Quand des frontaliers se voient accorder par erreur des tarifs sociaux par EDF

Publié le 09/01/2016 - 10:35
Mis à jour le 09/01/2016 - 11:05

Des frontaliers français, qui travaillent en Suisse où ils gagnent des salaires "confortables", ont eu la surprise de se voir accorder par EDF le tarif préférentiel réservé aux foyers modestes, un bug qui semble être dû à leur affiliation à la CMU, a-t-on appris ce vendredi 8 janvier 2016 auprès de l'un des intéressés.

photo.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Selon le Dauphiné Libéré, qui a révélé cette semaine cette erreur, au moins six frontaliers ont reçu un courrier leur accordant cet avantage. Toutefois, « ça ne semble pas être un phénomène massif, car très peu de cas nous ont été signalés », précise Jean-François Besson, de l’Association des transfrontaliers franco-suisses.

Nicolas B., un infirmier établi près d’Annemasse, dans la banlieue française de Genève, est l’un des bénéficiaires malgré lui de ce dispositif. « Monsieur, je tiens à vous informer que vous remplissez les conditions pour bénéficier d’une aide au paiement de votre facture d’électricité, grâce à la tarification spéciale +produit de première nécessité+ », précise le courrier que lui a adressé EDF en décembre, et dont il a transmis une copie à l’AFP.

« C’est une erreur, une bourde… »  

« J’ai téléphoné au numéro indiqué, pour dire que je n’avais pas besoin de cette aide. C’est une erreur, une bourde », a-t-il commenté. Selon l’infirmier, son interlocutrice chez EDF lui a expliqué qu’il avait reçu ce courrier parce qu’il était affilié à la Couverture médicale universelle (CMU). Depuis 2014, les frontaliers travaillant en Suisse, s’ils ne sont pas assurés dans ce pays, sont en effet contraints de s’affilier à la CMU – à laquelle ils cotisent, contrairement aux personnes à revenus modestes.

Une porte-parole d’EDF a précisé que le fournisseur d’énergie ne décidait pas lui-même des foyers habilités à bénéficier des tarifs sociaux. « Ce sont les pouvoirs publics qui établissent la liste des bénéficiaires », a-t-elle souligné.

La Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) a confirmé de son côté qu’elle était chargée d’« identifier chaque mois » les bénéficiaires de l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé) et de la CMU, puis de « transmettre leurs coordonnées aux fournisseurs d’énergie ». Toutefois, a-t-elle précisé, ces fournisseurs doivent corréler ces informations avec des données fournies par l’administration fiscale, car le tarif préférentiel n’est accordé que « si l’assuré a un niveau faible de revenus ».

Ce qui n’est visiblement pas le cas de Nicolas B., l’infirmier établi près  d’Annemasse. « Avec mon épouse, nous gagnons 10.000 euros par mois. On est déjà privilégiés, ce serait vraiment indécent d’accepter cette aide. »

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.76
ciel dégagé
le 24/08 à 9h00
Vent
0.35 m/s
Pression
1020.43 hPa
Humidité
60 %

Sondage