Alerte Témoin

Quatre personnes, dont un père et sa fille, mises en examen pour proxénétisme

Publié le 02/07/2016 - 12:44
Mis à jour le 02/07/2016 - 12:44

Quatre personnes, dont un homme se présentant comme aumônier musulman et sa fille, ont été mises en examen jeudi à Dijon dans une affaire de proxénétisme, a-t-on appris samedi de source proche de l'enquête.

photo.jpg
Photo d'illustration ©Alexane Alfaro

L'enquête avait débuté quelques mois auparavant quand des riverains s'étaient plaint de fréquents allers et venues dans trois studios du centre ville de Dijon. Les enquêteurs avaient alors découvert que ces appartements appartenaient à un père de famille, se présentant comme aumônier musulman dans les prisons du centre et de l'est de la France. Sa fonction fait encore l'objet de vérifications, selon une source proche, confirmant une information d'Europe 1.

Les investigations ont mis au jour un système de proxénétisme dans lequel le père louait les appartements à sa fille, âgée d'une trentaine d'années et elle-même prostituée "très occasionnelle". Celle-ci se chargeait de poster les annonces des prostituées et de les mettre en contact avec des clients. Les prostituées étaient "à 80% étrangères, principalement en provenance d'Europe de l'Est ou d'Amérique du Sud", a précisé la même source.

En milieu de semaine, les services de la police judiciaire de Dijon, assisté du Groupement d'intervention régional (GIR) de Bourgogne, ont procédé aux interpellations du père, de sa fille et de deux autres personnes de leur entourage, qui ont été présentés jeudi devant un juge d'instruction à Dijon. Mis en examen pour "proxénétisme aggravé", ils ont été placés sous contrôle judiciaire. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Fusillades à Planoise : arrestation dans  le Jura

Un suspect a été mis en examen notamment pour "tentative d'assassinat" et incarcéré dans l'enquête sur les fusillades et règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon, a-t-on appris auprès du parquet.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     24
    peu nuageux
    le 13/08 à 18h00
    Vent
    0.61 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    60 %

    Sondage