Plan "1 jeune 1 solution" : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d'ici la fin de l'année dans le Doubs

Publié le 22/09/2021 - 14:02
Mis à jour le 22/09/2021 - 14:54

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Le plan « 1 jeune 1 solution » a été lancé à l’été 2020 suite à la crise sanitaire. Au total, 9 milliards d’euros ont été investis dans l’aide à l’embauche, les formations, les accompagnements financiers aux jeunes en difficulté.

"Il y a un vrai dynamisme dans le Doubs concernant le plan de relance. Les entreprises saisissent les opportunités qui leur sont proposées. Elles bénéficient du soutien considérable que le gouvernement concède afin que les affaires reprennent le plus vite possible", explique Jean-François Colombet, le préfet du Doubs qui précise que cette matinée a permis d’identifier "où étaient les freins au recrutement".

Contrat initiative emploi : qu’est-ce que c’est ?

Ce contrat est à l’initiative des employeurs. L’état finance 60 % du coût total de l’emploi. Concrètement, une entreprise du secteur marchand qui recrute un CIE jeune de moins de 26 ans ou jeunes travailleurs handicapés de moins de 30 ans en CDD ou CDI d’une durée minimale de 6 mois avec un travail hebdomadaire de 20h00 peut bénéficier de cette aide. (47% du SMIC).

Actuellement, 200 jeunes de moins de 26 ans ont déjà bénéficié des CIE dans le département. La Préfecture estime qu’il reste 100 à 150 emplois susceptibles d’être pourvus.

Autres aides possibles

Une aide à l’embauche pour le premier emploi d’un jeune :

  • les entreprises peuvent bénéficier d’une aide de 4.000 euros pour l'ébauche d’un jeune de moins de 26 ans en CDD de plus de 3 mois ou en CDI.

Une prime pour le recrutement d’un jeune en apprentissage ou en contrat de professionnalisation :

  • l’entreprise peut demander une prime de 5.000 euros pour un alternant de moins de 18 ans ou 8.000 euros pour un alternant de 18 à 29 ans. Cela signifie que l’Etat prend en charge la quasi-totalité du salaire de l’apprenti la première année.

Une prime pour l’accueil d’un jeune en VTE Vert (volontariat territorial en entreprise) : 

  • les TPE, PME et ETI peuvent bénéficier d’une prime de 8.000 euros si elles recrutent un jeune dont la mission sera d’accompagner l’entreprise vers la transition énergétique et écologique.

Une aide pour l’embauche d’une jeune issue d’un quartier prioritaire de la politique de la ville

une entreprise qui recrute en CDI un jeune de moins de 26 ans résidant dans un QPV peut bénéficier d’une aide financière jusque à 17.000 euros sur trois ans, grâce au dispositif Emploi Franc+

France Relance en chiffres pour le département du Doubs

Fonds de Solidarité

174 millions d’euros ont été mobilisés dans le Doubs au titre du Fonds de Solidarité en faveur de 11.648 entreprises et notamment le secteur "Hôtellerie-cafés-restaurants" pour 73 M€ (1.345 entreprises), le secteur du commerce pour 26 M€ (2.222 entreprises) et le secteur "Arts-Spectacles" pour 17 M€ (620 entreprises).

Prêts garantis par l’Etat (PGE)

Ce dispositif a été mobilisé pour 4.800 entreprises pour 708M€.

Activité partielle

22.823 demandes d’autorisation d’activité partielle ont été déposées dans le Doubs depuis le mois de mars 2020. 22.650 ont été validées par la DDETSPP.

Cela concerne 9.950 établissements (soit 82,8 % des structures employeuses) et 110.335 salariés (81,5 % des salariés du département).

Activité partielle de longue durée (APLD)

128 entreprises du Doubs ont pu bénéficier de cette mesure.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…

Un nouveau réfectoire et un internat prévu en 2023 sur le site du lycée Victor Hugo à Besançon

Coût : 13,24 M€ • La première pierre du bâtiment de restauration commun aux lycées Victor Hugo et Tristan Bernard de Besançon a été officiellement posée ce jeudi 14 octobre 2021 par Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, Jean Broyer, le proviseur de Victor-Hugo et Yannick Poujet, adjoint chargé du quartier de Planoise. Les travaux devraient se terminer à la rentrée 2023.

L'hôpital St Jacques ne sera finalement pas vendu à Vinci

Le conseil de surveillance de l'hôpital du CHRU de Besançon a eu connaissance ce jeudi 14 octobre 2021 de l'arrêt des négociations avec l'opérateur Adim Vinci pour la vente de l'hôpital Saint-Jacques. La direction précise que le projet de vente "perdure" et que le calendrier de la remontée des activités sur le site de Jean-Minjoz est bien maintenu pour la fin d'année 2024.

Voiture « propre » et avion bas carbone : La France met 4 milliards d’euros sur la table

La France va consacrer 4 milliards d'euros pour produire deux millions de voitures électriques et hybrides et développer un "avion bas carbone" en 2030, des projets qui visent à la positionner en championne de la décarbonation des transports mais supposent d'importantes ressources en électricité.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.53
ciel dégagé
le 16/10 à 21h00
Vent
1.23 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage