Quatre réalisations bois du Grand Besançon primées

Publié le 14/10/2013 - 18:26
Mis à jour le 14/10/2013 - 18:31

Dévoilé le vendredi 11 octobre 2013, dans le cadre du Salon habitat, intérieur & jardins qui se tenait à Micropolis à Besançon, le premier palmarès de la construction bois organisé par l’ADIB (Association régionale pour le développement de la forêt et des industries du bois en Franche-Comté) a mis à l’honneur plusieurs bâtiments du Grand Besançon : un bureau à Besançon, une maison individuelle à Morre, un quartier de 27 logements groupés à Auxon-Dessous, ainsi que la charpente du centre de secours Besançon Est à Chalezeule.

premier palmarès de la construction bois

Quatre réalisations situées dans le Grand Besançon ont été primées :

  • Dans la catégorie "Logement individuel >120m2"

La Mention du jury est revenue à une maison individuelle édifiée à Morre en 2012 par l’Atelier Archi&Design de Besançon.

"Le terrain, situé au cœur du lotissement de Morre, surplombe la vallée du Doubs et fait face à la Citadelle de Besançon. La maison a été reconstruite sur la base de l’ancienne maison détruite par un incendie. Le choix architectural est délibérément orienté vers un choix contemporain radicalement différent de la maison d’origine. L’aspect général en bois et tuiles s’inscrit dans l’environnement existant".

  • Dans la catégorie "Extension/surélévation, réhabilitation/ rénovation"

Le lauréat est iBureau Bisontin (2011), de l’Atelier JGA à Besançon.

Ce projet  a consisté à "réhabiliter un hangar en centre de co-working et de créer un lieu de travail dans un univers familier et familial (ambiance loft bois autour d’un poêle granulés comme à la maison)". 

  • Dans la catégorie "Logement collectif ou groupé"

Le lauréat est le quartier de 27 logements groupés réalisé à Auxon-Dessous (2010) par Michèle Bourgeois Architecte à Cussey-sur-l’Ognon.

Il s’agissait "d’extension urbaine et de création d’un nouveau quartier de qualité environnementale en continuité du tissu urbain existant principalement pavillonnaire. Cette extension comprend 27 logements dont 15 logements collectifs, 5 individuels et 7 intermédiaires. Le regroupement des logements a permis de libérer des espaces aménagés et végétalisés, en repoussant les véhicules et limitant leur circulation à la desserte principale. Les bâtiments ont été conçus pour être très efficaces en énergie."

  • Dans la catégorie "Bâtiment technique"

La mention "Charpente d’exception" a été attribuée au Centre de secours de Besançon Est à Chalezeule, bâtiment édifié en 2012 par Architectures Amiot-Lombard à Besançon.

Contraint par une parcelle exigüe, et un sol très médiocre (ancienne décharge), le projet a cherché à "mettre en valeur certaines fonctions (hall des engins et gymnase) en les replaçant symboliquement au cœur de l’équipement. Pour ces deux espaces, la charpente bois participe indéniablement à la qualité d’ambiance. La charpente en treillis bois du hall des engins est incontestablement l’élément marquant de cet espace. D’une conception assez inhabituelle, celle-ci est composée de pièces de fois de faibles sections dédoublées et formant un réseau allégeant visuellement la structure."

 

Les autres lauréats :

  • Hors catégorie

Coup de cœur du jury : La Grenouillère à Plainoiseau (39) - Atelier ZOU Architecture et Urbanisme

  • Logement individuel <120m2

Lauréat : Maison individuelle aux Pontets (25) - Arborès - E. Devillers Architecte.

  • Logement individuel >120m2

Lauréat : Maison individuelle BBC bioclimatique à Dole (39) - Arborès - E. Devillers Architecte

Mention "maison d’exception" : Maison S à Macornay (39) - Maillard architecture

  • Bâtiment public et tertiaire

Lauréat : Complexe touristique du Gounefay à Pontarlier (25) - Architecture Amiot-Lombard

Mention du jury : Restructuration et extension du groupe scolaire et périscolaire de Pesmes (70) - BQ+A

  • Bâtiment technique 

Lauréat : Ateliers municipaux de Mandeure (25) - Stéphane Coydon et Donato Notarnicolas

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.04
couvert
le 03/12 à 21h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %