Alerte Témoin

Parkéon, "victime du grand Monopoly de la finance" selon le PCF de Besançon

Publié le 18/04/2016 - 15:45
Mis à jour le 19/04/2016 - 09:03

Parkéon, la société française basée à Besançon, spécialisée dans les horodateurs a été rachetée par le fond d’investissement Astorg Partners ce vendredi 15 avril 2016. Pour le PCF de Besançon, Parkéon est "victime du grand Monopoly de la finance".

dsc_4636.jpg
dsc_4636.jpg

Rachat

Astorg Partners, groupe privé européen, a racheté pour une somme encore inconnue, l'entreprise. Parkéon emploie aujourd’hui plus de 500 salariés sur le territoire national. Elle a réalisé un chiffre d’affaire de 225 millions d’euros en 2015.

"La belle fable qu’on nous raconte est que cette dernière opération serait avantageuse pour l’entreprise, car Astorg Partners, ne serait pas un financier prédateur comme les autres, en tant  que  « groupe  français », « partenaire fiable », avec une « culture de développement industriel », etc. Qu’on nous permette d’en douter !" explique le PCF de Besançon dans un communiqué.

"Parkéon (...) est donc bien la proie du système organisé de la finance"

"D’abord parce que cette vente se fait par LBO, une procédure que le candidat Hollande avait promis de réformer, et oublié de le faire. Le LBO, qui consiste à acheter sans débourser et à se « payer sur la bête », en faisant rembourser l’emprunt par l’entreprise, augmente forcément les prélèvements sur la richesse créée au détriment des salariés et des investissements productifs innovants", dénonce le PCF, "Ensuite, le fonds Astorg Partners participe à l’organisation de l’évasion fiscale mondiale par sa filiale luxembourgeoise SCG, et revendique un taux de rentabilité de 30% pour les investissements qu’il revend. Il ne donne donc pas plus dans la philanthropie que ses concurrents !"
Parkéon, "un fleuron industriel au potentiel de développement énorme, est donc bien la proie du système organisé de la finance" assure le PCF, "C’est à ce système prédateur qu’il convient de s’attaquer avec des réformes courageuses de contrôle du système bancaire, de suppression des paradis fiscaux, de limitation du pouvoir et des rémunérations des gros actionnaires, là où précisément le gouvernement a capitulé devant les lobbies."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« J’veux du local », pour promouvoir l’alimentation de proximité en Bourgogne Franche-Comté

Le mardi 30 juin 2020, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche- Comté et Christian Decerle, président de la Chambre régionale d'agriculture de Bourgogne- Franche-Comté ont présenté la campagne de promotion des plateformes "J’veux du local" en faveur de l’alimentation de proximité.

Besançon : un petit coup de pouce pour la création d’une papeterie d’art et d’écriture au centre-ville

Alexandre Guillaume, illustrateur bisontin multi-spécialiste depuis 20 ans et commerçant de formation, souhaite ouvrir une nouvelle boutique au centre-ville de Besançon comme on n'en voit plus : une papeterie spécialisée dans les fournitures de beaux-arts et dans le matériel d'écriture. Si tout se passe bien, ce nouveau commerce devrait voir le jour à l'automne 2020. Et pour cela, il a lancé un financement participatif…

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Franck Bertrand, nouveau directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté

Il a traversé la France et a choisi la Franche-Comté de Brest à Besançon. Franck Bertrand, 58 ans, succède à Élisabeth Eychennes qui était à la tête de la banque coopérative depuis 10 ans. Le nouveau DG arrive dans un contexte de post-crise sanitaire et souhaite "donner du temps" aux entreprises...

Covid-19 : la Région Bourgogne Franche-Comté prépare un plan de relance de 400 millions d’euros

Les élus de Bourgogne Franche-Comté se sont réunis jeudi 25 et vendredi 26 juin 2020 en Assemblée plénière en mode restreint (53 élus sur 100 en présentiel). Parmi les sujets les plus importants abordés lors des débats, l'élaboration d'un plan de relance de 400 millions d'euros pour intervenir massivement en faveur de l'économie et de l'emploi.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     10.84
    partiellement nuageux
    le 08/07 à 3h00
    Vent
    0.68 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage