Alerte Témoin

Prostitution dans le Doubs : comment en finir avec "le plus vieux métier du monde" ?

Publié le 08/03/2018 - 11:27
Mis à jour le 08/03/2018 - 13:35

A la veille de la Journée des droits de la femme, mercredi 7 mars 2018, une commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle s’est installée à la préfecture du Doubs à Besançon. Dans quels buts ? Comment compte-t-elle en finir avec "le plus vieux métier du monde" ? 

Prostitution dans le Doubs - Elise Chenillat nous en parle from maCommune.info on Vimeo.

img_0164.jpg
©Alexane Alfaro

Autour de la table : le préfet du Doubs, la vice-procureure de la République de Besançon, la vice-procureure de la République de Montbéliard, le Directeur départemental de la sécurité publique, la gendarmerie, des représentants du conseil départemental, une adjointe au maire de Besançon, des représentant-e-s d’associations pour les droits des femmes, la direction de la cohésion sociale et de la protection des population, etc.

Tous se sont réunis dans un but : "abolir la prostitution". Mais comment ? 

La création d’un "parcours de sortie de la prostitution"

La loi du 13 avril 2016 créée une instance départementale spécifique, sous l’autorité du préfet, chargée d’organiser et de coordonner l’action en faveur des victimes des la prostitution, contre le proxénétisme et la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle.

Avec le parcours de sortie de la prostitution, toute personne victime de prostitution, de proxénétisme et d'exploitation sexuelle pourra bénéficier d'un accompagnement et d'une prise en charge globale ayant pour finalité l'accès à des alternatives à la prostitution (réinsertion professionnelle, etc.).

Les demandes d’engagement dans un parcours de sortie de la prostitution sont examinées par la commission départementale qui rend un avis sur les demandes qui lui sont soumises. Le Préfet autorise ensuite ou non l’engagement de la personne dans le parcours de sortie de la prostitution. En cas d’autorisation du Préfet, l’entrée dans le parcours permet à la personne de bénéficier d’un accompagnement d’une association agréée à cet effet sur la durée (six mois renouvelable jusqu'à 24 mois maximum) et, le cas échéant, de bénéficier de droits spécifiques en matière d’accès au séjour ou de l’aide financière spécifique prévue par la loi (AFIS).

A l’issue de cette commission réunie à Besançon, deux arrêtés préfectoraux sur la composition et le fonctionnement du parcours de sortie ont été rédigés et signés. 

Infos +

  • La prostitution en France recouvre des manifestations très diverses : prostitution de rue ou via internet, prostitution estudiantine, prostitution de femmes, d'hommes et de personnes transgenres. Si le phénomène est difficile à quantifier, il ressort cependant des données existantes que les personnes prostituées sont principalement des femmes et que l'immense majorité de celles qui sont prostituées sur la voie publique, le sont par un proxénète ou un réseau de traite à des fins d'exploitation sexuelle. 
  • La prostitution est considérée comme une violence en soi, plus précisément une violence faite aux femmes (85% des personnes prostituées sont des femmes ; 90% des clients sont des hommes).
  • Dans le monde, les traites des êtres humains est la deuxième forme de criminalité la plus lucrative derrière le trafic de drogue. (étude Procost - mai 2015)
  • Les profits provenant de l'exploitation sexuelles dans le monde sont estimés à environ 100 milliards de dollars par an. (étude Procost - mai 2015)
  • L'Egalité entre les femmes et les hommes est une "grand cause nationale" du quinquennat d'Emmanuel Macron.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.58
nuageux
le 01/10 à 3h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
92 %

Sondage