.

Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule : deux nouveaux BTS en apprentissage pour la rentrée 2022 !

PUBLI-INFO • Dès la rentrée scolaire prochaine, le Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule à Besançon ouvre deux nouveaux BTS en apprentissage : un BTS Commerce international et un BTS Tourisme. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 août. Découvrez les forces, les débouchés et les conditions de formation lors d'un après-midi Portes ouvertes mercredi 29 juin !

Covid-19 : quel protocole sanitaire sera appliqué à l’école ?

L’Éducation nationale et la Santé ont présenté ce mardi 12 juillet aux syndicats enseignants le nouveau cadre du protocole sanitaire face au covid applicable à l’école dès la rentrée, prévoyant notamment un délai de 10 jours pour permettre aux équipes éducatives de s’adapter aux différents cas de figure, selon les syndicats.

Baccalauréat 2022 : c’est l’heure des résultats

Admis, au rattrapage ou recalé ? C'est le jour J pour près de 710.000 candidats au baccalauréat nouvelle formule qui découvriront ce mardi 5 juillet 2022 leurs résultats, dénouement d'une session qui s'est déroulée en intégralité, pour la première fois après deux années perturbées par le Covid.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.68
légère pluie
le 15/08 à 21h00
Vent
1.83 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage