Prix des carburants sur l'autoroute... Attention au porte-monnaie !

Publié le 17/07/2014 - 16:18
Mis à jour le 18/07/2014 - 10:03

Cet été, en partant en vacances, vous n’avez pas intérêt à vous tromper de chemin ou faire des détours et des demi-tours… Les prix des carburants des stations-services situées sur les autoroutes françaises sont plus chers sur les portions les moins fréquentées et où le réseau de stations est le moins dense, selon une étude de l’association des consommateurs CLCV (Confédération du logement et du cadre de vie) publiée ce jeudi 17 juillet 2014.

 ©
©

L'association de consommateurs a relevé les prix des carburants, de février à juin 2014, sur la quasi-totalité des stations-services du réseau autoroutier, soit 391 points de vente et a constaté que, logiquement, moins il y a de concurrence sur un tronçon, c'est-à-dire moins il y a de stations-services, plus les prix pratiqués sont élevés.

Ainsi, les prix affichés sur l'A6 entre Paris et Lyon (1,44 euro/litre pour le gazole), ou l'A1 entre Lille et Paris (1,428 euro/l), sont moins élevés que sur l'A75 entre Clermont-Ferrand et Pezenas (Hérault) (1,452 euro/l) ou l'A36, qui traverse la Franche-Comté, entre Mulhouse et Beaune (1,463 euro/l).

Selon l'association, ce différentiel allant de 2 à 4 centimes "ne doit pas être relativisé". Il s'ajoute à une marge de distribution "déjà très importante" sur l'autoroute, de "plus du double de la marge normale".

Sur la période considérée, le prix moyen du gazole vendu sur les autoroutes était de 1,436 euro/l contre 1,313 euro/l sur l'ensemble du réseau routier.

La CLCV constate également que la présence de stations de la grande distribution tire les prix vers le bas, même si elles sont encore peu nombreuses sur le réseau autoroutier, avec moins de 20 enseignes pour Carrefour ou Leclerc par exemple.

"Leurs tarifs font baisser la moyenne mais, elles jouent aussi un rôle d’aiguillon concurrentiel sur les points de vente voisins", explique l'association, qui demande aux pouvoirs publics de "surveiller plus étroitement les attributions de concessions afin d'éviter des tronçons à trop faibles densité et afin de faciliter aussi de nouveaux entrants".

Par ailleurs, l'association a pointé le manque de données fiables concernant le prix de l'essence (SP 95), avec un relevé ministériel peu à jour, ce qui l'a contrainte à focaliser son étude sur le gazole.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.59
peu nuageux
le 24/06 à 18h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
53 %