Alerte Témoin

Portrait de Jean-Paul, agriculteur dans le Haut-Doubs

Publié le 14/03/2016 - 09:22
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:36

"Candidat à l'amour" de la prochaine saison de "l'Amour est dans le Pré", nous avons voulu savoir qui se cache derrière Jean-Paul, l'agriculteur. En pleine crise de la filière agricole, il nous livre une certaine vision de sa profession qu'il vit comme une véritable passion.

htmldiff_shadowbox.php_.jpeg
Jean-Paul fait, un agriculteur du Haut-Doubs fait partie de la 11e saison de l'Amour est dans le pré © Aurelien FAIDY/M6

Portrait de la semaine

Carte d'identité

  •  Jean-Paul M.
  • 38 ans. Né à Besançon en 1978
  • Divorcé -  1 enfant de 8 ans
  • Agriculteur depuis 1999

Présenté par M6 comme "un homme sensible et attaché à ses racines", nous avons voulu en savoir un peu plus sur l'homme et l'agriculteur. Pudique, il ne parlera pas de sa participation à l'émission "L'amour est dans le pré" présenté par Karine Marchand. On sent qu'il souhaite préserver son fils de huit ans. " Je n'ai pas envie de parler du passé en faisant cette émission. Ils en ont déjà parlé dans l'émission (voir en fin d'article). Ce que je veux désormais, c'est regarder vers le futur et aller de l'avant…"  

Jean-Paul est né à Besançon. Fils unique, il a repris l'exploitation familiale en 1999 à l'âge de 21 ans après l'obtention de son bac pro au lycée agricole de Levier. Suite à son divorce, il décide début 2010 de s'associer en GAEC. "Je remercie d'ailleurs ceux qui ont travaillé avec moi et qui m'ont permis de m'occuper de mon fils durant quatre ans…" Aujourd'hui, il en a la garde alternée, mais s'occupe de lui tous les midis.

Reconnaissant, mais indépendant, il décide en avril 2014 de reprendre seul l'exploitation familiale. Aujourd'hui, il élève 16 vaches et 16 génisses ainsi que six chevaux, par passion. "Je produis du lait à Comté, Morbier et raclette qui est livré à la fruitière des fermiers du Haut-Doubs à Damprichard". 

Enfant du Haut-Doubs, il est effectivement très attaché à sa terre et à ses bêtes. "On travaille avec du vivant, il ne faut pas l'oublier". Concernant la polémique pour autoriser ou non le robot de traite dans la filière Comté (800 manifestants la semaine dernière), Jean-Paul, qui se lève tous les matins à 6h30, soutient les éleveurs de la coopérative de Vercel. "Quand on veut produire un lait à comté, c'est un terroir, les bêtes doivent pâturer. Quand on veut produire un lait à fromage d'une qualité supérieur doit se donner la peine de traire ses vaches matin et soir. Ceux qui veulent utiliser le robot peuvent toujours aller dans la filière industrielle ! "

SA VISION DE L'AGRICULTURE

Vous sentez-vous privilégié du fait d'appartenir à la filière Comté ? 

"C'est ce que tout le monde dit et pense. Mais ce n'est pas si simple ! Alors, oui, nous sommes épargnés avec un prix de lait quasiment au double par rapport aux industriels, mais il ne faut pas oublier que nous avons un cahier des charges strict sur ce lait à comté. J'estime qu’ils ne sont pas à leur prix et que nous non plus, nous nous non plus, car nous avons des contraintes importantes. Heureusement que j'ai des revenus extérieurs ! J'ai une maison en location et je loue du terrain. Sans cela, je ne sais pas comment je ferais financièrement… "

Quel est le problème du monde agricole ?

"Pour moi, un agriculteur qui se lève tous les matins et qui n'arrive même pas à vivre de son travail et qui va au boulot 7j/7, c'est un problème. Mais le souci est plus profond : il y a 30 - 40 ans, on pouvait vivre avec une exploitation de 50 ha. Aujourd'hui, avec 100 200 ha, certains n'arrivent pas à vivre. Pourquoi ? Car les charges n'arrêtent pas d'augmenter. Elles ont parfois doublé. Les prix eux, n'ont quasiment pas bougé. Notamment le prix de la viande. Ils étaient autour de 20 francs à l'époque et nous sommes à 3 €. Aujourd'hui on fait tuer une bête : on va toucher 2,6 € 2,8 € si c'est une bonne il y a de morceaux qui vont ressortir à 18-20 euros du kilo à l'étalage ! Où va l'argent ?

 Nous payons des cotisations pour le chômage, mais aujourd'hui on n'a pas droit au chômage. Certains n'ont plus qu'à arrêter et à vendre. Et tout cela pour toucher des retraites de misère. C'est lamentable. Je pense aussi que nous sommes dirigés par des personnes qui n'ont rien a faire des agriculteurs : nous ne représentons que 2 % de la population…

Comment voyez-vous l'avenir ?

"Aujourd'hui, je tire mon chapeau aux jeunes qui veulent s'installer. Nous sommes dans un système du toujours plus. Aujourd'hui on veut des grosses fermes, mais il faut plus de matériel, les investissements sont plus lourds. Je me dis parfois que l'agriculteur est le plus gros ennemi de l'agriculteur. Je le vois. Quand un agriculteur arrête, les autres en toujours plus, c'est un engrenage …il faut investir et aller toujours plus loin …

L'agriculteur le plus gros ennemi de l'agriculteur c'est parfois l'agriculteur lui-même … il y a un engrenage. Quand un agriculteur arrête, les autres, souvent, en veulent toujours plus. C'est un engrenage et ce n'est pas dans ma vision de la profession ni de la vie…

Portrait chinois 

Quelle est la première chose que vous faites le matin en vous levant ?

  • Je prends mon café et je fume ma cigarette 

Votre film préféré ? 

  • Dure ! Il en a tellement. Allez "La ligne verte"

 Votre plat préféré ?

  • Un bon filet mignon en salé et un baba au rhum en dessert

Votre couleur préférée ?

  • Le bleu

Si la réincarnation existait, en quoi ou qui voudriez-vous vous réincarner ?

  • Un chat, mais chez moi !

 Quel événement historique vous a le plus marqué ?  

  • La Coupe du monde de foot 1998

Si vous aviez dû exercer un autre métier, quel serait-il ?

  • Je n'aurais même pas voulu faire un autre métier, je trouve que l'on fait le plus beau métier du monde !

Une qualité ?

  • Je suis gentil

Et votre principal défaut ?

  • Je suis trop gentil ! 

Un modèle ?

  • Mes parents 

Un sport ?

  • Je n'ai pas le temps. J'ai joué au foot, mais plus maintenant !

Pays préféré ?

  • La France

Votre animal préféré ?

  • Je les aime tous ! 

Votre lieu préféré en Franche-Comté  ?

  • Il y en a tellement ! C'est beau la Franche-Comté…

Son portrait sur M6

"Il a perdu confiance en lui depuis son divorce, mais rêve encore de rencontrer l'âme sœur.  Dans son portrait publié sur le site de M6, on apprend que Jean-Paul joue au football, qu'il aime les sorties entre amis et les soirées cinéma. "Cet amoureux de la nature a besoin de retrouver confiance en lui. Il a tendance à s’enflammer très vite, mais s’est souvent cassé le nez. Ce qui ne l’empêche pas de rêver encore d’un grand amour, de tendresse et de partage…  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

portrait de la semaine

Il est incollable sur la fête foraine de la Foire Comtoise de Besançon !

Il sait absolument tout sur la fête foraine de la Foire Comtoise à Micropolis Besançon  ! Grand passionné du milieu forain, mais aussi de maquettes en Légo, Maxime a créé en 2012 une page Facebook dédiée à la foire comtoise qui compte près de 3.500 fans. Aujourd'hui âgé de 22 ans, il sait avant tout le monde quelles attractions seront à la foire et connait sur le bout des doigts les spécificités des manèges. Présent tous les jours dans les allées de la fête foraine durant le montage, nous avons rencontré Maxime… 

Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 : « l’élection des Miss n’est pas qu’un concours de beauté, c’est être ambassadrice »

À quelques jours de l'élection de Miss France ce samedi 16 décembre à Châteauroux, nous vous dévoilons la personnalité de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 figurant parmi les favorites pour le titre de Miss France 2018. C'est le portrait du mois de décembre... 

Portrait chinois de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 from maCommune.info on Vimeo.

Rencontre avec le champion de moto Vincent Philippe à quelques jours du Bol d’Or…

À quelques jours de la 81e édition du Bol d'Or 2017 ces 15, 16 et 17 septembre sur le célèbre circuit Paul Ricard, Vincent Philippe s'est arrêté à Besançon pour la projection en avant-première à la Rodia de "I want to be a champion". Ce film retraçant le parcours du champion de moto endurance sera diffusé au Bol d'Or, sur les chaînes télévisées, dans les concessions Suzuki fin septembre et sur les réseaux sociaux.

Nature

Attaques contre des chevaux : le conseil du cheval appelle à la vigilance

Alors qu'un cheval a été retrouvé mort à Cortembert en Saône-et-Loire près de Cluny et après la multiplication des actes des barbaries auprès de chevaux, le conseil du cheval de Bourgogne Franche-Comté appelle les professionnels de la filière et les agriculteurs à la vigilance face à des comportements suspects.

Interdiction de l’emploi du feu dans le Jura

La sécheresse et les conditions météorologiques actuelles renforcent le risque d'incendie à un niveau sévère selon l'indice "feu météo" mis à jour par le service départemental d’incendie et de secours du Jura (Sdis 39). La préfecture du Jura a donc décidé d’interdire l’usage du feu dans tout le département.

Les accidents de noyade en baisse en France, mais pas en Bourgogne Franche-Comté

Les incidents de noyade, débouchant ou non sur un décès, ont baissé de 22% en juin et juillet par rapport aux années précédentes, rapporte mardi Santé publique France, qui explique cette diminution par la fermeture des piscines en raison du Covid-19 et la moindre fréquentation des plages et lieux de baignade. En Bourgogne Franche-Comté du 1er juin au 4 août 2020, 16 passages aux aux urgences ont été enregistrés contre 13 sur la même période l'an dernier

Risques élevés d’incendie de forêt ou de végétaux et interdiction des barbecues en plein air à Besançon

conseils • En raison de la sécheresse actuelle des sols et des fortes chaleurs, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers invitent à la prudence face au risque élevé d’incendie de forêt, de récolte ou de végétaux. Occasion de rappeler que la ville de Besançon a pris fin juillet un arrêté interdisant les feux de plein air et les barbecues sur le domaine public.

Où se baigner en toute sécurité en Bourgogne Franche-Comté ?

carte de baignade • L'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne-Franche-Comté appelle les habitants de la région à la plus grande prudence en privilégiant les points de baignade surveillées pour se rafraichir durant les fortes chaleurs. Voici la liste de près de 80 points de baignade naturelle classées en fonction de la qualité de l'eau. 

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Le ministère des Sports a lancé un appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.14
    légère pluie
    le 12/08 à 21h00
    Vent
    1.73 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    54 %

    Sondage