PSA Sochaux: 200 millions d'euros pour moderniser le site

Publié le 27/06/2019 - 06:00
Mis à jour le 26/06/2019 - 17:49

L’usine PSA de Sochaux a donné ce mercredi 26 juin 2019 le coup d’envoi de sa modernisation pour 200 millions d’euros jusqu’en 2023 en faisant fonctionner l’une des plus grosses presses automobiles au monde, a constaté un journaliste de l’AFP.

Site de Sochaux © PSA Communication  ©
Site de Sochaux © PSA Communication ©

L'investissement, pour la presse, s'élève à 35 millions d'euros, a indiqué un porte-parole du site.

Une presse colossale

Ce type de machines, installées dans les ateliers d'emboutissage des usines automobiles, permet de fabriquer des éléments de carrosserie, comme les côtés latéraux, les capots ou les structures de plancher.

Avec sa hauteur d'environ 12 mètres et sa puissance de 5.600 tonnes en ajoutant ses équipements connexes, la nouvelle presse de Sochaux est l'une des plus grandes du monde et l'une des plus modernes.

Mise en activité réelle dès demain

Elle est capable de réaliser jusqu'à 8 pièces à la fois et 4,3 pièces en moyenne, soit plus du double de la cadence de la machine précédente, ont expliqué plusieurs responsables techniques du site.

La presse a été mise en fonctionnement mercredi lors d'une cérémonie publique et entrera réellement en activité jeudi, ont-ils précisé.

200 millions d'euros jusqu'en 2023

Son installation marque la première étape d'un programme de transformation de l'usine qui représente un investissement total de 200 millions d'euros jusqu'en 2023. Sochaux va moderniser les équipements et les regrouper sur une plus petite portion du site, selon le principe du "compactage".

Baptisée "Sochaux 2022", cette modernisation est indispensable pour assurer la compétitivité du site, a rappelé la direction. "Nous sommes une usine de hauts coûts par rapport à nos véhicules concurrents produits en Espagne, en République tchèque, nous devons donc gagner en efficacité et simplifier nos flux de production", a déclaré le directeur, Stéphane Dubs."Sochaux 2022" est destiné à "garantir la pérennité de l'usine pour les vingt années suivantes", a ajouté M. Dubs.

PSA Sochaux, 7700 salariés pour 5000 véhicules par an

Berceau du groupe PSA, l'usine de Sochaux produit des automobiles depuis 1912. Actuellement, elle emploie 7.700 salariés permanents et plus de 1.600 intérimaires pour la fabrication des Peugeot 308, 3008 et 5008 ainsi que de l'Opel Grandland X à la suite du rachat du constructeur allemand par PSA.  Le site a produit 500.000 véhicules l'an dernier, soit un quart du total français.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Camaïeu joue sa survie devant le tribunal de commerce : trois boutiques menacées à Besançon

Camaieu et ses 2.600 salariés sur le fil : deux ans après un premier sauvetage, le géant nordiste du prêt-à-porter féminin va tenter mercredi 28 septembre de convaincre le tribunal de commerce de Lille qu'il peut échapper à la liquidation, mais les syndicats craignent le pire. Besançon et le Grand Besançon comptent trois boutiques de l'enseigne.

16e édition du concours régional de l’économie sociale et solidaire : les inscriptions sont ouvertes

Cette année, pour la 16e édition, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise le concours régional de l'économie sociale et solidaire. Vous êtes une association, une entreprise et vous portez un projet ou une initiative conforme aux valeurs de l'économie sociale et solidaire ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 octobre !

Considérez-vous votre emploi comme un « travail-plaisir » ou comme un « travail alimentaire » ?

À la suite du premier confinement en raison de la crise de la Covid-19, nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui se sont posés des questions sur leur vie professionnelle. En France, la pandémie a bouleversé le marché de l’emploi. Les démissions, y compris de postes en CDI, ont été particulièrement nombreuses ces derniers mois pour un changement de vie, d'activité, etc. Et vous, comment considérez-vous votre emploi comme un "travail plaisir" ou comme un "travail alimentaire" ?

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Salon Cap vers l’Emploi le 30 septembre à Besançon : plus de 1.000 postes à pourvoir !

PUBLI-INFO • Grand Besançon Métropole organise depuis plusieurs années, des évènements en faveur de l’emploi tels que les Rendez-vous de l’emploi au Palais des Sports. Cette année, l’événement change de nom et de lieu et se déroulera vendredi 30 septembre à Microplis : Cap vers l’emploi.  À cette occasion, les personnes en recherche d’emploi pourront rencontrer des entreprises qui recrutent sur le territoire. Plus de 1.000 offres d’emploi seront proposées.

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.56
légère pluie
le 28/09 à 15h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
91 %

Sondage