Parcoursup : d'abord acceptés, des élèves finissent sur liste d'attente

Publié le 20/05/2019 - 16:32
Mis à jour le 20/05/2019 - 16:32

Ce mercredi 15 mai 2019 ont démarré les phases d'admission pour les 900 000 élèves sur Parcoursup... dont certains ont eu de sacrés faux espoirs.

Illustration élève ©Pixabay
Illustration élève ©Pixabay
PUBLICITÉ

7 millions de vœux formulés par 900 000 élèves dans 14 500 formations. C’est ce qu’a représenté Parcoursup cette année 2019, la nouvelle plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur.

Et mercredi, les élèves ont eu les premières réponses à leurs vœux : «accepté », « oui si – sur liste d’attente » ou « refusé ».

Le site gelé

Mais voilà : près de 400 formations, principalement des BTS, ont accepté plus de candidats qu’elles n’avaient de place disponibles. Elles auraient confondues « listes d’appel » et « listes d’attente » dans les paramètres.

Des élèves d’abord acceptés puis sur liste d’attente

Résultat, une fois cette erreur corrigée, plusieurs élèves qui avaient apparemment été acceptés dans une formation se sont retrouvés sur liste d’attente.

Selon Les Echos près de 70 000 élèves ont été impactés par ce problème (chiffre que le Ministère n’a pas confirmé). Outre l’ascenseur émotionnel (passer « d’accepté » à « sur liste d’attente »), ces élèves avaient également supprimés leurs autres vœux en acceptant la « fausse » proposition.

Un retour à la normale mais la grogne demeure

Selon Parcoursup, depuis vendredi, le service fonctionne de nouveau normalement :

  • « les candidats concernés peuvent avoir à nouveau reçu des propositions d’admission dans ces formations. Ces propositions sont désormais conformes aux capacités d’accueil de ces formations ;
  • ils peuvent avoir été placés sur liste d’attente, dans le respect du classement qui avait été établi par les formations ;
  • les propositions d’admission dans d’autres formations, qui avaient été préalablement refusées par ces candidats, ont été réactivées.
  • Tous les candidats concernés ont reçu une information individuelle. Ils seront accompagnés par les équipes éducatives de leur établissement actuel.« .

L’Académie de Besançon a aussi mis en place une permanence téléphonique pour répondre aux candidats en difficulté.

Ce qui n’a pas empêché aux parents d’élèves, professeurs et autres acteurs de montrer leur mécontentement.

Réponses sur le tweeter de Parcoursup

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.3
couvert
le 20/10 à 9h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1005.97 hPa
Humidité
88 %

Sondage