Plan "1 jeune 1 solution" : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d'ici la fin de l'année dans le Doubs

Publié le 22/09/2021 - 14:02
Mis à jour le 22/09/2021 - 14:54

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif « 1 jeune 1 solution » dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des « contrats initiative emploi » (CIE) qui leurs sont proposés.

Le plan « 1 jeune 1 solution » a été lancé à l’été 2020 suite à la crise sanitaire. Au total, 9 milliards d’euros ont été investis dans l’aide à l’embauche, les formations, les accompagnements financiers aux jeunes en difficulté.

"Il y a un vrai dynamisme dans le Doubs concernant le plan de relance. Les entreprises saisissent les opportunités qui leur sont proposées. Elles bénéficient du soutien considérable que le gouvernement concède afin que les affaires reprennent le plus vite possible", explique Jean-François Colombet, le préfet du Doubs qui précise que cette matinée a permis d’identifier "où étaient les freins au recrutement".

Contrat initiative emploi : qu’est-ce que c’est ?

Ce contrat est à l’initiative des employeurs. L’état finance 60 % du coût total de l’emploi. Concrètement, une entreprise du secteur marchand qui recrute un CIE jeune de moins de 26 ans ou jeunes travailleurs handicapés de moins de 30 ans en CDD ou CDI d’une durée minimale de 6 mois avec un travail hebdomadaire de 20h00 peut bénéficier de cette aide. (47% du SMIC).

Actuellement, 200 jeunes de moins de 26 ans ont déjà bénéficié des CIE dans le département. La Préfecture estime qu’il reste 100 à 150 emplois susceptibles d’être pourvus.

Autres aides possibles

Une aide à l’embauche pour le premier emploi d’un jeune :

  • les entreprises peuvent bénéficier d’une aide de 4.000 euros pour l'ébauche d’un jeune de moins de 26 ans en CDD de plus de 3 mois ou en CDI.

Une prime pour le recrutement d’un jeune en apprentissage ou en contrat de professionnalisation :

  • l’entreprise peut demander une prime de 5.000 euros pour un alternant de moins de 18 ans ou 8.000 euros pour un alternant de 18 à 29 ans. Cela signifie que l’Etat prend en charge la quasi-totalité du salaire de l’apprenti la première année.

Une prime pour l’accueil d’un jeune en VTE Vert (volontariat territorial en entreprise) : 

  • les TPE, PME et ETI peuvent bénéficier d’une prime de 8.000 euros si elles recrutent un jeune dont la mission sera d’accompagner l’entreprise vers la transition énergétique et écologique.

Une aide pour l’embauche d’une jeune issue d’un quartier prioritaire de la politique de la ville

une entreprise qui recrute en CDI un jeune de moins de 26 ans résidant dans un QPV peut bénéficier d’une aide financière jusque à 17.000 euros sur trois ans, grâce au dispositif Emploi Franc+

France Relance en chiffres pour le département du Doubs

Fonds de Solidarité

174 millions d’euros ont été mobilisés dans le Doubs au titre du Fonds de Solidarité en faveur de 11.648 entreprises et notamment le secteur "Hôtellerie-cafés-restaurants" pour 73 M€ (1.345 entreprises), le secteur du commerce pour 26 M€ (2.222 entreprises) et le secteur "Arts-Spectacles" pour 17 M€ (620 entreprises).

Prêts garantis par l’Etat (PGE)

Ce dispositif a été mobilisé pour 4.800 entreprises pour 708M€.

Activité partielle

22.823 demandes d’autorisation d’activité partielle ont été déposées dans le Doubs depuis le mois de mars 2020. 22.650 ont été validées par la DDETSPP.

Cela concerne 9.950 établissements (soit 82,8 % des structures employeuses) et 110.335 salariés (81,5 % des salariés du département).

Activité partielle de longue durée (APLD)

128 entreprises du Doubs ont pu bénéficier de cette mesure.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

“Coiffure Michel Delgrande” devient “Le 83 coiffure” au centre-ville de Besançon

Loïc, coiffeur depuis 24 ans dans le salon Michel Delgrande, situé au 83 rue des Granges à Besançon, a eu envie de nouveauté. Jeudi 15 février 2024, après environ 34 ans sous le nom de son fondateur, le salon a finalement changé d’identité pour devenir "le 83 coiffure". Pour autant, cette nouveauté ne tend pas à oublier le passé…

En immersion dans le plus vaste chantier privé à Besançon…

Depuis quelques mois, les travaux ont démarré dans l’ancienne institution Saint-Jean du quartier Saint-Claude à Besançon dans le cadre du projet immobilier comptant 245 logements, dont 80 en rénovation, porté par le groupe SMCI : le Domaine Hugo. En ce moment, un parking souterrain de type silo de 240 places est en cours de construction… Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI et Patrick Collard, directeur technique du groupe nous en parlent.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.55
légère pluie
le 26/02 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
89 %