Pollution des rivières comtoises : SOS Loue et rivières comtoises plus que jamais mobilisée

Publié le 23/04/2014 - 16:41
Mis à jour le 24/04/2014 - 09:28

Après la Loue, la Bienne, le Cusancin, le Dessoubre, SOS Loue et rivières comtoises a constaté des mortalités massives d'ombres dans le Doubs franco-suisse, comme en 2011, et des assèchements de frayères dus aux barrages. Estimant que la pollution des rivières comtoises est donc toujours aussi préoccupante, cette association a mis une pétition en ligne et organise une manifestation à Saint-Hippolyte le 17 mai prochain.

manif et pétition

La pétition est en ligne sur le site Change.org ICI. Destinée à Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, elle demande l’adaptation les normes à la fragilité spécifique des rivières karstiques.
 
3.000 signatures ont été récoltées à ce jour (23 avril).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.

Les invendus n’iront plus à la poubelle

Anti-gaspillage • Les vêtements incinérés ou les meubles à la poubelle, c’est fini. À partir du 1er janvier, les producteurs et distributeurs de produits non alimentaires auront l’interdiction de détruire leurs invendus, une mesure qui pourrait favoriser le don aux associations.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.36
peu nuageux
le 21/01 à 18h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
39 %

Sondage