Donnez votre avis sur l'écoquartier des Vaites à Besançon !

Publié le 19/03/2021 - 17:00
Mis à jour le 24/03/2021 - 17:03

Jusqu'au 9 mai 2021 • Une nouvelle étape s’ouvre à partir de ce 19 mars 2021 pour aller plus loin dans la réflexion sur le sujet des Vaites à Besançon. Après le rapport du Geec (groupe d’experts qui a rendu son analyse le 12 mars dernier), chacun peut à présent donner son avis sur le sujet via le site internet : « besancon-vaites.jenparle.net« . Une cinquantaine de personnes représentatives de la Ville de Besançon seront ensuite tirées au sort afin de donner un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.

Vaîtes :  ce que prévoit le projet d’écoquartier déposé en 2016

  • 1.150 logements en petits collectifs, dont 20 % de locatif social et 15 % de logements à prix abordables
  • 2.000 à 3.000 m2 de commerces et de services
  • Groupe scolaire, crèche-halte-garderie
  • Nouvelle salle polyvalente
  • Trame viaire (liaisons inter-quartiers, des voies de desserte, des îlots bâtis et des circuits en mode doux).

L’objectif est d’approcher les 40 % d’énergies renouvelables grâce à un dispositif de géothermie avec des sondes profondes et des mini-réseaux de chaleur alimentés par des chaufferies bois pour couvrir le reste des besoins en chauffage, en eau chaude sanitaire et en climatisation.

"Nous sommes à la deuxième étape du processus. Il est essentiel que les citoyens trouvent toute leur place", souligne Anne Vignot, la maire de Besançon.

Pour rappel, dans son rapport de plus de 70 pages, le groupe d'étude de l'environnement et du Climat précise en préambule que son expertise s'appuie sur une "évaluation objective" du projet à partir des données fournies tout "en se gardant de jouer un rôle d'arbitrage". Selon les scientifiques, ce rapport ne doit pas se substituer au débat démocratique qui "doit rester le propre des élus en relation avec l’ensemble des citoyens". (voir ici)

"Cette consultation citoyenne permettra d'avoir le résultat d'une réflexion collective, de connaitre tous les jugements. Nous aurons ainsi la généalogie des débats, ce qui permettra d'éclaircir les décisions", précise Gilles Laurent Rayssac, président de l'agence Res Publica (spécialisée dans le dialogue collaboratif).

Quel calendrier ?

Plusieurs étapes importantes vont structurer les débats. Le point de départ est la consultation citoyenne lancée via la plateforme dédiée (besancon-vaites.jenparle.net). Tous les Bisontins sont invités à donner leur avis au sujet des Vaites du 19 mars au 9 mai 2021.

La plateforme propose :

  • Une description du projet des Vaîtes
  • Une explication du Geec
  • Une présentation de la démarche participative
  • Quatre thématiques du débat (logement, climat et biodiversité, déplacements/mobilité, services et équipements)
  • Un glossaire

À l’issue de cette consultation, une synthèse sera transmise au Conseil Municipal et aux membres de la Conférence Citoyenne.

Une conférence citoyenne

Un tirage au sort sera effectué sur un panel de 10 à 12.000 citoyens inscrits sur les listes électorales de la ville de Besançon. Un courrier leur sera envoyé ainsi qu'un questionnaire à remplir. "Nous attendons en moyenne une réponde de 500 à 700 personnes", explique Gilles Laurent Rayssac. "Un deuxième tirage au sort sera à nouveau effectué pour avoir 56 personnes représentatives afin d’avoir un "mini Besançon", précise-t-il.

Ces dernières devront représenter tous les quartiers de la Ville, différentes tranches d'âge, sexe, habitat et niveau de formation. Seuls trois jeunes de moins de 25 ans seront issus de structures de la Ville (ex : le réseau ici c'est Besac).

Sont exclus du tirage au sort :

  • Les élus et anciens élus
  • les collaborateurs de Territoire 25 et du groupe Sédia et bureaux d'études du territoire
  • Les agents de la direction de l'urbanisme
  • Les directeurs et chefs de service de la Ville et Métropole
  • Les exécutifs et membres des CA des associations en contentieux contre Territoire 25, et/ou la Ville et/ou la préfecture (FNE 25-90, le jardin des Vaites)
  • Les membres du Geec

Remarque : les citoyens resteront anonymes afin "d'éviter toute pression", tient à préciser président de l'agence Res Publica.

Récapitulatif du calendrier

  • 19 mars au 9 mai 2021 : consultation citoyenne
  • Le 29 mai, 19 juin et 3 juillet 2021 : trois cessions de travail de la conférence citoyenne sur l'avenir des Vaites
  • 3 juillet 2021 : remise de l'avis de la conférence et mise à disposition du public
  • Septembre 2021 : conseil municipal et prise de décision attendue

Écoquartier des Vaîtes : le groupe d'experts a rendu son rapport

Rapport du Geec •

Anne Vignot avait promis la création d’un GEEC local afin d’expertiser des dossiers liés à l’environnement. Très attendu, le rapport du groupe d’étude de l’environnement et du climat vient d’être rendu sur le sujet très sensible du quartier des Vaîtes ce 11 mars 2021. Que dit ce rapport ? Quelles sont les préconisations des experts ? Premiers éléments de réponses avant la consultation citoyenne autour de l’écoquartier en avril et mai 2021. 
 
 

Un arrêté sera pris pour la destruction de la vigie des Vaîtes

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes ce mardi à Besançon. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de « veiller » en montant la garde tout en promettant un « renforcement de la sécurité ».  Ce n’est pas suffisant pour la maire de la ville qui annonce ce jeudi 23 juillet 2020 qu’un arrêté sera mis en place. La date ? « Dès que les services le pourront », précise-t-elle.

Vigie des Vaîtes à Besançon : "Anne, nous t'attendons"

Alors qu’Anne Vignot, la nouvelle maire de Besançon, a demandé la déconstruction de la vigie des Vaîtes, le collectif nous précise ce 21 juillet 2020 que la « sécurité allait être renforcée » autour de cette dernière. Il appelle notamment la maire à venir rencontrer les membres du collectif…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

les vaîtes

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L’occasion de réaffirmer leur volonté de « préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains. »

Vigie des Vaîtes à Besançon : où en est-on ?

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes en juillet dernier. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de « veiller ». Un arrêté municipal a été pris le 7 août pour déconstruire la tour. Pour l’heure, la situation reste figée…

Vaîtes : “Seule une convention citoyenne peut conduire à un consensus”

Dans un communiqué de mercredi 29 juillet 2020, l’équipe d’Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon demande une « position claire sur les intentions de l’actuelle majorité », réaffirme sa volonté d’un éco-quartier sur ce terrain et déclare que « seule une convention citoyenne (…) peut conduire à un consensus ». 

Société

Sondage – Pour vos vacances, avez-vous arrêter de prendre l’avion pour une question environnementale ?

Cette question de continuer de prendre l’avion ou non pour limiter son impact sur le réchauffement climatique est de plus en plus fréquente, en tous cas chez celles et ceux qui ont les moyens de prendre l’avion pour partir en vacances (90 % de la population mondiale n'a jamais pris l'avion). Et vous, avez-vous arrêter de choisir le moyen de transport pour une question environnementale ? C’est notre sondage de la semaine.

Une sophrologue saint-vitoise replace la sexualité au coeur du développement personnel

Sophrologue et sexothérapeute depuis 2018 et installée à Saint-Vit, Marie Blanchon développe un projet ”Femme confiante, amour de soi et sexualité”. Elle s’adresse, comme son nom l’indique, aux femmes et plus particulièrement celles qui veulent se libérer des blessures du passé et des liens transgénérationnels, souvent à l’origine de nombreuses peurs et insécurités.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Des membres du CESER en visite au laboratoire Femto-ST

Les membres du conseil économique, social et environnemental régional (CESER) ont visité mardi 9 juillet 2024 le laboratoire Femto-St à Besançon. Ils ont notamment échangé avec le directeur, des chercheurs et un représentant de la délégation régionale académique à la recherche et à l’innovation.

Gros bug mondial Microsoft : chaînes TV, aéroports et entreprises subissent d’importantes perturbations

Mise à jour à 16h56 • Depuis vendredi 19 juillet 2024 au matin, de nombreuses entreprises et administrations rencontrent d’importants problèmes informatiques, comme des dysfonctionnements sur des terminaux de paiements our pour les règlements en ligne sur certains sites, des problèmes dans des aéroports et des chaînes télévisées perturbées comme Canal+ ou TF1.. D’où vient ce bug mondial ?

À quoi ressemble la nouvelle base nautique d’Osselle ?

La nouvelle base nautique d'Osselle, renommée Les lacs d'Osselle, entièrement rénovée, a été inaugurée jeudi 18 juillet 2024 en présence notamment d'Anne Olszak, maire d'Osselle-Routelle, d'Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Ludovic Fagaut, vice-président du Département du Doubs et Patrick Ayache, vice-président en charge du tourisme de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.49
légère pluie
le 24/07 à 00h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
91 %