Parcoursup : d'abord acceptés, des élèves finissent sur liste d'attente

Publié le 20/05/2019 - 16:32
Mis à jour le 20/05/2019 - 16:32

Ce mercredi 15 mai 2019 ont démarré les phases d'admission pour les 900 000 élèves sur Parcoursup... dont certains ont eu de sacrés faux espoirs.

 ©
©

7 millions de vœux formulés par 900 000 élèves dans 14 500 formations. C’est ce qu’a représenté Parcoursup cette année 2019, la nouvelle plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur.

Et mercredi, les élèves ont eu les premières réponses à leurs vœux : «accepté », « oui si - sur liste d’attente » ou "refusé".

Le site gelé

Mais voilà : près de 400 formations, principalement des BTS, ont accepté plus de candidats qu’elles n’avaient de place disponibles. Elles auraient confondues « listes d’appel » et « listes d’attente » dans les paramètres.

Des élèves d'abord acceptés puis sur liste d'attente

Résultat, une fois cette erreur corrigée, plusieurs élèves qui avaient apparemment été acceptés dans une formation se sont retrouvés sur liste d’attente.

Selon Les Echos près de 70 000 élèves ont été impactés par ce problème (chiffre que le Ministère n'a pas confirmé). Outre l’ascenseur émotionnel (passer « d’accepté » à « sur liste d’attente »), ces élèves avaient également supprimés leurs autres vœux en acceptant la « fausse » proposition.

Un retour à la normale mais la grogne demeure

Selon Parcoursup, depuis vendredi, le service fonctionne de nouveau normalement :

  • "les candidats concernés peuvent avoir à nouveau reçu des propositions d'admission dans ces formations. Ces propositions sont désormais conformes aux capacités d'accueil de ces formations ;
  • ils peuvent avoir été placés sur liste d'attente, dans le respect du classement qui avait été établi par les formations ;
  • les propositions d'admission dans d'autres formations, qui avaient été préalablement refusées par ces candidats, ont été réactivées.
  • Tous les candidats concernés ont reçu une information individuelle. Ils seront accompagnés par les équipes éducatives de leur établissement actuel.".

L’Académie de Besançon a aussi mis en place une permanence téléphonique pour répondre aux candidats en difficulté.

Ce qui n'a pas empêché aux parents d'élèves, professeurs et autres acteurs de montrer leur mécontentement.

©
Réponses sur le tweeter de Parcoursup

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Covid-19 : opération dépistage collectif au lycée de Dannemarie-sur-Crête

Après le constat d’une augmentation du nombre de cas contacts à risque ces dix derniers jours et suite à une recommandation de l'ARS et de la DRAAF BFC, le Lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète organise une campagne de dépistage collectif Covid-19 lundi 18 et mardi 19 janvier, pour tous les personnels et apprenants.

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie hydrogène".

Incidence de l’épidémie sur l’éducation et la formation : le Ceser Bourgogne Franche-Comté fait un état des lieux

Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) Bourgogne Franche-Comté a recueilli et croisé les témoignages de divers professionnels et apprenants d'établissements d'éducation, d'enseignements et de formation et fait état des ressentis et constats partagés. Il formule des pistes de réflexion et d'action prenant en compte la situation de crise, selon un communiqué du 5 janvier 2021.

Fracture numérique : plus de 200 écoles de la région retenues pour l’appel à projets ENIR

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le Secrétariat général pour l’investissement ont publié en 2020 un appel à projets dont l’objectif était de poursuivre les actions engagées depuis 2017 à travers les appels à projets ENIR « Écoles Numériques innovantes et ruralité » visant à réduire la fracture numérique, particulièrement observée dans les écoles rurales. 

Covid: les enfants iront à l’école lundi « comme prévu » selon Blanquer

Les enfants et adolescents français iront à l'école lundi "comme prévu", a indiqué dimanche le ministre de l'Education nationale  ajoutant que les tests de dépistage du Covid-19 seront "déployés encore plus fortement" dans les lycées. Jean-Michel Blanquer a aussi souhaité que les professeurs puissent être vaccinés le plus rapidement possible "au mois de mars au plus tard."
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1
légères chutes de neige
le 18/01 à 3h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
99 %

Sondage