Alerte Témoin

Prison avec sursis pour l'ancien maire de Thise

Publié le 06/11/2008 - 07:34
Mis à jour le 06/11/2008 - 07:34

Jacques Maillot a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 80 000 euros de dommages intérêts pour la mort d’un adolescent de 16 ans qui s’était tué à scooter en 2005 contre une barrière près du stade de foot.













«Je suis responsable, mais pas coupable», s’est défendu l’ancien maire âgé de 62 ans qui risquait jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende devant le tribunal correctionnel de Besançon.

Finalement, le ministère public a plaidé la "faute caractérisée" et un "manquement grave à la prudence".

La défense a plaidé l'irresponsabilité pénale et la relaxe de Jacques Maillot qui a finalement été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 80 000 euros de dommages et intérêts.
L'ancien maire de Thise pourrait faire appel.

Rappel des faits

16 août 2005: un adolescent percute accidentellement une barrière métallique aux abords du terrain de foot : une barrière  provisoire installée à un mètre du sol sur deux blocs de béton rue du stade pour interdire l’accès aux véhicules et notamment aux gens du voyage. Deux heures après son installation, l'accident mortel se produisait.

La vitesse ne serait pas en cause dans cet accident mortel puisque le jeune pilote roulait vraisemblablement à 40 km/h.  Les parents de la victime avaient alors décidé de porter plainte.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.

Violences à Dijon : deux condamnations pour trafic de drogue

Deux personnes ont été condamnées ce vendredi 26 juin 2020 pour trafic de stupéfiants et douze autres étaient en cours de jugement, à la suite de l'enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a indiqué le procureur de la République Eric Mathais.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.18
    nuageux
    le 13/07 à 15h00
    Vent
    2.74 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    34 %

    Sondage