Frédéric Robert, directeur des Passages Pasteur : "c'est un métier hyper varié"

Publié le 15/11/2017 - 14:20
Mis à jour le 21/11/2017 - 17:22

Lorsque l'on va dans un centre commercial pour faire du shopping, on se pose rarement la question : "Qui est le patron ?" À Besançon, le directeur des Passages Pasteur s'appelle Frédéric Robert. Voici notre portrait du mois de novembre 2017… 

 ©
©

Portrait du mois

Carte d'identité

  • Frédéric Robert
  • Né le 23 mars 1969 à Rouen
  • Vit à Quetigny (Côte d'Or)
  • Marié, deux enfants (une fille de 17 ans et un garçon de 15 ans)
  • Profession : directeur des centres commerciaux Passages Pasteur à Besançon et de Quetigny 

Frédéric Robert a vécu à Rouen pendant 25 ans pour suivre sa scolarité et une licence en Sciences Economie. "À l'époque, j'ai dû partir à l'armée pour mon service militaire à l'âge de 25 ans, qui était l'âge limite et je voulais reprendre mes études pour faire une maîtrise, mais en fait je me suis rendu compte que lorsqu'on arrête après plus d'un an, c'est difficile de s'y remettre", se rappelle-t-il. Avec une licence en poche, Frédéric part à la conquête du marché du travail et malgré quelques difficultés à trouver un emploi, il est finalement embauché dans le secteur de la grande distribution au sein du groupe Comptoir Moderne (ce qui deviendra le groupe Carrefour) en Eure-et-Loire. "J'y suis resté 13 ans en commençant par un poste de manager de rayon pour finir directeur de magasin qui s'appelait à l'époque Champion à Tours", nous précise-t-il.

Suite à cette première et longue expérience, Frédéric Robert a une quarantaine d'années. "J'avais fait le tour de la profession, j'ai donc cherché à changer, en plus, j'avais déménagé souvent, car ce sont des métiers où nous sommes amenés à beaucoup bouger, etc.", confie-t-il. 

Un "switch" à 40 ans 

C'est donc à Tours que Frédéric fait son "switch" comme il l'appelle, en passant du secteur de la grande distribution aux centres commerciaux sans déménager. "J'ai alors fait l'ouverture un centre commercial, L'heure tranquille, qui s'installait à Tours en mai 2009", indique-t-il. C'est en juillet 2015 que Frédéric décide de partir pour rejoindre le groupe Klépierre et devenir le directeur du nouveau centre commercial bisontin Les Passages Pasteur qui a ouvert le 18 novembre 2015. 

Un directeur multicentre 

En parallèle des Passages Pasteur, Frédéric est également le directeur du centre commercial de Quetigny, de Beaune et d'Izac (à côté de Mulhouse). Pour ce dernier centre commercial cité, "j'ai une directrice adjointe donc je ne le gère pas autant que les autres", précise-t-il, "et heureusement, car gérer trois centres c'est déjà très compliqué, mais quatre ça allait être encore pire !"

Le quotidien de ce directeur multicentre est rythmé par les allers et retours entre les trois centres commerciaux. 

"C'est un métier hyper varié" 

"Ce qui est très plaisant dans ce milieu c'est que vous n'avez jamais une journée qui ressemble à une autre", nous confie Frédéric Robert, "c'est la variété des domaines que l'on va toucher puisqu'on va aussi bien toucher le commerce, la gestion, l'administratif, le droit et la législation, le marketing, les assurances, on est en relation avec des clients qui sont les enseignes, des prestataires, les autorités, etc. c'est un métier hyper varié".

Dans chacun des centres qu'il gère, le directeur travaille en petites équipes. "Ici à Besançon nous sommes trois avec mon assistante Tiphaine Sauget et Hugo Schruoffeneger, technicien de maintenance. À Quetigny nous sommes également une équipe de trois", indique-t-il.

"Ce qui est le plus plaisant c'est cette diversité, ces journées qui ne se ressemblent pas, on est noyé dans le boulot, mais quand on est motivé et qu'on aime ça ce n'est pas dérangeant", conclut Fédéric Robert. Si les jours se suivent, mais ne ressemblent pas, le directeur se lève chaque matin à 6 h 30 pour être à l'un de ses bureaux à 8 heures et termine généralement ses journées aux alentours de 23 h 00 - minuit.

Que faites-vous lorsque vous ne travaillez pas ? 

Pas facile de trouver du temps pour soi lorsque l'on dirige trois centres commerciaux dans trois villes différentes ! Ce n'est pas Frédéric Robert qui dira le contraire. Malgré tout, il garde une place dans son planning pour faire du football dans l'équipe vétéran de Quetigny le vendredi soir. "Quel que soit l'endroit où je déménage, j'essaie tout de suite de trouver un club. C'est très important ce morceau de sport, cette coupure dans l'équilibre global", souligne-t-il.

Et ce n'est pas sa seule passion : "depuis tout petit", Frédéric est aquariophile. "J'y passe un peu d'argent et de temps : j'ai un bel aquarium à la maison et ma passion ce sont les poissons, les coraux et l'entretien de tout ça", nous confie-t-il.

Et bien sûr il y a la famille : "dans la semaine, c'est compliqué de profiter de ma famille parce que je rentre relativement tard, mais on se voit pendant les week-ends."

 Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

portrait de la semaine

Il est incollable sur la fête foraine de la Foire Comtoise de Besançon !

Il sait absolument tout sur la fête foraine de la Foire Comtoise à Micropolis Besançon  ! Grand passionné du milieu forain, mais aussi de maquettes en Légo, Maxime a créé en 2012 une page Facebook dédiée à la foire comtoise qui compte près de 3.500 fans. Aujourd'hui âgé de 22 ans, il sait avant tout le monde quelles attractions seront à la foire et connait sur le bout des doigts les spécificités des manèges. Présent tous les jours dans les allées de la fête foraine durant le montage, nous avons rencontré Maxime… 

Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 : « l’élection des Miss n’est pas qu’un concours de beauté, c’est être ambassadrice »

À quelques jours de l'élection de Miss France ce samedi 16 décembre à Châteauroux, nous vous dévoilons la personnalité de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 figurant parmi les favorites pour le titre de Miss France 2018. C'est le portrait du mois de décembre... 

Portrait chinois de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 from maCommune.info on Vimeo.

Rencontre avec le champion de moto Vincent Philippe à quelques jours du Bol d’Or…

À quelques jours de la 81e édition du Bol d'Or 2017 ces 15, 16 et 17 septembre sur le célèbre circuit Paul Ricard, Vincent Philippe s'est arrêté à Besançon pour la projection en avant-première à la Rodia de "I want to be a champion". Ce film retraçant le parcours du champion de moto endurance sera diffusé au Bol d'Or, sur les chaînes télévisées, dans les concessions Suzuki fin septembre et sur les réseaux sociaux.

Didier Sikkink : « Mon rêve serait de faire jouer Bruce Springsteen à Micropolis »

Cette semaine, nous avons rencontré Didier Sikkink, directeur général de Micropolis à Besançon pour notre portrait de la semaine. Né aux Pays-Bas et s'étant retrouvé à Toulouse quelques années plus tard, le jeune Didier part faire ses études à Besançon en pensant en repartir rapidement... Mais le destin en a décidé autrement !

Economie

Eve Boutique en fête ! Une parure de lingerie par jour à gagner pendant 15 jours…

PUBLI-INFO •

Jusqu’au 31 mai 2022, Eve Boutique fête le premier anniversaire de son nouvel écrin en organisant un grand jeu-concours pour gagner une parure de lingerie par jour. A cette occasion, les clientes et les clients pourront découvrir les gammes de maillots de bain pour homme et femme ainsi que les nouveautés du magasin…

Tout pour le Trail au magasin Décathlon à Besançon !

PUBLI-INFO • Le printemps est là, les traileurs et les traileuses peuvent s’en donner à coeur joie en parcourant vallées et montagnes sous le soleil. Au magasin Decathlon à Besançon, deux rayons sont dédiés à l’équipement pour la pratique du trail. Clarie Brunelli, conseillère vendeuse spécialisée, nous donne ses conseils pour être bien équipé cet été…

Alstom reste optimiste malgré des pertes

Déjà handicapé par la digestion de Bombardier Transport, Alstom a été rattrapé par le conflit en Ukraine qui l'a obligé à déprécier sa participation dans le constructeur ferroviaire russe Transmashholding, faisant plonger ses comptes dans le rouge en 2021/22, mais la direction reste optimiste.

Grand Besançon Métropole reçoit près de 2 millions d’euros pour Besançon

Pour la deuxième année consécutive, Grand Besançon Métropole va recevoir une nouvelle Dotation politique de la Ville (DPV) pour l’année 2022 dont le montant s’élève à 1.813.985 millions d’euros. Les projets prévus avec cette dotation seront soumis au vote des élus de l’agglomération lors du prochain conseil communautaire le 11 mai.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.95
peu nuageux
le 18/05 à 18h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
45 %

Sondage