Projet des Vaîtes à Besançon : "Il faut réorienter rapidement le projet"

Publié le 24/07/2020 - 10:31
Mis à jour le 12/03/2021 - 10:13

Même si le groupe d’opposition de la Droite et du Centre au conseil municipal de Besançon salue la prochaine publication d’un arrêté municipal pour la destruction de la « tour de vigie » des Vaîtes, il appelle à réorienter rapidement le projet dans un communiqué ce vendredi 24 juillet 2020.

Ludovic Fagaut © Damien Poirier
Ludovic Fagaut © Damien Poirier

Communiqué :

"Privilégions la raison : il faut réorienter rapidement le projet

Depuis un mois, un terrain situé dans le secteur de vie des Vaîtes est occupé par des opposants au projet d’écoquartier prévu à cet endroit. Les activistes y ont construit une « tour de vigie », structure en bois qui pose de sérieux problèmes de sécurité. Nous saluons donc l’annonce faite ce matin par Anne Vignot, Maire de Besançon, concernant l’arrêté à venir pour procéder à la destruction de cette « tour de vigie ».

Mais l’essentiel n’est pas là. Le vrai sujet, c’est celui de l’avenir du projet d’écoquartier aux Vaîtes.

Sur la forme, nous avons déjà exprimé nos désaccords avec les femmes et les hommes présents sur le site, notamment sur l’occupation illégale du terrain appartenant à Territoire 25. Nous sommes pour le respect de la loi et donc contre la « désobéissance civile ».

Mais sur le fond, nous rejoignons les citoyens et associations mobilisés pour la défense des Vaîtes. Nous aussi, nous disons « non » à la bétonisation des Vaîtes voulue par la majorité municipale précédente, dont Madame la Maire et certains de ses Adjoints sont comptables. Nous soutenons leurs revendications pour un meilleur respect de la biodiversité sur les 23 hectares de terrain prévus pour l’écoquartier, pour la sanctuarisation des terres, espaces agricoles, zones de jardins et zones naturelles des Vaîtes. De nombreux Bisontins, habitants des Vaîtes et d’autres secteurs de vie, ont clairement signalé leur opposition à ce projet mal ficelé, et ce depuis des années.

Sur l’avenir du projet d’écoquartier, la position de la majorité municipale est tout sauf claire. Les divergences sont nombreuses entre les dernières déclarations de Mme Vignot (EELV), la tribune passionnée en faveur du projet initial signée par Hasni Alem (PCF) fin juin ou la défense de l’écoquartier par Nicolas Bodin (PS) lors de plusieurs conseils municipaux.

Notre position a toujours été claire. Alors que les opposants au projet sont chaque jour de plus en plus nombreux, il est plus que jamais urgent que le projet initial d’écoquartier soit réorienté à 180 degrés, dès cet été. Sortons de l’impasse actuelle par la raison avant d’être obligé d’en sortir par la force Sortons de l’impasse, avant l’arrivée éventuelle d’activistes habitués des ZAD de toute l’Europe, avant que la tension ne monte. Sortons de l’impasse avant qu’il ne soit trop tard et que l’évacuation musclée d’une ZAD ne vienne obscurcir les revendications légitimes des citoyens engagés pour les Vaîtes et ternir l’image de notre ville.

Il y a une alternative concrète : c’est notre projet « Terra Vesontio », qui fera des Vaîtes le poumon vert de notre ville. En concertation avec les habitants du secteur, nous pouvons réorienter le projet et faire des Vaîtes un espace dédié à la nature et aux familles. Parmi les pistes à suivre : l’installation d’une grande ferme urbaine pour relancer la production locale et favoriser les circuits courts, l’utilisation des zones maraîchères et de cette ferme urbaine pour résoudre les problèmes de cantine scolaire à Besançon, la création d’espace pédagogiques environnementaux à destination des écoles et en coordination avec les acteurs associatifs déjà présents dans ces secteurs de vie. Autant de solutions précises, qui se feront avec les habitants et non contre eux.

D’excellentes idées ont été développées ailleurs, notamment par la liste « Besançon Verte et Solidaire » dans son alter-projet pour les Vaîtes. Cet alter-projet a pour but de préserver et développer les maraîchers des Vaîtes, les terres arables, les jardins populaires et l’ensemble des espaces naturels ... Il est d’ailleurs logique de retrouver des sympathisants de « Besançon Verte et Solidaire » parmi les citoyens les plus mobilisés pour sauver les Vaîtes.

Sur ces sujets, sur l’essentiel, nous sommes d’accord : « non » à la bétonisation des Vaîtes et « oui » à un projet réorienté en concertation avec les habitants."

Les élus du groupe « Besançon Maintenant » :

  • Ludovic FAGAUT, président de groupe
  • Guillaume BAILLY
  • Julie BOUCON
  • Jean-Marc FAIVRE
  • Pierre-Charles HENRY
  • Marie LAMBERT
  • Myriam LEMERCIER
  • Jamal-Eddine LOUKHIAR
  • Laurence MULOT
  • Thierry PETAMENT
  • Claude VARET
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

les vaîtes

Donnez votre avis sur l’écoquartier des Vaites à Besançon !

Jusqu'au 9 mai 2021 • Une nouvelle étape s’ouvre à partir de ce 19 mars 2021 pour aller plus loin dans la réflexion sur le sujet des Vaites à Besançon. Après le rapport du Geec (groupe d’experts qui a rendu son analyse le 12 mars dernier), chacun peut à présent donner son avis sur le sujet via le site internet : « besancon-vaites.jenparle.net« . Une cinquantaine de personnes représentatives de la Ville de Besançon seront ensuite tirées au sort afin de donner un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L’occasion de réaffirmer leur volonté de « préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains. »

Vigie des Vaîtes à Besançon : où en est-on ?

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes en juillet dernier. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de « veiller ». Un arrêté municipal a été pris le 7 août pour déconstruire la tour. Pour l’heure, la situation reste figée…

Vaîtes : " Seule une convention citoyenne peut conduire à un consensus "

Dans un communiqué de mercredi 29 juillet 2020, l’équipe d’Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon demande une « position claire sur les intentions de l’actuelle majorité », réaffirme sa volonté d’un éco-quartier sur ce terrain et déclare que « seule une convention citoyenne (…) peut conduire à un consensus ». 

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.06
nuageux
le 28/01 à 18h00
Vent
3.91 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
70 %